TVA en Allégez votre charge de travail avec Sage

Maat: px
Weergave met pagina beginnen:

Download "TVA en 2014... Allégez votre charge de travail avec Sage"

Transcriptie

1 Mars 2014 open.barreaudeliege.be

2 TVA en Allégez votre charge de travail avec Sage + 21% TVA Vous cherchez à simplifier votre gestion au quotidien? Sage vous propose des solutions très complètes. Pour un coût raisonnable tout en étant d une grande facilité d utilisation. Vous faites appel à 100% à un comptable externe A partir de 19 par mois (HTVA), vous pourrez compter sur l efficacité de Sage DigiDesk pour dématérialiser tous vos documents de gestion et les envoyer en quelques clics à votre comptable. En option, il vous sera également possible d établir vos factures, de suivre les paiements de vos clients et de payer très simplement vos fournisseurs. Vous souhaitez tenir vous-même votre comptabilité L offre Sage BOB 50 Comptabilité a été spécialement conçue pour des PME et vous pouvez y ajouter le module facturation qui comprend en standard une liste de prestations types pour un bureau d avocats. Vous pouvez aussi ajouter d autres modules qui pourront être commandés au tarif en vigueur. Offre exceptionnelle "Sage Pack Avocats" Valable jusqu au 28 mars 2014 Sage BOB 50 Comptabilité version base, au prix de HTVA (au lieu de HTVA) contrat annuel de mise à jour à 250,80 HTVA (helpdesk en option). Bundle Sage BOB 50 Comptabilité et Sage BOB 50 Facturation au prix de HTVA (au lieu de HTVA) contrat de mise à jour 385 HTVA (helpdesk en option). Plus d infos sur Sage, leader mondial des solutions informatiques pour PME, professions libérales et indépendants Rue Natalis Liège

3 SOMMAIRE ÉDITO 5 Mot du BâtonnIER 6 interview Roland Dumas, le virtuose diplomate, l avocacrobate 7 interview Rencontre avec Jean-Marc Rigaux 11 Meusinvest : un outil financier à la disposition des entreprises liégeoises 13 Stimulons ensemble l économie! 15 J ai testé pour vous : être avocate 17 Tomorrow s lawyers pour celles et ceux qui n y étaient pas! 19 Is de burgerlijke partijstelling (on)houdbaar? 21 la médiation ou la réappropriation de la Justice par les citoyens 27 Comité de rédaction Rédacteur en chef Jean-Pierre Jacques Secrétaire de rédaction Jean-François Derroitte Comité Mabeth Bertrand-Henry, Christine Brüls, Eric Franssen (coordination), André Renette (Editeur responsable), Eric Therer, Béatrice Versie éditeur responsable André RENETTE Palais de Justice Place Saint-Lambert Liège Auteurs de ce numéro Jean-Pierre Jacques, André Renette, Eric Therer, François Dessy, Damien Dessard, Isabelle Thomas-Gutt, Jan-Pieter Mateusen. 3

4 Quel sera votre partenaire énergie de demain? C est un fait, 70% des professionnels payent trop cher leur facture d énergie 1. Lampiris peut vous aider à faire des économies. Si vous optez pour l énergie verte de Lampiris, pas d inquiétude : - Aucun frais de rupture ne peuvent vous être facturés. * - En un clic, ou en un coup de téléphone, votre transfert est entre nos mains : Lampiris s occupe de toutes les démarches administratives. - Vous pouvez aussi nous envoyer une facture de régularisation afin que nous calculions pour vous votre économie à Concrètement, vous bénéficiez de : - 15 PAR AN (TVAC) sur le prix de l abonnement pour chacune des énergies (gaz et électricité) - 2,5% PAR AN sur la partie énergie de vos factures Comment profitez de cette promotion? Envoyez-nous votre demande d inscription en spécifiant le code LAWYER : 0800/ Source : Listen : étude de marché 2012 * Pour une consommation annuelle ne dépassant pas 50 MWh en électricité et 100 MWh en gaz Pour votre cabinet, de l énergie autrement. DEMANDEZ UNE OFFRE! Lampiris.be/professionnel 4

5 ÉDITO Il y a barreau et barreau Il y a celui auquel on appartient et celui auquel on peut être attaché (au propre comme au figuré). A l heure d une réforme importante du paysage judiciaire, la question est donc de savoir auquel on va être rattaché. C est inéluctable et les débats parfois virulents qui ont opposés certains révèlent à quel point un avocat tient à son barreau. D aucuns remettent pourtant en cause cet attachement dès lors qu ils considèrent notre ordre professionnel comme un frein à l application d une libre concurrence entre les acteurs économiques sur le marché des services juridiques. Ce vaste débat a encore été récemment mis en lumière à l occasion du colloque «tomorrow s lawyers», il a y un peu plus d un mois. Eric Therer nous en livre ses impressions. Si vous avez raté ce colloque ou l un des exposés, vous pouvez les revoir gratuitement grâce à la WebTV de l événement en choisissant votre vidéo à la demande. En s interrogeant sur l avocat de demain, force est cependant de constater que son avenir n apparait pas si radieux. Déjà le baromètre des avocats belges paru en 2010 sous l égide de l OBFG (pardon, avocats.be) donnait des signes alarmants. 51,2 % de la clientèle des avocats, en moyenne, sont des particuliers. Avec, ces dernières années, le relèvement des seuils d accessibilité à l aide juridique gratuite (ou partiellement), la situation financière de l avocat risque fort de s en ressentir si une revalorisation importante du travail réalisé dans le cadre de l aide juridique n intervient pas. Qu il faille augmenter la valeur du point ou réformer radicalement la méthode de calcul de l indemnisation des prestations réalisées par les avocats dans le cadre de l aide juridictionnelle ne change rien. Dans les deux cas, l avenir ne semble pas s annoncer sous d heureux auspices (voire même, hospices). La volonté politique n étant pas présente, il n est pas non plus acquis que si des promesses électorales sont faites en ce sens, elles soient tenues après le passage de l électeur dans l isoloir. La même étude démontrait également que la réforme des arrondissements judiciaires ne risquait pas de nuire aux petits barreaux dès lors que pour Huy et Verviers, respectivement 76,9% et 60,7 % de leur clientèle provient de ces mêmes arrondissements. Seuls 12,8 % et 22,6 % de leurs clients étaient d origine liégeoise. La fusion ne risque donc pas de modifier cette situation, au contraire. Je ne vous démoralise pas complètement en passant sous silence les résultats de l étude relatifs à la charge de travail excessive, la valorisation du métier, le parcours professionnel décourageant, l inadéquation de la formation initiale, la (non)conciliation vie privée/vie professionnelle, le stress et la responsabilité professionnelle accrue. On s étonnera cependant toujours d un des plus grand paradoxe de notre profession: l absence de mobilisation des confrères sur les thèmes qui les touchent pourtant le plus. Alors que le barreau s interroge sur le futur de la profession pendant deux jours, la grande majorité des participants à ces journées ne seront plus au barreau dans 20 ans. Alors que le barreau de Liège compte plus de 600 avocats volontaires dans le cadre de l aide juridique, seule une petite trentaine a répondu présent à une après-midi de formation destinée à leur permettre, notamment, de mieux remplir leurs rapports de clôture et donc de se voir attribuer les points qu ils méritent. Se préoccuper de l avenir de la profession et défendre l aide juridique, c est une question de solidarité. Solidarité professionnelle et solidarité inter-personnelle. Chacune d elle a un prix. Mais comme le disait Oscar Wilde, «aujourd hui, chacun sait le prix de toutes choses, et nul ne connaît la valeur de quoi que ce soit «. Jean-Pierre JACQUES Rédacteur en chef Photo d illustration. (Flickr mikecogh CC) 5

6 Mot du Bâtonnier Sans flagornerie pour les organisateurs, il y aura dans ma vie d avocat un «avant» et un «après» le colloque Tomorrow s Lawyer, qui s est tenu ces 20 et 21 février au Palais des Congrès. La très haute qualité des interventions était malheureusement inversement proportionnelle à la présence des jeunes confrères à qui ce colloque était dédié. Pourrais-je entretenir la naïveté de croire que tous visionnaient la conférence en streaming sur leur tablette ou smartphone, instruments techniques qu ils maîtrisent mieux que nous? Non, la réponse est non, et je ne vais pas me vautrer dans ce wishful thinking. Dans 20 ou 30 ans, qui se souviendra encore de ces mots et, moi-même, serais-je toujours en mesure de me souvenir de vous? Dans 20 ou 30 ans, le monde en général, le monde judiciaire et notre profession auront changé dans une radicalité dont la prévision nous a été annoncée. Nous sommes au balbutiement de la révolution informatique. Demain, la délivrance de l information sur le droit, qui est encore une de nos activités rémunérées, aura disparu au profit de bases de données colossales, beaucoup plus intelligentes que nous, et accessibles à tous. Certaines existent déjà qui délivrent à leurs consommateurs le pourcentage des chances de succès de la défense de leur thèse juridique en justice, bien évidemment dans un système de common law où le précédent est roi. Un clic et hop vous apprenez que vous avez 75 % de chance de gain dans votre procédure. Les marchands de droit ne nous attendent pas, et ils ne nous demandent pas l autorisation, poliment, de nous tirer des croupières sur ce que nous croyons être le précarré de notre marché, que nous érigeons en forteresse illusoire, et qui s avère être une maison de papier. Assurément vous allez vous ruer sur l ebook mis en vente par Larcier, et accessible gratuitement pour ceux qui se sont inscrits à ce colloque. Ce que je veux retenir comme un des nombreux enseignements de ces deux journées, c est que la profession d avocat est la seule profession individuelle et/ou indépendante qui ne peut s exercer que collectivement. Notre indépendance est non seulement garantie, jusqu à ce jour, par des décisions de la Cour de Justice de l Union Européenne, mais elle l est essentiellement par le biais de la solidarité professionnelle et la défense de la profession qu exercent les ordres locaux et communautaires. J aimerais un jour trouver un mot plus fort que le simple «merci» pour gratifier les confrères qui s impliquent sans compter dans un travail intense au service de la collectivité de notre barreau. Je n ai pas la prétention de les connaître tous, mais je puis vous assurer que l attention que le conseil de l Ordre leur porte me permet de vous dire, hélas, que ce sont souvent les mêmes, et qu ils peuvent être comptés dans un barreau qui totalise 933 âmes aujourd hui. Constat amer : celui du nombre de ceux qui s impliquent dans le service aux autres. Ils sont trop peu nombreux. Ce 14 mars au séminaire résidentiel du centre de formation permanente, face aux stagiaires de 1ère année des barreaux de Liège, Marche-en- Famenne, Eupen, Arlon et Verviers, j ai tenu ce discours qui peut se réduire en deux mots : «engagez-vous!» L ultralibéralisme qui nous conduit à la marchandisation du service juridique n a besoin que d un petit moteur, monocylindre : l individualisme. C est la fatuité de notre époque moderne que d entendre rabâcher la phrase : «ici et maintenant, tout, tout de suite, satisfaisons nos besoins». Mais que nous ont-ils dit ces brillants orateurs les 20 et 21 février pour sauver l avocat : faites l avocat, remettez votre robe ainsi que le précisait François Ost, partez à la reconquête de vos valeurs, et principalement celle du désintéressement. Osez affirmer que le métier d avocat est fondé sur l intégrité, l empathie de l autre, le besoin d humanité, la reconquête d un lien social auquel se heurte une situation de conflit permanent et la collision perpétuelle des intérêts contradictoires. Oui, nous avons besoin de l historien, du philosophe, de l anthropologue pour nous ouvrir les yeux, nous réveiller, métaboliser nos inquiétudes, notre anxiété nombrilique. De grâce, évitons au barreau que le seul lien social soit une relation client-fournisseur entre ceux qui, parmi nos confrères, attendent un service et la minorité de ceux qui les délivrent. Avocats.be c est nous, l Ordre c est nous, le Barreau c est nous. Si le temps nous est compté, il y a un temps à partager en commun, au service de la collectivité du barreau, un temps qui échappe à tous les time-sheet et qui rapporte autant en terme de satisfaction personnelle et de bénéfice aux autres. On n y perd donc ni son temps ni son argent, on s enrichit d un enthousiasme contagieux. «Engagez-vous!» C est par cet échange transgénérationnel, c est par un désir de partage de nos valeurs, de la défense de celles-ci, par cet engagement qui fait appel à nos «âme et conscience» selon notre serment d avocat, que nous pourrons demain, dans nos cabinets, dans notre individualité, rendre le meilleur service qui soit aux justiciables. C est par ce réveil de notre conscience éthique en tant que profession, que débute le chemin de l avenir car, la connaissance technique et la technique de la connaissance, d autres que des avocats peuvent se l accaparer, et se l accaparent. André RENETTE Le Bâtonnier de l Ordre 6

7 interview Roland Dumas, le virtuose diplomate, l avocacrobate FD : Mon Cher Confrère, Sa vie est, sans nul doute, l épopée d un ténor de la politique française, lui qui fut l hôte du Quai d Orsay durant 10 ans, sous Mitterrand. On lui doit l acte de réunification de l Allemagne ou encore le traité de Maastricht, qui a fondé, en 1992, l union Européenne. Il a servi. Tout ravi. Tout gravi. Les plus hautes marches de tous les palais du monde: Palais de Justice, palais royaux, républicains, ambassades, Opéra, palaces étoilés et Palazzo privés. à 91 ans, ne lui parlez pas de moralité: il a la sienne. Celle où tromperie sentimentale rime avec loyauté gouvernementale. Celle d un homme libre, heureux et fier de l être, et peut-être en cela, admirable comme le fut Casanova? Philippe Sollers n en disconviendra pas. Ne faut-il pas autant de souplesse morale que de rigueur professionnelle en (real) politique actuellement? Dumas est du bois dont on fait les Stradivarius, de la trempe dont ont fait les lames de Tolède. Roland Dumas a accepté avec cet éternel sourire qui le caractérise, de lever un coin de l inusable toge qu il arbore depuis 1950, de lever les rideaux opaques du Quai d Orsay et du merveilleux Opéra que furent sa vie publique et sa vie privée vouée à cette passion: l art lyrique. Paris et Vergès valent bien une Messe. Et Roland une chanson. En exclusivité pour l Open Barreau, vous pouvez lire dans les colonnes qui suivent l entretien extrêmement long et fouillé qu il a accordé à notre confrère François Dessy et qui fera l objet d un livre à paraitre très prochainement. L intégralité de l interview est disponible au bas de l article en format.pdf Votre dernier livre, «L œil du minotaure, Le labyrinthe de mes vies», paru au Cherche Midi maison d édition sous la bannière de laquelle vous aviez déjà publié votre précédent livre «Coups et blessures», une brique autobiographique de 500 pages qu on avait en son temps dévorée nous fait découvrir une vie dédaléenne, labyrinthique, l éblouissante destinée dont le fil (d Ariane) en a croisé tant d autres qui ont marqué l histoire et nous emmène à l Elysée; du Quai d Orsay, sous les ors lumineux et dans les alcôves feutrées de la République jusqu au confessionnal du Quai Bourbon, où se trouve votre Cabinet d avocats en passant par bien d autre latitudes. Ce livre nous fait revivre certaines de vos plus belles rencontres, des rencontres «surnaturelles» dites-vous (page 190), déclinées chacune en chapitres, dont un justement consacré a Picasso, que vous qualifiez de «facétieux Minotaure» (p 79), ce qui rappelle irrésistiblement le titre de l ouvrage.un Picasso qui aime la vie, un Picasso que vous qualifiez volontiers de charmeur, self-made man aussi. C est un stakhanoviste, hédoniste en alternance, allais-je dire, électron libre, conteur né selon vos mots, angoissé parfois nuitamment par certaines tracasseries judiciaires jusqu à l insomnie, dit-il, à l instar d ailleurs d un autre dont vous recueillerez certaines confessions: Bernard Tapie. Picasso le conquistador, écrivez-vous (page 98). Culte du beau, belle femme N y-a-t-il pas un peu de Picasso dans Dumas, toute chose étant inassimilable par ailleurs? D où peut-être cette étonnante complicité? Roland Dumas, c est la saga d une irrésistible ascension. Il a tout voulu et tout obtenu. Sa vie est le récit d un ténor du Barreau. C est lui l avocat des vainqueurs assaillis, de Mendes France, Mitterrand, Isorni, Tixier-Vignancour, à Francis Jeanson; de Genet, Chirico, Braque, Chagall, Lacan, à la famille Giacometti, sans oublier Picasso! Et le défenseur d une foule d anonymous, de «vaincus assiégés». C est aussi lui qui s illustra dans les procès Markovic Pompidou, Klaus Barbie ou Jean de Broglie ou qui plaide au profit de Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale de La Haye. Entretien avec notre confrère François Dessy du Barreau de Huy. 7

8 RD : Hélas, je voudrais qu il y ait beaucoup de Picasso, du Picasso dans le personnage de Dumas. Mais enfin, ne rêvons pas: les choses sont comme elles sont et les êtres sont comme ils sont. Ce qui m a séduit c est très bien que vous en parliez en premier dans notre entretien -, ce qui m a séduit, c est le personnage hors dimension de Picasso. C est quelqu un dont on ne retrouvera pas le double d ici des générations sans doute et c était en même temps quelqu un qui était tellement séduisant, fort dans sa silhouette, dans ses propos, qu on ne peut l oublier. Picasso, je l ai rencontré probablement une bonne centaine de fois. J ai été son avocat pendant 10 ans puis, après sa succession, je suis resté l avocat de sa femme, sa veuve. Donc si vous voulez, j ai baigné dans le Picasso pendant de nombreuses années. FD : Il vous a donc laissé une empreinte, une marque indélébile. RD : Indélébile, et je trouve que j ai eu énormément de chance de le rencontrer dans toutes ces circonstances. Ça m a sans doute imprégné. On ne peut pas continuer à vivre comme si on n avait pas rencontré Picasso, c est aussi simple que ça. Picasso, c est une sorte de monstre au sens étymologique du mot. On ne peut pas se séparer de ce compagnonnage quand on a vécu, comme j ai vécu, parce que j habitais chez lui. Chaque fois que je descendais le voir, je descendais à Nice, je prenais une voiture, j arrivais tout de suite à Mougins, je sonnais à la porte, il me faisait ouvrir, il y avait les chiens qui hurlaient. Je restais là et, le soir, je couchaislà. Il venait me voir dans ma chambre et me disait alors «Alexandre»,puisqu il m appelait Alexandre. FD : Vous voulez dire Alexandre Dumas? RD : Oui, bien sûr, ça c était facile (sourire esquissé) «Alexandre, ça va? Vous êtes bien? On a fait votre lit?» J avais la chambre à côté de la sienne. Ce qui fait que le matin, on m apportait mon petit déjeuner au lit et lui venait et disait «Venez, on va parler». Et je partais avec lui dans son atelier, donc c était presque une vie commune avec Picasso. FD : La banalité de l ordinaire en devenait extraordinaire, transcendée, sublimée De quoi parliez-vous? RD : Il y avait tellement de choses qui venaient dans le débat, tantôt parce que quelqu un voulait lui faire un procès, tantôt c était la procédure que faisaient les enfants pour se faire reconnaître, enfin toutes sortes de procès, toutes sortes de raisons de se voir. Ce qui est par exemple amusant et qui va vous intéresser, c était quand il me disait au bout d un moment: «Ah Dumas, quand vous venez, je ne dors pas de la nuit». FD : Vous dites d ailleurs (page 83): «Lorsqu il recevait une lettre de moi, il la rangeait dans une enveloppe sur laquelle il dessinait un œil, ou écrivait Ojo en espagnol, ce qui voulait dire en langage Picassien: attention, important, il faut avoir l œil (ou ne pas le fermer de la nuit)». RD- Je trouvais qu il exagérait un peu, je lui disais «Ça s arrange». «Oui, mais quand vous êtes là, au bout d une heure, j oublie que vous êtes avocat». C était quand même un beau compliment. FD : Le plus beau pour ainsi dire. RD : Mais bien sûr. FD : Mais avec des clients aux petits oignons comme ça, ça peut se comprendre Tous ne diraient pas ça (smiley facial). D ailleurs, vous ne lui demandiez pas d honoraires? Bien qu Helmut Kohl, connaissant vos rapports avec le peintre, vous appelait l avocat milliardaire? RD : C était une plaisanterie! Mais il m a offert quelques dessins dont un portrait de moi. Mais l œuvre que j affectionne le plus parmi sa collection est un «Portrait de Jacqueline». FD- Quelques petites «toile-ttes» d habitude chasse gardée? C est une toute petite dation en paiement ça, Maître Dumas. RD : N est-ce pas? Mais pour répondre à votre question de départ, je lui parlais des affaires diverses qui se passaient. Mais le grand évènement a été notre rencontre au sujet Guernica, qui, comme vous le savez maintenant, est à Madrid et pour lequel j ai eu avec lui de nombreux entretiens, des discussions, des choses à mettre au point, des allers-retours, des interrogations, etc. «La guerre d Espagne est la bataille de la réaction contre le peuple, contre la liberté. Toute ma vie d artiste n a été qu une lutte continuelle contre la réaction et la mort de l art. [...] Dans le panneau auquel je travaille et que j appellerai Guernica et dans toutes mes œuvres récentes, j exprime clairement mon horreur de la caste militaire qui a fait sombrer l Espagne dans un océan de douleur et de mort» (Pablo Picasso, mai 1937). RD : Il m a téléphoné, un jour, pour que je vienne le voir très vite quand Franco s était manifesté auprès de son marchand pour lui dire «Que penserait Picasso de remettre Guernica à l Espagne?»; Picasso a bondi et a dit à son marchand «Envoyez-moi Dumas, tout de suite». Je suis arrivé, il m a dit: «Roland, il y a une seule chose : je ne veux pas que Guernica aille en Espagne». Non pas «rentre en Espagne» car il n y avait jamais été -, mais «aille en Espagne», tant que Franco sera vivant. «Faites tous les papiers». FD : Ce qui confirmait vraiment la signification hautement politique sinon révolutionnaire du tableau. RD : Oui, à mon avis, il plaçait la signification historique et politique bien avant la signification esthétique de Guernica, qui a été l ouverture de la grande révolution picturale. Comme l a écrit Malraux, les choses ne sont plus pareilles, après Guernica, à ce qu elles étaient avant. FD : Est-ce en cela qu il la considérait comme l œuvre de sa vie? RD : C est ce qu il m a dit. Il a commencé cette phrase «Je ne veux pas qu on décide de son sort, c est l œuvre de ma vie». Il a même fait une allusion qui serait déplaisante pour ceux que je vais citer, mais peu importe, le temps a passé. «Les affaires, les procès des enfants, ce n est pas important», l air de dire «Tout ça, c est la lie de la vie ordinaire de nos sociétés. Pour moi, ce qui est le plus important, c est l œuvre de ma vie, c est Guernica». FD : Et pour vous, Roland Dumas, c est une madeleine proustienne! Puisque ce tableau, vous l avez découvert à l Expo universelle de Paris de 1937 et il a excité votre curiosité d enfant. C est un souvenir quelque part prémonitoire. 8

9 RD : Oui, je l ai toujours eu devant les yeux. Au début en photographie, puisque tout le monde connaissait Guernica. Peu de gens connaissaient l histoire de Guernica. Elle s est affirmée par la suite: le bombardement de cette population civile de Guernica, le jour du marché de la foire mensuelle. Tout le village détruit, sauf le chêne historique, qui est le chêne auquel les basques font référence. Le seul élément qui est resté intact dans le bombardement par les avions allemands, c était ce chêne de Guernica. FD : Qui est devenu l arbre chargé, vais-je dire, de la plus haute valeur symbolique. Nous fêterons justement nos noces de chênes avec Guernica 80 ans de mariage dans quelques temps Et c est aussi un clin d œil de l histoire à votre attention Le chêne de Saint Louis[1], la Justice, votre île, votre profession, les idéaux de Guernica, la tradition de l arbre planté à Matignon? RD : Ce que vous dite est assez surprenant. Oui, ce symbolisme nous dépasse. Je dirais que pour ceux qui sont croyants, ils ont l explication tout de suite. Pour ceux qui sont fatalistes, qui croient à l histoire, ils peuvent se rallier à je ne sais quelle force invisible. Enfin, c est un symbole, un symbole qui n a pas manqué d avoir une signification énorme à l époque. FD : J en reviens à mon interrogation introductive: vous parlez d un charisme, d une épaisseur toute particulière liée au personnage. Et surtout, chez Picasso, certains traits d esprit, d une ironie princière et mordante égalant la puissance évocatrice des traits de pinceaux, notamment quand il décoche cette phrase, trempée de curare, connue de tous, passée à la postérité, lorsqu il est interrogé par l ambassadeur à l époque, Otto Abetz? RD : Il y a un peu d inexactitude dans l évènement, dans la façon dont vous le rapportez, mais ce n est pas de votre faute. En réalité, ce sont des officiers allemands qui, pendant l occupation, sont venus-là on ne sait pas comment. Quand même! Picasso, c était la grande coqueluche, déjà depuis l avant-guerre. Donc, ce sont des officiers allemands qui sont venus voir le tableau et qui auraient dit à Picasso, tout cela est rapporté par plusieurs témoins: «C est vous qui avez fait ça?» Et Picasso se serait retourné vers eux et leur aurait dit: «Non, c est vous qui avez fait ça». En montrant le bazar, la destruction. FD : C était sa manière d exécuter une œuvre et d exécuter ses cibles? RD : Picasso avait la dent très dure. Quand il voulait exécuter ou une œuvre ou quelqu un, il le faisait sans ménagement. Il avait plein d anecdotes. Je me souviens, par exemple qu un jour, il était harcelé par un peintre sculpteur qui venait lui présenter ses œuvres continuellement. Bon, Picasso, qui était gentil, ne voulait pas trop dire de choses désagréables, donc il a enveloppé les choses; l autre était là, il posait des questions et continuait à vanter son œuvre et Picasso le regarde et puis fait quelques remarques comme ça et ce malheureux lui a dit «Ah oui, oui, oui, vous avez raison Pablo, il faut que je l achève là, vous voyez?», «Oui, retournez chez vous et achevez-le vite». FD : Oui effectivement. On parle d exécuteur, mon cher Roland Dumas, ce qui, évidemment, me fait songer à votre qualité. Puisque vous avez été exécuteur testamentaire aussi et, sauf erreur, de la succession de Picasso. RD : Oui, c est vrai. FD : Vous êtes intervenu, vous l avez dit, pour Guernica, et vous avez envoyé cette lettre capitale au MoMA (Museum of Modern Art) de New York. Pourriez-vous nous en dire quelques mots? Quelle est la condition que vous aviez posée? La condition de retour éventuel du tableau en Espagne? Est-ce la lettre qui finalement est une des plus importantes, sinon la plus importante que vous ayez adressée? RD : Oui, c est la lettre qui a été déterminante pour toute la suite. Parce que, comme je vous l ai dit, la situation était compliquée pour la raison suivante: Guernica a été peint tout de suite après le massacre de la ville. Et puis la guerre est arrivée. Le tableau a tourné dans différentes capitales en Europe d abord, pour procurer de l argent, ce que voulait Picasso, pour le gouvernement républicain et puis, dans sa tournée, il était prévu que le tableau aille aux Etats Unis. Quand la guerre a éclaté, quand la défaite est arrivée en Europe et notamment en France, le tableau était aux Etats Unis. Picasso a dit «Et bien qu il y reste», mais il était quand même très soucieux. Il avait trouvé un circuit, puisque l Espagne il était espagnol était neutre, il avait trouvé un circuit pour prendre des nouvelles régulièrement. Il y a toute une correspondance qui existe avec le tableau, dans laquelle Picasso recevait des lettres du MoMA en disant que tout va bien, etc. Il s en préoccupait beaucoup. Et puis arrive un jour cette lettre du Ministre des Arts et Lettres, des affaires culturelles d Espagne, à Monsieur Kahnweiler, le marchand de Picasso à cette époque, qui dit: «Ne pourrait-on pas penser au retour?» FD : Et c est là que ressurgit notre mousquetaire judiciaire? RD : Picasso a dit «Envoyez-moi Dumas». Je suis parti dans l avion du jour. Les choses se sont passées comme ça: je suis arrivé là-bas j ai d ailleurs une belle photo où nous sommes sur son banc de pierres tous les deux et il me regarde. On a commencé à faire les travaux, et j ai expliqué à Picasso que le droit ça existe, le droit public international aussi et que les gouvernements du jour sont supposés succéder aux gouvernements d hier. «Il n y a pas de risque tant que vous êtes vivant. Personne n osera s opposer à la parole de Picasso».» Si je dis que je ne veux pas que mon tableau rentre en Espagne, il n y rentrera pas». «Le vrai problème», lui ai-je dit, «c est le jour où vous allez disparaître. L idéal serait de faire un testament». «Ah! Non je ne veux pas faire de testament, si je fais un testament, je signe, je meurs le lendemain. C est comme dans Balzac, vous êtes comme Balzac». FD : Balzac, coïncidence avec le chefd œuvre absolu niché dans la Rue des Grands Augustins RD : Qui est la rue où se trouvait l atelier de Picasso à Montmartre. FD : Exactement. RD : C est un merveilleux endroit qui respire la spiritualité. Et j ai donc cherché, j ai pris conseil et je lui ai dit qu il n y avait qu une solution parce que lui il voulait que je dise dans un acte que le tableau appartient au peuple espagnol. Mais dire ça, ç eût été le faire appartenir à la République; si je disais ça, ç aurait tout de suite voulu dire que Franco était en droit de le réclamer, en tout cas, il pouvait soulever le problème. FD : Picasso se serait retourné dans sa tombe. RD : Alors, j ai inventé dans l acte testamentaire la formule suivante: tant que Picasso serait là, c est lui qui déciderait, il n y avait pas de controverse. Le jour où il disparaîtrait, il fallait désigner quelqu un. Alors là, la scène la plus, comment dirais-je, la plus dramatique, la plus tragique, de notre relation, c est quand on a discuté sur le petit banc de pierres, là où il y a la photo qui a été prise. Je lui ai dit: «Pablo, il faut désigner quelqu un». Alors on a réfléchi. «Il y a bien des proches qui ne vous trahiront jamais?», «Mon coiffeur!», il était de la même génération que lui 9

10 FD : Oui, oui, tout à fait le barbier de Vallauris et non de Séville! RD : Le barbier fait la guerre d Espagne contre Franco. Il m a dit «Non, non!». Je lui suggère les femmes, Jacqueline. «Non, non, pas les femmes!». Et puis d un seul coup il se redresse et il me dit «Ce sera vous!», comme ça, comme je vous le fait (Roland Dumas me pointe du doigt). C est une bouffée, une bouffée de chaleur qui vous arrive, je n ai pas pleuré, je ne pleure pas facilement, mais j ai eu les larmes aux yeux. FD : Suprême gratification! Vous n étiez plus son avocat mais finalement tellement plus son homme de confiance absolue. Hommage et émotion! RD : L émotion provoquée par quelque chose, entre nous, c était inattendu chez moi. Et bon! J ai dit: «Ce sera comme ça». J ai préparé l acte et c est cet acte qui existe toujours et dont j ai l original. Je le donnerai à l Etat espagnol, vraisemblablement. Je le garde tant que je suis vivant, tant qu il peut y avoir des controverses. La lettre envoyée au MoMA disait en substance ceci : En 1939, j ai confié à votre musée le tableau connu sous le nom de Guernica. Vous avez accepté de remettre le tableau quand les libertés publiques seront rétablies en Espagne. L unique condition mise par moi à ce retour concerna l avis d un juriste. Le Musée devra préalablement à toute initiative demander l avis de Roland Dumas et le Musée devra se conformer à l avis qu il donnera. Il s agira d apprécier si les libertés publiques ont été rétablies en Espagne. Signé Picasso. FD : Le sort de Guernica fut placé entre vos mains. Comment a réagi le MoMA? RD : Le MoMA où était le tableau depuis avant la guerre a été remarquable. Son directeur de l époque nous a dit: «Nous, nous ferons ce que demandera Picasso». Ils ont été extraordinaires de compréhension. Un jour, je me trouve là-bas, chez Picasso, avec les directeurs du MoMA. Et Picasso leur dit «Attendez!», sans dire de quoi il s agissait. Il est parti dans ses réserves faisant tinter ses clefs dans son pantalon et il revient au bout de dix minutes avec une sculpture de la Guitare de 1927, cubiste. Et il a ajoute: «Voilà, ça je vous la donne, pas pour vous, mais pour le MoMA, en remerciement de ce qu ils ont fait pour Guernica durant toute la guerre». Il leur a donné devant moi. Elle est toujours là-bas. Et j ai compris à ce moment-là qu il avait choisi une guitare cubiste qu il avait faite, qu il avait réalisée, parce qu il n y en avait aucune dans la collection de New-York. Il savait. Il le savait tout. Picasso avait songé que c était quand même un cadeau qui doublait sa signification. Vous pourrez lire le reste de l interview, récemment étoffée et actualisée dans le livre dont elle fera l objet : François DESSY «Roland Dumas, le virtuose diplomate, l Avocatcrobate», édition de l Aube, Paris, La Tour d Aigue, à paraître au mois d août [1] Louis IX, connu sous le nom de Saint-Louis, il développa la Justice Royale où le roi apparaissait comme le «Justicier suprême». 10

11 interview Rencontre avec Jean-Marc Rigaux En octobre 2012, l Open Bar vous présentait C était demain, premier recueil de nouvelles de notre Confrère Jean-Marc Rigaux. Tout au long de ces histoires ayant pour cadre Paris, passé et avenir s entrecroisaient pour mieux semer les pistes d identités se cherchant ou se questionnant. Aujourd hui, son deuxième recueil Nouvelles d Est voit le jour. Il a cette fois pour cadre géographique l Allemagne. Tout comme le premier, il est publié par Murmure des Soirs, la maison d édition fondée par notre consœur honoraire, Françoise Salmon. Causette avec Jean-Marc Rigaux autour des livres. Eric Therer : En quoi l écriture de ce nouveau livre diffère t-elle de votre livre précédent? Jean-Marc Rigaux : «Tout comme C était Demain, Nouvelles d Est est un recueil de nouvelles. Je disposais d une quarantaine de nouvelles pour mon premier recueil. Avec mon éditrice, on en a extrait une dizaine à l époque. Pour le second, il y en a neuf au total alors que je ne disposais que d une douzaine de nouvelles. J ai le sentiment d avoir progressé. Mon éditrice m a dit qu elle trouvait que mon écriture avait gagné en maturité. L écriture du premier recueil est comme une première fois. Pour le second, j étais plus confiant. Les nouvelles de ce second recueil sont écrites dans un genre moins fantastique que dans le premier.» E T : D où vous vient cet intérêt soutenu pour l Allemagne alors que vous êtes davantage connu pour être un amoureux de l Italie? JMR : «L Allemagne est un pays fascinant que j ai découvert quand j avais 18 ans à l occasion d un voyage avec mon grand-père, à une époque où le mur de Berlin existait toujours. Depuis, j y suis retourné plusieurs fois, notamment à Dresde. C est là, à Dresde, que m est venu l idée d écrire une série de nouvelles sur l Allemagne. L histoire Le Cerceau de feu m est venue tout de suite à l esprit. J avais lu un ouvrage sur le bombardement de Dresde auparavant, mais, en voyant la ville, j ai éprouvé comme un déclic. On regarde toujours l Allemagne par rapport à son passé. Ce qui m intéressait, c était aussi de la regarder à travers son présent et son avenir et de mélanger ces différentes périodes. Il y a quand même une incursion en Italie dans la nouvelle D un rien. Le fait d envoyer un pasteur protestant en Italie m amusait. L Allemagne est coupée en deux d un point de vue religieux, le nord est essentiellement protestant tandis que le sud est catholique et cela influe sur les mentalités des populations respectives qui sont très différentes. Je me suis rendu dans la plupart des lieux qui sont décrits et j ai donc tenté de respecter une certaine authenticité. Avant sa publication, j ai même fait relire le livre par un Allemand pour éviter les bourdes!» E T : Quand trouvez-vous le temps d écrire? JMR : «Cela ne peut être que le week-end ou durant les vacances. C est une activité qui demande beaucoup d énergie et qui requiert une disponibilité d esprit. Le soir, en semaine, je suis trop fatigué que pour disposer de celle-ci. En soirée il m arrive tout au plus de retravailler un texte mais pas d écrire comme tel. Il existe souvent une dichotomie entre le moment de l imaginaire et le moment où l on écrit, l acte d écriture. J invente souvent mes histoires quand je conduis ou quand je cours seul.» E T : Est-il plus excitant de courir ou d écrire? JMR : «Il existe des points communs entre ces deux activités qui nécessitent l une et l autre une énergie importante. Elles procurent aussi l une et l autre pas mal d émotions même si courir sécrète plus d endorphines! Ce n est pas un hasard si j ai recommencé à écrire après avoir arrêté la compétition. Il existe aussi des différences. L aspect compétitif qui prévaut dans la course à pied n existe pas dans l écriture laquelle se fonde plutôt sur un travail qualitatif.» E T : Pourquoi, selon vous, est-ce si important d écrire? JMR : «J ai le cerveau qui est comme une marmite sur le feu. L écriture me permet de recueillir ce qui déborde. L écriture est une belle métaphore de l existence car elle oscille entre moments d enthousiasme débridés et moments d abattement déprimants. J ai commencé à écrire très jeune, comme beaucoup de gens. Mais ces tentatives ont été suivies d une longue éclipse avant d y revenir dans les circonstances que je viens d indiquer.» E T : Quels sont vos auteurs préférés? 11

12 JMR : «Il y a ceux que j aime depuis toujours. Essentiellement Rimbaud et Marcel Aymé. Et puis, il y a les romanciers que j ai découverts par après comme Céline et, plus récemment, Houellebecq. Houellebecq regarde la réalité dans les yeux avec un sourire désespéré tandis que chez Aymé, qui est un anarchiste, il y a ce regard sur la réalité avec un sourire en coin. Quant à Rimbaud et Céline, j apprécie tant leur démarche que leur style mais aussi cette capacité qu ils ont à susciter l émotion.» E T : Pouvez-vous citer un exemple d avocat écrivain que vous appréciez? JMR : «Au sein de notre barreau, il y a évidemment René Swennen et Jean-Pierre Bours. Au sein du barreau francophone belge, il y a Alain Berenboom et, à Paris, François Gibault qui est le gardien du temple de Céline. Il a géré son héritage littéraire et s est mis à écrire des romans par la suite. Je les apprécie tous mais je ne ferai pas d autre commentaire pour ménager les susceptibilités!» Nouvelles d Est. Éditions Murmure des soirs, 2014, 186 p. Prix : 19,00 Disponible à la Fnac et dans les bonnes librairies E T : Quelles sont pour vous les caractéristiques que doit réunir un bon romancier? JMR : «Dans une exposition sur la génétique, on avait demandé à un généticien ce qu étaient les gènes et il avait répondu je ne sais pas. Je serais tenté de donner la même réponse. C est de toute façon une opinion très individuelle. J attache de l importance au style et à l imagination. Mais, tout ça ne vaut rien sans un travail acharné.» E T : Quels sont les rapports que vous entretenez avec votre éditeur? JMR : «C est d abord une rencontre un peu improbable avec une consœur que je n avais jamais croisée pendant vingt-cinq ans et qui est une personne d une finesse et d une intelligence remarquables. Elle a eu beaucoup de courage pour se lancer dans un projet pareil. Elle m a ouvert les yeux sur des horizons qui m étaient alors inconnus. J ignorais tout du métier de l édition. Elle m a fait découvrir d autres auteurs belges, tant par leurs écrits qu en personne à travers des rencontres enrichissantes. Elle m a ouvert les yeux sur mes textes. Un bon éditeur à un rôle de psychanalyste. Il doit faire prendre à son patient conscience de ses faiblesses. Françoise m a beaucoup frappé pour me faire travailler mais, chut, il ne faut pas le dire! Qui bene amat bene castigat!» Propos recueillis par Eric Therer 12

13 Meusinvest : un outil financier à la disposition des entreprises liégeoises Jean-Pierre Jacques (JPJ) : Quel est le rôle de Meusinvest dans le paysage économique liégeois? Gaëtan Servais (GS) : Meusinvest propose des solutions de financement pour la création et la croissance de l ensemble des PME liégeoises, qu elles soient grandes ou petites et quel que soit leur secteur d activité. Raison pour laquelle nous avons structuré et développé nos activités autour de nos différentes filiales. Chaque filiale dispose de ses compétences propres de manière à intervenir de manière optimale à tous les stades de la vie de des entreprises, depuis leur création, leur développement, jusqu à leur transmission. Les différentes filiales de Meusinvest accompagnent les entreprises en croissance à tous les stades de leur activité en leur fournissant une aide financière appropriée, que ce soit en capital, en prêt ou en leasing. Nous sommes, en quelque sorte, pour les patrons de PME en recherche de financement, comme un couturier qui ferait des costumes sur mesure. En 2013, nous avons atteint un total d investissement de 48 millions d euros. Un montant historique dans la mesure où, il y a 5 ans d ici, la moyenne annuelle des investissement était de 8 millions d euros. Et cette année, alors qu il reste encore trois mois d activité, nous avons déjà atteint les 45 millions. Ce qui montre bien que la nouvelle dynamique et le positionnement stratégique de Meusinvest profitent à l ensemble du tissu économique liégeois. Aujourd hui, notre portefeuille compte un peu plus de 260 entreprises et représente, en moyens mobilisables, pas loin de 330 millions d euros. On estime ainsi que plus de emplois ont pu être consolidés grâce à nos différents types d intervention. Notre volonté est de poursuivre cette dynamique en l amplifiant, grâce, notamment, à la création de deux nouveaux fonds : le FICI (Fonds d innovation et de croissance industrielle) issu des accords avec Arcelor/Mittal dont les moyens sont importants (50 millions d euros) et Epimède, un tout nouveau fonds de croissance (20 millions d euros) qui nous permettra de soutenir des sociétés technologiques en phase de forte croissance. JPJ : Comment voyez-vous le développement de Liège dans les années à venir? GS : Selon moi, le développement de Liège sera axé autour d une série de pôles dans des secteurs économiques très diversifiés. Je pense notamment aux secteurs des biotechnologies, de la logistique, des start-up liées au monde du web ou encore au secteur de l audiovisuel à travers le développement du Pôle Image de Liège. Je crois aussi que l on va assister au développement des secteurs plus traditionnels à haute valeur ajoutée. Je pense ici à la mécanique, à la métallurgie (reverse metallurgy, nouvelles surfaces, aciers intelligents, ) et bien sûr, au secteur agroalimentaire (la fromagerie Regal, le whisky Belgian Owl, la Curtius, ). On peut aujourd hui raisonnablement espérer que la région liégeoise, qui reste une des plus attractives et des plus dynamiques en Wallonie, sera prête lorsque l on sortira de la crise économique que l on traverse depuis Les grands projets actuels et le développement des PME que l on observe au départ de Meusinvest, tendent à démontrer Découvrir le monde économique liégeois passe inévitablement par Meusinvest: un outil financier public de la relance économique. Meusinvest propose des solutions de financement pour la création et la croissance des entreprises. Pour répondre au mieux aux besoins de financement des entreprises de la province de Liège, Meusinvest a structuré son activité en différentes filiales. Chaque filiale dispose de ses compétences propres de manière à intervenir optimalement à tous les stades de la vie de des entreprises, depuis leur création, leur développement, jusqu à leur transmission. Interview de son jeune directeur général, Gaëtan Servais. 13

14 que la région liégeoise pourra profiter pleinement de la relance économique grâce au travail de fond que le milieu économique réalise depuis cinq ou six ans. Tout ceci devrait nous permettre de retrouver un solde net d emplois créés positif. JPJ : La Chapelle, lieu mythique liégeois, connaît une nouvelle vie, quel est l objectif? GS : Nous avons souhaité réunir au sein d une même lieu les porteurs de projets start-up parce qu ils sont tous confrontés aux même enjeux en terme de développement. «La Chapelle» est donc un lieu qui propose à l écosystème liégeois des start -up différents types d accompagnements aussi complémentaires que diversifiés. Il y a d abord, une fois par an (à l automne), une phase d accélération des projets (3 mois) qui est prise en charge par Nest up en partenariat avec Meusinvest.Une fois sorties du programme Nest up, les start-up se retrouvent avec une ébauche de business plan et de plan financier qui ne leur permet pas de pouvoir passer à l étape du financement. Nous avons donc créé un «activateur» hébergé au sein de La Chapelle. Cet outil offre aux porteurs de projets un accompagnement de 12 mois réalisé par les experts de Cide-Socran sous la houlette de Ben Piquard, le directeur du MIC (Microsoft innovation center) qui a développé une méthodologie propre à cet outil. Cette phase d activation est destinée aux entreprises innovantes tournées vers le web (mais pas seulement) en phase de validation de leur modèle économique et de leur positionnement marché. L objectif est ici d offrir un suivi qui permettra d augmenter les chances de création et de financement d entreprises.une fois cette phase d activation terminée, nous estimons que les start-up ou certaines d entre-elles, devraient être dans les conditions pour chercher le financement nécessaire au développement et à la croissance de leur projet. Dès ce moment et de manière naturelle, Meusinvest via Start-Up Invest, sera «à la source» pour pouvoir intervenir. Enfin, La Chapelle, c est aussi un businesscenter qui permet aux start-up de trouver des espaces du bureaux au cœur d un système créatif et innovant. Ce schéma nous permet désormais d avoir une vision globale et structurée. Il nous permet, surtout, de répondre aux besoins d accompagnement exprimés par tous ces jeunes porteurs de projet. Meusinvest en images : https://www.youtube.com/v/gzoysidq4ig?autohide=1&version=3 14

15 Stimulons ensemble l économie! JPJ : L ASE collabore avec le barreau. De quelle manière? Jean-Pierre Jacques : Qu est-ce que l Agence de Stimulation Économique? Vincent Bovy : L Agence de Stimulation Économique (ASE) est tout d abord la coupole de l animation économique. Dans ce contexte, elle structure l offre de services aux entreprises wallonnes pour répondre à leurs besoins de manière optimale. Cette offre de services est proposée par 4 familles de professionnels de l accompagnement : les intercommunales de développement économique (la SPI, le BEP ), les chambres de commerce et d industrie, l UCM et les Centres Européens d Entreprises Innovantes. L ASE est également chargée de développer le programme Esprit d Entreprendre en Wallonie auprès des jeunes. Nous sommes également chargés de remettre des avis au Gouvernement wallon sur les différentes matières liées à l entrepreneuriat et à l accompagnement des entreprises en Wallonie. Une série de missions est venue s ajouter à ces fondements de base. L Agence a ainsi développé le portail Infos-Entreprises. C est un portail web qui réunit sur une seule plateforme l ensemble des aides publiques wallonnes, quel que soit le domaine, en les présentant selon la ligne de vie de l entreprise. Par ailleurs, l ASE a développé le Centre de Référence des Circuits courts et de l Économie circulaire vise à accompagner les entreprises par rapport aux enjeux de demain, notamment en optimisant la consommation de matières premières et d énergie à chaque étape du cycle de vie. V B : Nous travaillons avec le barreau sur différents dossiers et de manière plus structurée sur le Centre pour Entreprises en difficulté de Wallonie où les avocats viennent comme expert en appui des professionnels de l accompagnement des entreprises. Certains membres du barreau font d ailleurs partie des formateurs de ces professionnels de l accompagnement. Dans ce cadre, l ASE a développé une série de fiches qui permettent de pouvoir proposer des outils concrets afin d aider les entreprises qui sont en difficulté afin de leur proposer des solutions concrètes. En effet, nous devons travailler le plus en amont possible pour éviter que les entreprises ne se trouvent dans des situations telles que l accompagnement proposé conduit inévitablement au dépôt de bilan. Le Gouvernement wallon a mis en place des outils qui permettent d aider les entreprises et il faut les utiliser de la manière la plus adéquate. JPJ : Quel est pour vous le rôle des avocats par rapport aux entreprises? V B : Les avocats, comme les comptables, sont souvent les seuls conseillers externes des chefs de TPE et des indépendants. Ils jouent un rôle essentiel. Il faut donc qu ils soient informés des outils qui existent pour aider les entreprises à se créer et à se développer. Les enjeux économiques de la Wallonie sont importants et des moyens sont développés afin d assurer un accompagnement optimal des entreprises. Les avocats sont un des maillons essentiels de la chaîne de la réussite économique. Nous devons donc travailler ensemble. Vincent Bovy, Directeur général de l ASE Créée en 2006, l Agence de Stimulation Économique a pour missions d améliorer la lisibilité de l offre de services publics aux entreprises et de rationaliser le nombre d opérateurs (acteurs professionnels de l accompagnement) financés par les pouvoirs publics. Les résultats sont présents : 21 opérateurs sont financés actuellement (contre 72 auparavant) et le portail Infos-Entreprises a vu le jour, transcendant les «divisions administratives» au profit de la ligne de vie de l entreprise. Vincent Bovy, son directeur général et juriste de formation, nous en livre sa vision. 15

16 AVEC MARSH VOS ASSURANCES SONT EN DE BONNES MAINS Consultez le site et Marsh, rue Forgeur 17, 4000 Liège - tél. 04/ fax 04/

17 J ai testé pour vous : être avocate Il y a peu, un congrès s intéressait à l avocat de demain : que serons-nous dans trente ans? Question farfelue pour quelqu un comme moi, notoirement connue pour n avoir comme plan d avenir que «qu est-ce qu on mange ce soir?» ou «y a quoi ce weekend?». Que dire à propos de l avocat d aujourd hui? J ai fait cet exercice hautement périlleux de tenter de me définir, socialement, voire même amoureusement, en tant qu avocate. Et le bilan est celui-ci, douloureusement implacable : je ne suis pas fière de ce que je fais. Entendons-nous, j aime mon métier. Et lorsque j évoque l absence de fierté de ce que je fais, je ne vise pas la qualité de mes prestations (que j estime humblement de correcte à bonne), j évoque ici exclusivement la manière dont j estime être perçue. Je m étais déjà surprise à constater que je redoute systématiquement l idée d être confrontée, lors d une conversation badine avec des inconnus, à la question «et toi, tu fais quoi dans la vie?». A de très nombreuses reprises, je me suis contentée de répondre «juriste», ce qui n est pas tout-à-fait faux, mais ce qui n est éminemment pas vrai. Car je suis AVOCATE. Alors quoi? Qu est-ce qui me retient à ce point? Cette retenue est, je pense, liée à tous les préjugés qui entourent encore la fonction d avocat. Nous demeurons encore largement une idée reçue pour qui n a jamais été confronté à la justice. Et croyez-moi, cette idée reçue est encore plus lourde à porter lorsqu on est une femme, jeune et indépendante. «Ah oui mais toi, tu gagnes bien ta vie», me suis-je ainsi vue asséner à des dizaines de reprises. Cette sorte de manichéisme qui divise le monde en deux catégories : l avocat qui gagne bien sa vie et le reste du monde du travail qui galère. Il est inutile de tenter de convaincre celui qui ne veut pas voir que 80% du Barreau ne gagne pas bien sa vie. Ou en tout cas, tout juste pour payer ses factures et charges tous les mois. Autour de moi, je constate davantage l angoisse de mes confrères, devenue mode de vie, de savoir comment on va payer ses cotisations sociales, plutôt qu une existence faite de séjours à Courchevel et à Saint Barth. Mais pourquoi diable voudriezvous que le commun des mortels s en rende compte, alors que le barreau lui-même fait un quasi black out total sur ce phénomène de paupérisation du Barreau? Certes, il n y a pas lieu de tomber dans le misérabilisme non plus : nous appartenons à une classe moyenne (très) relativement épargnée. Mais il n est rien de plus vexant d être jugée sur un niveau de vie supposé, voire même largement fantasmé. «Ah oui mais toi, tu veux toujours avoir raison sur tout», ce qui, du reste, n est pas absolument inexact. Nos déformations professionnelles nous affectent jusque dans notre vie privée, les disputes tournent en plaidoiries, le discours (puisqu il s agit plus d un discours que d un véritable dialogue) est disséqué, l argumentaire est rôdé, la faille est traquée. Sauf qu à ce jeu-là, personne ne gagne, personne ne perd, car il n y a aucune personne extérieure, tierce et impartiale, à convaincre. On ne fait que tourner en rond, lorsque personne ne veut baisser sa garde ni reconnaître ses erreurs. Il est encore long, le chemin à parcourir pour que nos conclusions ne soient plus érigées en vérité absolue. «Ah oui mais toi, tu es avocate» : c est de loin l attaque qui me blesse le plus, tant elle stigmatise, en une expression, toutes les tares que notre profession devrait supporter. Il y a, dans l usage de ces mots, un sinistre mélange de condescendance, de frustration, de dégout et de fascination retenue. Mais combien de temps devra-t-on se justifier? D avoir fait des études, d avoir trimé pendant trois ans de stage en étant sous-payé, d avoir des moments de réussite (parce qu il y en a, et qu on n ose pas les savourer), mais également des moments de doute. Combien de temps avant de pouvoir rétorquer avec indifférence et aplomb «oui, je suis avocate, et alors?». Je n aime pas l idée qu un métier puisse nous définir en tant qu individu. Il y a tellement d autres choses que je préférerais que l on retienne de moi plutôt que le fait d être avocate. Si je n arrive pas à m en vanter, c est parce que la fonction n apporte en elle-même aucun apparat ni attribut. Il n y a pas de privilège à être avocat. Il n y a que des chances de pouvoir exercer des métiers qu on aime et qui nous permettent de gagner notre vie. Isabelle Thomas-Gutt copyright: Dominique Houcmant Goldo Vidéo: Les professionnels / avocat Peut-on, doit-on, devrait-on être fier du métier qu on exerce? C est à cette interrogation assez simple que notre chroniqueuse décalée tente de répondre. Manifestement, avant de trouver des réponses, l auteur a expérimenté des situations où les préjugés et les stéréotypes ont la peau dure. Petit florilège illustré également par une petite vidéo humoristique. 17

18 DLex, votre outil de gestion de cabinets incontournable! Une interface moderne et intuitive Une intégration Outlook avancée Une Gestion Electronique des Documents (GED) De puissants tableaux de bords Un processus de facturation intelligent et souple Gestion des droits d accès Extranet client sécurisé DLex est le premier logiciel de gestion de cabinets d avocats certifié par Microsoft en Europe

19 Tomorrow s lawyers pour celles et ceux qui n y étaient pas! Le carton d invitation avait retenu mon attention. Un quatuor de jeunes gens propres sur eux. Le seul togé des quatre semblait un peu imbu de lui-même, un rien hautain, conforme somme toute à une certaine représentation iconographique de l avocat. Des visages anonymes pêchés dans les réserves d une banque d images publicitaires. Une image lisse, sans pli, sans défaut. Tomorrow s Lawyer. L avocat de demain. Et un sous-titre qui ne manquait pas d interpeller : «2 jours pour réfléchir à l avenir de la profession d avocat». Deux jours. Cela m avait semblé à la fois peu et beaucoup. Vingt ans que je m interrogeais sur cette profession et que je ne cessais de continuer à chercher des réponses qui demeuraient en partie irrésolues. Né avant le 1er janvier 1970, je ne pouvais accéder au prix ristourne d un tarif ouvertement discriminant que rien ne semblait justifier, pas même la finalité de l événement. Accaparé par un agenda fort chargé, je me résignai à opter pour la formule de la captation vidéo depuis mon bureau surplombant la piste de l aéroport de Bierset. Je regrettais de ne pouvoir être physiquement présent au Palais des Congrès pour voir et entendre en chair et en os les participants. Mais, n étais-je déjà pas en train d incarner cet avocat de demain, objet de sonde de ce colloque, vaquant à la fois à la rédaction de conclusions tout en suivant d une oreille discrète mais attentive ses débats? Mener deux activités à la fois amène bien des avantages et permet de gagner un temps appréciable. C est là le credo de bien des confrères. L avocat opérateur économique? Certainement. Qui penserait encore à le contester? L avocat manager? Oui, pour la plupart d entre nous, par la force des choses. L avocat médiateur? Assurément pour ceux et celles qui en montrent les prédispositions. L avocat arbitre? L avocat législateur ou, mieux, producteur de droit? Le second s est depuis plusieurs décennies substitué au premier. L avocat agent de joueurs sportifs ou d artistes? Il en existe de plus en plus. L avocat militant? L avocat lobbyiste? Ils sont bel et bien présents, parfois là où on ne les voit pas. De toutes ces questions, il y en a peu qui apparaissent comme inédites tant il y a bien longtemps qu elles ont été posées. Au sein de notre barreau, Luc Misson les avait déjà esquissées au travers un livre clairvoyant publié en 1997 : «Quelle Justice voulez-vous?» Si son ouvrage était avant tout axé sur le barreau belge, il prenait en compte les bouleversements alors récents du barreau français comme point de comparaison mais abordait peu l inexorable mouvement de globalisation qui s est depuis mis en branle d une manière parfois fulgurante dans certains domaines. Ce que ce colloque à mon sens n appréhenda pas dans sa totalité, ou ce qu il faillit d explorer dans ses recoins, c est peut-être cette réalité factuelle immédiate qui est la nôtre hic et nunc. Que et qui sera cet avocat de demain à Grâce-Hollogne, Tilff, ou au cœur d une cité de plus en plus paupérisée, guidée par des politiques publiques interventionnistes qui ont montré depuis longtemps leurs limites? Demain, nous gérerons encore davantage qu aujourd hui des parcelles de vies mises sous guidance, tutelle, surveillance et contingentées par ces nouvelles formes de contrôle étatique qui inévitablement appellent aussi une réflexion philosophique et juridique. Il semble qu au deuxième jour du colloque, le public se soit quelque peu raréfié, à en juger le parterre plus parsemé que donnait à voir, lors du changement d intervenant, l œil d une caméra finalement fort statique. Vendredi oblige ou trop-plein de paroles? Pourtant, les interventions furent de qualité et certaines d une grande clarté, ainsi celle de Thierry Wickers, représentant du Conseil national des Barreaux français. Celle du Bâtonnier Michel Benichou, vice-président du Conseil des Barreaux européens (CCBE), résonna en âme et en mots avec force. Paradoxalement, il semble que Tomorrow s Lawyer ait drainé moins d avocats et d avocates pour qui demain sera un enjeu réel que de confrères pour qui il ne l est déjà plus. Qu à cela ne tienne, on saluera l organisation de cet événement qui n eut fort heureusement pas à pâtir d avatar. On applaudira sa portée résolument internationale dont le Barreau de Liège peut légitimement s enorgueillir. Eric Therer 19

20

Hôtel Eurocatering. 26 oct. Sauna 24,75 7 173,25. 27 oct. Petit-déjeuner 14,50 15 217,50. Sous-total 3645,25 TVA 21% 765,50.

Hôtel Eurocatering. 26 oct. Sauna 24,75 7 173,25. 27 oct. Petit-déjeuner 14,50 15 217,50. Sous-total 3645,25 TVA 21% 765,50. CONTEXTE 1.3 Une erreur dans la facture 1. Lisez les nombres productief kaartjes - klassikaal Zie Fiches à découper. Aantal setjes = 1. Elke leerling krijgt een kaartje. Ze lopen rond in de klas en houden

Nadere informatie

Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais

Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais Begrijpen en begrepen worden begint met het spreken van de Nederlandse taal La langue néerlandaise crée un lien entre nous Wat leest

Nadere informatie

Over dit boek. Richtlijnen voor gebruik

Over dit boek. Richtlijnen voor gebruik Over dit boek Dit is een digitale kopie van een boek dat al generaties lang op bibliotheekplanken heeft gestaan, maar nu zorgvuldig is gescand door Google. Dat doen we omdat we alle boeken ter wereld online

Nadere informatie

Installatie van versie 2.2 van Atoum

Installatie van versie 2.2 van Atoum Version française en seconde partie du document. Installatie van versie 2.2 van Atoum U moet in uw databases een nieuwe tabel aanmaken na de installatie van versie 2.2 van de toepassing Atoum. Hiervoor

Nadere informatie

MIELE SERVICE. Tot uw dienst / A votre service

MIELE SERVICE. Tot uw dienst / A votre service MIELE SERVICE Tot uw dienst / A votre service Miele Service Certificate 2 Miele Service Certificate 10 jaar totale zekerheid Sinds meer dan 100 jaar is het merk Miele synoniem van kwaliteit, duurzaamheid,

Nadere informatie

Ruzie maken se disputer

Ruzie maken se disputer Ruzie maken se disputer Als kinderen ruzie maken Lorsque les enfants se disputent Kinderen maken ruzie. Dat gebeurt in elk gezin. Ruzie om een stuk speelgoed, een spelletje dat uit de hand loopt, een jaloerse

Nadere informatie

Talenquest Frans 2thv: Grammatica

Talenquest Frans 2thv: Grammatica Talenquest Frans 2thv: Grammatica Épisode 1: Onregelmatige werkwoorden Er zijn in het Frans naast regelmatige werkwoorden ook onregelmatige werkwoorden. Het is lastig om van onregelmatige werkwoorden de

Nadere informatie

l'argent Donne. L'argent! pris J'ai pris mon suppositoire. Dépêche-toi! sûr - T'es sûr? Je connais quelqu'un qui peut. Merci Merci. Au revoir.

l'argent Donne. L'argent! pris J'ai pris mon suppositoire. Dépêche-toi! sûr - T'es sûr? Je connais quelqu'un qui peut. Merci Merci. Au revoir. bon anniversaire Bon anniversaire, mon petit. l'argent Donne. L'argent! le quartier Tu habites dans le quartier? le ticket T'as le ticket? pris J'ai pris mon suppositoire. Dépêche-toi! donne Donne. L'argent!

Nadere informatie

Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT»

Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT» Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT» Paragraphe Page Langue Questions Réponses 1 Généralités Français Votre intention est-elle de travailler avec un seul consultant (personne)

Nadere informatie

III. L adjectif. III. L adjectif. 1. Accord de l adjectif 1.1 L adjectif prend s 1.2 L adjectif + E 1.3 L adjectif substantivé

III. L adjectif. III. L adjectif. 1. Accord de l adjectif 1.1 L adjectif prend s 1.2 L adjectif + E 1.3 L adjectif substantivé III. 1. Accord de l adjectif 1.1 prend s 1.2 + E 1.3 substantivé 2. Les degrés de comparaison 2.1 Les comparatifs 2.2 Les superlatifs 2.3 Les irréguliers 1 III. 1. Accord de l adjectif 1.1. prend S Quand

Nadere informatie

07-02-2012. Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J.

07-02-2012. Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J. 07-02-2012 Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J. Louis De moeilijkheden van de permanente opleiding in een grote

Nadere informatie

Employment Monitor. Voor Corelio/Jobat Door Synovate Datum: 24/5/2011

Employment Monitor. Voor Corelio/Jobat Door Synovate Datum: 24/5/2011 Employment Monitor Voor Corelio/Jobat Door Synovate Datum: 24/5/2011 Methodologie Werkgevers N=500 Telefonische interviews Interviews met HR professionals Representatieve steekproef (Graydon) op basis

Nadere informatie

Voorbeelden van examenopgaven moderne vreemde talen op niveau A2

Voorbeelden van examenopgaven moderne vreemde talen op niveau A2 Voorbeelden van examenopgaven moderne vreemde talen op niveau A2 Niveau: A2 Beheersingsniveau: Kan korte, eenvoudige teksten lezen. Kan specifieke voorspelbare informatie vinden in eenvoudige, alledaagse

Nadere informatie

Voudriez-vous me faire savoir si vous pouvez nous recevoir dans votre hôtel le 16 août dans l après-midi?

Voudriez-vous me faire savoir si vous pouvez nous recevoir dans votre hôtel le 16 août dans l après-midi? Hilversum, le 15 janvier 2012 Monsieur, J ai l intention de passer mes vacances à Nice pendant la seconde moitié du mois d août. Je ferai le voyage en auto avec ma femme et mes deux fils de 12 et de 15

Nadere informatie

Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009.

Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009. . Déclaration environnementale Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009. Définition dans le cadre de Clé Verte Dans le cadre de l éco-label Clé Verte, l

Nadere informatie

TOESPRAAK VAN BIANCA DEBAETS STAATSSECRETARIS VOOR VERKEERSVEILIGHEID, GELIJKE KANSEN, DIERENWELZIJN & ONTWIKKELINGSSAMENWERKING

TOESPRAAK VAN BIANCA DEBAETS STAATSSECRETARIS VOOR VERKEERSVEILIGHEID, GELIJKE KANSEN, DIERENWELZIJN & ONTWIKKELINGSSAMENWERKING TOESPRAAK VAN BIANCA DEBAETS STAATSSECRETARIS VOOR VERKEERSVEILIGHEID, GELIJKE KANSEN, DIERENWELZIJN & ONTWIKKELINGSSAMENWERKING 18 maart 2015 Conferentie Vrouwelijk Ondernemerschap (zaal Keynes) 12 e

Nadere informatie

LE VIEILLISSEMENT: Un anti-modèle VEROUDERING: Een anti-model

LE VIEILLISSEMENT: Un anti-modèle VEROUDERING: Een anti-model VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION ET DEVELOPPEMENT DURABLE VEROUDERING VAN DE BEVOLKING EN DUURZAME ONTWIKKELING Prof. J. DE MOL Dr en Psychologie LE VIEILLISSEMENT: Un anti-modèle VEROUDERING: Een anti-model

Nadere informatie

Grande enquête IPCF - Grote enquête BIBF

Grande enquête IPCF - Grote enquête BIBF 1 Grande enquête IPCF - Grote enquête BIBF Pression fiscale, médias sociaux ou encore législation anti-blanchiment : les comptables-fiscalistes nous disent tout! Fiscale druk, sociale media en witwaswetgeving

Nadere informatie

k ga naar school e vais à l ecole

k ga naar school e vais à l ecole Nederlandstalig onderwijs k ga naar school e vais à l ecole Nederlands Français k ga naar school e vais à l école Wat heb ik goed geslapen. Mama helpt me bij het wassen en aankleden. Ze vertelt me dat

Nadere informatie

Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011

Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011 Paritair Comité voor de bedienden van de nonferro metalen non ferreux Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011 Tewerkstellings- en opleidingsinitiatieven

Nadere informatie

Wedstrijdreglement Hug the Trooper

Wedstrijdreglement Hug the Trooper Wedstrijdreglement Hug the Trooper 1. De wedstrijd op hugthetrooper.brightfish.be wordt georganiseerd door Brightfish NV, Eeuwfeestlaan 20, 1020 Brussel. 2. De wedstrijd staat open voor alle personen die

Nadere informatie

Telebib2 Edifact Validation - Tool introduction page 2 / 15

Telebib2 Edifact Validation - Tool introduction page 2 / 15 Tool introduction Telebib2 Edifact Validation page 1 / 15 10.01.2012 Er is nu een tool beschikbaar die het mogelijk maakt een tekstbestand met inhoud op basis van de Telebib2 Edifact syntaxis the valideren.

Nadere informatie

MARCHE À SUIVRE Cohésion et cohérence d un texte (EE) Concours MediaReporter

MARCHE À SUIVRE Cohésion et cohérence d un texte (EE) Concours MediaReporter MARCHE À SUIVRE Cohésion et cohérence d un texte (EE) Concours MediaReporter 1. Présentation du concours 1. Présenter le concours et donner les consignes aux élèves. 2. Chaque élève choisit un personnage.

Nadere informatie

CATALOGUS / CATALOGUE

CATALOGUS / CATALOGUE CATALOGUS / CATALOGUE LA SOCIÉTÉ EUROPOCHETTE HET BEDRIJF [ NL ] Wat 10 jaar geleden aarzelend begon, groeide voor Europochette uit tot een succesverhaal. Met het uitvinden van het bestekzakje gaf Europochette

Nadere informatie

Voorbeelden van examenopgaven op niveau A2, B1, B2, C1

Voorbeelden van examenopgaven op niveau A2, B1, B2, C1 Voorbeelden van examenopgaven op niveau A2, B1, B2, C1 Per ERK-niveau en descriptor zijn voorbeelden opgenomen van mogelijke eindexamenopgaven. 3.1 Toelichting bij de voorbeelden Onder opgave wordt hier

Nadere informatie

La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles

La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles Présentation de l édition 2013 Du 14 au 21 octobre 2013 La Semaine de la Démocratie locale Association de la Ville et des Communes de la Région

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN DOC 50 0321/002 DOC 50 0321/002 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 6 januari 2000 6 janvier 2000 WETSONTWERP betreffende het ontslag van bepaalde militairen en de

Nadere informatie

Présentation de l étude

Présentation de l étude Studiedag Journée d études Overdracht en overname van KMO s Transmission et reprise de PME Overnames in de Belgische KMO context Reprises dans le contexte belge des PME De heer Karel VAN EETVELT, Gedelegeerd

Nadere informatie

ENQUÊTE 2015 LES CONNAISSANCES EN GESTION DES ENTREPRENEURS DE KENNIS VAN DE ONDERNEMERS INZAKE BEDRIJFSBEHEER

ENQUÊTE 2015 LES CONNAISSANCES EN GESTION DES ENTREPRENEURS DE KENNIS VAN DE ONDERNEMERS INZAKE BEDRIJFSBEHEER 1 ENQUÊTE 2015 LES CONNAISSANCES EN GESTION DES ENTREPRENEURS DE KENNIS VAN DE ONDERNEMERS INZAKE BEDRIJFSBEHEER 1. Connaissances en gestion : Dans le cadre d une enquête menée en 2013, nous vous posions

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à l enregistrement abusif des noms de domaine

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à l enregistrement abusif des noms de domaine DOC 50 1069/002 DOC 50 1069/002 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 17 oktober 2002 17 octobre 2002 WETSONTWERP betreffende het wederrechtelijk registreren van domeinnamen

Nadere informatie

1) Capacité économique et financière : pouvez-vous confirmer le chiffre d affaires de 20.000.000,00 euros. Celui-ci parait excessif.

1) Capacité économique et financière : pouvez-vous confirmer le chiffre d affaires de 20.000.000,00 euros. Celui-ci parait excessif. Questions 1) Capacité économique et financière : pouvez-vous confirmer le chiffre d affaires de 20.000.000,00 euros. Celui-ci parait excessif. 2) Capacité technique : les références demandées doivent-elles

Nadere informatie

Cela vous dit-il d emboîter le pas avec la Loterie Nationale?

Cela vous dit-il d emboîter le pas avec la Loterie Nationale? Let s Move Loterie Nationale Service des Ressources Humaines Service Interne pour la Prévention et la Protection au travail Nationale Loterij Dienst Human Ressources Interne Dienst voor Preventie en Bescherming

Nadere informatie

basiszinnen spreekvaardigheid

basiszinnen spreekvaardigheid basiszinnen spreekvaardigheid Formele en informele spreektaal In dit hoofdstuk krijg je allerlei uitdrukkingen die je in veel voorkomende gesprekssituaties kunt gebruiken. Er zijn, net zoals in het Nederlands,

Nadere informatie

Hoe snel. ben jij? Serez-vous assez rapide? Spelregels. Règles du Jeu. 12+ 30 min. 3-6. 17610_Manual_5se.indd 1 21-06-12 15:02

Hoe snel. ben jij? Serez-vous assez rapide? Spelregels. Règles du Jeu. 12+ 30 min. 3-6. 17610_Manual_5se.indd 1 21-06-12 15:02 Hoe snel Serez-vous assez rapide? ben jij? 12+ 30 min. 3-6 NL Spelregels FR Règles du Jeu 17610_Manual_5se.indd 1 21-06-12 15:02 NL Spelregels Als je er de tijd voor mag nemen, dan zijn het eigenlijk makkelijke

Nadere informatie

Praktische kengetallen

Praktische kengetallen FRANCAIS PAGE 5 New Business Praktische kengetallen ZORG ERVOOR DAT JE BESCHIKT OVER GEGEVENS OM PERIODIEK (DAGELIJKS, WEKELIJKS, PER KWARTAAL) TE KUNNEN CONTROLEREN OF DE WERKELIJKE OMZET EN WINST IN

Nadere informatie

Wie zijn wij? Qui sommes-nous?

Wie zijn wij? Qui sommes-nous? Projectbrochure Brochure promoteurs 2015 Wie zijn wij? Grando Keukens is in België een vertrouwd merk. Met een landelijk netwerk van prachtige toonzalen bedienen wij de keukenmarkt. Gericht op: - Verkoop

Nadere informatie

OFFRE DOCUMENTATION TECHNIQUE PEUGEOT POUR REPARATEURS INDEPENDANTS AANBOD PEUGEOT TECHNISCHE DOCUMENTATIE VOOR ONAFHANKELIJKE REPARATEURS

OFFRE DOCUMENTATION TECHNIQUE PEUGEOT POUR REPARATEURS INDEPENDANTS AANBOD PEUGEOT TECHNISCHE DOCUMENTATIE VOOR ONAFHANKELIJKE REPARATEURS OFFRE DOCUMENTATION TECHNIQUE PEUGEOT POUR REPARATEURS INDEPENDANTS AANBOD PEUGEOT TECHNISCHE DOCUMENTATIE VOOR ONAFHANKELIJKE REPARATEURS OFFRE DOCUMENTATION TECHNIQUE PEUGEOT POUR REPARATEURS INDEPENDANTS

Nadere informatie

Rollenspellen groenten-, fruit- en bloemenhandel.

Rollenspellen groenten-, fruit- en bloemenhandel. Rollenspellen groenten-, fruit- en bloemenhandel. 1 Nieuwe klanten zoeken 1.1 Zich inschrijven op een beurs 1.2 Zijn bedrijf voorstellen 1.3 Over de levering praten 1.4 Nieuwe klanten telefonisch benaderen

Nadere informatie

Meeting ACW MOC Brussel dinsdag 17 februari 2012

Meeting ACW MOC Brussel dinsdag 17 februari 2012 Meeting ACW MOC Brussel dinsdag 17 februari 2012 Tussenkomst over de begrotingsmaatregelen van de regering Di Rupo mbt de arbeidsmarkt en de pensioenen Beste vrienden en vriendinnen, Ik heb in mijn nieuwjaarsartikel

Nadere informatie

49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE

49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE 49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE Art. 3. Artikel 15 van hetzelfde besluit wordt vervangen als volgt : «Art. 15. De subsidies die ten bate van het Nationaal Geografisch Instituut zijn

Nadere informatie

Wedstrijdreglement Kinepolis 02/11/2015 31/01/2016

Wedstrijdreglement Kinepolis 02/11/2015 31/01/2016 Version française ci- dessous Wedstrijdreglement Kinepolis 02/11/2015 31/01/2016 Deze online wedstrijd wordt georganiseerd door ONLY ENGINEER JOBS SPRL- BVBA, waarvan de bedrijfszetel zich situeert op

Nadere informatie

ING ActivePay. Guide d utilisation

ING ActivePay. Guide d utilisation ING ActivePay Guide d utilisation Bienvenue dans ING ActivePay Cher utilisateur, Nous sommes heureux de vous compter parmi nos clients et vous remercions de votre confiance! Dans ce guide, vous trouverez

Nadere informatie

Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux.

Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux. Porsche Belgium Driving Days 2011 Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux. Sportwagens die evolueren, dat is goed. Bestuurders die evolueren,

Nadere informatie

Caractéristiques de la voiture / Eigenschappen van de wagen :

Caractéristiques de la voiture / Eigenschappen van de wagen : BGDC 2016 7 courses / 7 wedstrijden 6 courses au choix / 6 wedstrijden naar keuze INSCRIPTION / INSCHRIJFDOCUMENT Cochez vos choix / Maak uw keuze : Francorchamps 2J/D 02 &03/04 103Db 1*125 ou/of 100+45

Nadere informatie

De moderne stad. New York. Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens. Bologna. Toronto (Can.)

De moderne stad. New York. Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens. Bologna. Toronto (Can.) De stad en duurzame mobiliteit: verandering op til La ville et la mobilité durable: une transition en cours 1. Vaststellingen De moderne stad New York Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens Bologna

Nadere informatie

PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT PROPOSITION D'ORDONNANCE VOORSTEL VAN ORDONNANTIE

PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT PROPOSITION D'ORDONNANCE VOORSTEL VAN ORDONNANTIE A-187/3 2014/2015 A-187/3 2014/2015 BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT GEWONE ZITTING 2014-2015 3 JULI 2015 PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE SESSION ORDINAIRE 2014-2015 3 JUILLET 2015 VOORSTEL

Nadere informatie

SCAN EN BRENG DEZE COVER TOT LEVEN! (uitleg pagina 61) FLASHEZ ET DONNEZ VIE À CETTE COUVERTURE! (explications page 61) PASSION FOR FIRE GAS /GAZ

SCAN EN BRENG DEZE COVER TOT LEVEN! (uitleg pagina 61) FLASHEZ ET DONNEZ VIE À CETTE COUVERTURE! (explications page 61) PASSION FOR FIRE GAS /GAZ SCAN EN BRENG DEZE COVER TOT LEVEN! (uitleg pagina 61) FLASHEZ ET DONNEZ VIE À CETTE COUVERTURE! (explications page 61) PASSION FOR FIRE GAS /GAZ passion for fire Dhr. Bart Goovaerts Vuur is bij M-Design

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN DOC 50 2222/002 DOC 50 2222/002 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 19 februari 2003 19 février 2003 WETSONTWERP tot wijziging van het koninklijk besluit n r 78 van

Nadere informatie

Febeliec Energy Forum 2015. ivox Januari 2015

Febeliec Energy Forum 2015. ivox Januari 2015 Febeliec Energy Forum 2015 ivox Januari 2015 1 o Online: survey uitgevoerd op het ivox panel Opzet van het onderzoek o Dataverzameling: 23 december 2014 5 januari 2015 o Doelgroep: Belgen 18+ o Steekproef:

Nadere informatie

geen voorzetsel in het NL iemand antwoorden répondre à qn ( = quelqu'un = iemand )

geen voorzetsel in het NL iemand antwoorden répondre à qn ( = quelqu'un = iemand ) Voorzetsels zijn altijd lastig in een vreemde taal. Wanneer vertaal je op met sur, wanneer met de, wanneer met à? Je moet het maar net weten. Of hier opzoeken natuurlijk :-) voorzetsels prépositions geen

Nadere informatie

02.07 ATELWEB entr.bil 10/05/07 16:43 Page 1 ESPACE PUBLIC MULTIMÉDIA DE LA COMMUNE DE SAINT GILLES

02.07 ATELWEB entr.bil 10/05/07 16:43 Page 1 ESPACE PUBLIC MULTIMÉDIA DE LA COMMUNE DE SAINT GILLES 02.07 ATELWEB entr.bil 10/05/07 16:43 Page 1 ESPACE PUBLIC MULTIMÉDIA DE LA COMMUNE DE SAINT GILLES 02.07 ATELWEB entr.bil 10/05/07 16:43 Page 2 TARIEVEN Vrije ruimte...35 /uur excl. BTW Opleidingsruimte

Nadere informatie

En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk?

En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk? Korte inhoud En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk? Les résultats de resultaten Odette Wlodarski An Rommel 1. Méthodologie 2. Les répondants 3. L expérience des jeunes stage 4.

Nadere informatie

The professional s choice!

The professional s choice! GEEF UW PROJECT KLEUR COLORIEZ VOTRE PROJET The professional s choice! Geef persoonlijkheid aan uw voegwerk Een gevel bestaat voor 15 à 20% uit voegen. Die spelen een belangrijke rol in de duurzaamheid

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD 103249 SERVICE PUBLIC FEDERAL SECURITE SOCIALE [C 2013/22606] 21 DECEMBRE 2013. Arrêté royal modifiant l arrêté royal du 18 mars 1971 instituant un régime

Nadere informatie

13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE

13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE 13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE PROGRAMMATORISCHE FEDERALE OVERHEIDSDIENST WETENSCHAPSBELEID N. 2004 842 [C 2004/21028] 13 FEBRUARI 2004. Ministerieel besluit tot vastlegging

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN WETSONTWERP PROJET DE LOI. tot instelling van advocaten voor minderjarigen

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN WETSONTWERP PROJET DE LOI. tot instelling van advocaten voor minderjarigen DOC 51 0644/004 DOC 51 0644/004 CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE BELGISCHE VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS 30 mai 2006 30 mei 2006 PROJET DE LOI instituant les avocats des mineurs WETSONTWERP tot instelling

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 13.06.2013 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 13.06.2013 BELGISCH STAATSBLAD MONITEUR BELGE 13.06.2013 BELGISCH STAATSBLAD 36987 SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES [C 2013/03172] 29 MAI 2013. Arrêté royal portant approbation du règlement du 12 février 2013 de l Autorité des services

Nadere informatie

De theaterclown STAGE VAN EEN WEEK THEATRE MODERNE PARIJS

De theaterclown STAGE VAN EEN WEEK THEATRE MODERNE PARIJS De theaterclown STAGE VAN EEN WEEK THEATRE MODERNE PARIJS 1 Algemene presentatie De theaterclown is een personnage ontstaan vanuit zijn persoonlijkheid, die zijn menselijkheid ervaart en deelt al reagerend

Nadere informatie

Communiqué de presse

Communiqué de presse Persbericht Interregionale jobmobiliteit versterkt p 2 Communiqué de presse Mobilité interrégional renforcée p 5 1 Interregionale jobmobiliteit versterkt Brussel, 19 maart 2015 De vijf grote publieke spelers

Nadere informatie

PHILIPPE FILIP BELGISCH STAATSBLAD 02.01.2014 MONITEUR BELGE

PHILIPPE FILIP BELGISCH STAATSBLAD 02.01.2014 MONITEUR BELGE 29 Gelet op het advies nr. 54.492/1 van de Raad van State, gegeven op 17 december 2013 met toepassing van artikel 84, 1, eerste lid, 1 van de gecoördineerde wetten op de Raad van State, op 12 januari 1973;

Nadere informatie

e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) FORMATION / OPLEIDING 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met:

e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) FORMATION / OPLEIDING 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met: FORMATION / OPLEIDING e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met: Anja Palmaerts www.apexpro.be Elektronisch inschrijven op overheidsopdrachten

Nadere informatie

Koninklijk besluit van 8 februari 1999 tot vaststelling van de retributies bedoeld in artikel 20 van de wet van 10 april 1990 op de

Koninklijk besluit van 8 februari 1999 tot vaststelling van de retributies bedoeld in artikel 20 van de wet van 10 april 1990 op de Arrêté royal du 14 mai 1991 fixant les revances à percevoir visées à l'article 20 la loi du 10 avril 1990 sur les entreprises gardiennage, sur les entreprises sécurité et sur les services internes gardiennage

Nadere informatie

Mijnheer de eerste minister, Mevrouw en meneer de Voorzitters, Beste confraters, Dames en heren,

Mijnheer de eerste minister, Mevrouw en meneer de Voorzitters, Beste confraters, Dames en heren, Mijnheer de eerste minister, Mevrouw en meneer de Voorzitters, Beste confraters, Dames en heren, Ik heet u van harte welkom op het academisch deel van onze Algemene Vergadering, die dit jaar voor de derde

Nadere informatie

Siemens SITRAIN Institute Mode d emploi Website

Siemens SITRAIN Institute Mode d emploi Website Siemens SITRAIN Institute Mode d emploi Website Edition 01 Réservation d un cours au Siemens SITRAIN Institute 1.1 Commencer sur le site web A partir de la page de démarrage https://www.sitrain-learning.siemens.com/bel-pl/en/index.do

Nadere informatie

BAREME PRECOMPTE PROFESSIONNEL SUR PENSIONS BAREMA BEDRIJFSVOORHEFFING VOOR PENSIOENEN VAN TOEPASSING VANAF 1 JANUARI 2016

BAREME PRECOMPTE PROFESSIONNEL SUR PENSIONS BAREMA BEDRIJFSVOORHEFFING VOOR PENSIOENEN VAN TOEPASSING VANAF 1 JANUARI 2016 BAREME PRECOMPTE PROFESSIONNEL SUR PENSIONS EN VIGUEUR A PARTIR DU 1 er JANVIER 2016 BAREMA BEDRIJFSVOORHEFFING VOOR PENSIOENEN VAN TOEPASSING VANAF 1 JANUARI 2016 01-01- 2016 SdPSP Service Paiements Tour

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD 80646 MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE FEDERAAL AGENTSCHAP VOOR DE VEILIGHEID VAN DE VOEDSELKETEN [C 2009/18522] [C 2009/18522] 4

Nadere informatie

Plan de Garantie de Pièces Onderdelen Garantie Plan

Plan de Garantie de Pièces Onderdelen Garantie Plan Plan de Garantie de Pièces Onderdelen Garantie Plan Le Plan de Garantie de Pièces Onderdelen Garantie Plan Qu est-ce que le PGP? Le PGP est une extension de garantie pour les pièces détachées. Il vous

Nadere informatie

hoe gebruik je jouw cadeau? Comment utiliser votre cadeau? Hulp nodig? Besoin d aide?

hoe gebruik je jouw cadeau? Comment utiliser votre cadeau? Hulp nodig? Besoin d aide? FOTO FUN PHOTO FUN hoe gebruik je jouw cadeau? Comment utiliser votre cadeau? WAT KRIJG JE AANGEBODEN? QUE RECEVREZ-VOUS? 1. 2. 3. Ontdek alle mogelijke fotoproducten. Je vindt in dit overzichtelijke boekje

Nadere informatie

FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles. Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015)

FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles. Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015) FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015) Rapport de la session d information Cahier spécial des charges

Nadere informatie

Vandaag in organisaties Aujourd'hui dans les organisations

Vandaag in organisaties Aujourd'hui dans les organisations Vandaag in organisaties Aujourd'hui dans les organisations STRESS BURN OUTS PESTERIJEN HARCÈLEMENT CONFLICTEN CONFLITS stress DOOR / PAR sociaal - economische veranderingen changements socio-economiques

Nadere informatie

Barema's op 01/09/2008 Barèmes au 01/09/2008

Barema's op 01/09/2008 Barèmes au 01/09/2008 Barema's op 01/09/2008 Barèmes au 01/09/2008 SPILINDEX 110,51 INDICE-PIVOT 110,51 Tegemoetkomingen aan personen met een handicap Allocations aux personnes handicapées (Jaarbedragen) (Montants annuels)

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 23.12.2011 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD. Par le Roi : Le Secrétaire d Etat au Budget, M. WATHELET

MONITEUR BELGE 23.12.2011 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD. Par le Roi : Le Secrétaire d Etat au Budget, M. WATHELET MONITEUR BELGE 23.12.2011 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD 80387 Sur la proposition de Notre Secrétaire d Etat au Budget, Nous avons arrêté et arrêtons : Article 1 er. Un crédit d engagement et de liquidation

Nadere informatie

Resultaten van een marktonderzoek bij Belgische boeren (november 2011) Résultats d une étude de marché auprès des agriculteurs belges (novembre 2011)

Resultaten van een marktonderzoek bij Belgische boeren (november 2011) Résultats d une étude de marché auprès des agriculteurs belges (novembre 2011) Resultaten van een marktonderzoek bij Belgische boeren (november 2011) Résultats d une étude de marché auprès des agriculteurs belges (novembre 2011) Uitgevoerd door: Réalisée par: Inhoud / Contenu I.

Nadere informatie

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement Vivre le passif, retour d expériences Projet Espoir Donatienne Hermesse Maison de Quartier Bonnevie Donatienne

Nadere informatie

FOTO PHOTO FUN FUN. 426737_Boekje Foto Fun_7526.indd 1 10/07/14 14:55

FOTO PHOTO FUN FUN. 426737_Boekje Foto Fun_7526.indd 1 10/07/14 14:55 FOTO FUN PHOTO FUN 426737_Boekje Foto Fun_7526.indd 1 10/07/14 14:55 hoe gebruik je jouw cadeau? Comment utiliser votre cadeau? 1. Ontdek alle mogelijke fotoproducten. Je vindt in dit overzichtelijke boekje

Nadere informatie

SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER

SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER KONINKRIJK BELGIË FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE Koninklijk besluit houdende regeling van de overdracht

Nadere informatie

14 Lotto Iron Coast Triathlon Middelkerke

14 Lotto Iron Coast Triathlon Middelkerke zondag 2 juli 2000 14 Lotto Iron Coast Triathlon Middelkerke (3,8 km zwemmen + 180 km fietsen + 42 km lopen) individuele deelname - Inschrijvingsbedrag = voor 2 juni = 2.400 fr, nadien 2.700 fr. - Alle

Nadere informatie

Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone.

Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone. Persbericht Brussel, 22 april 2010 Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone. Xpertize ontwikkelde met behulp van de onderneming AppSolution

Nadere informatie

ENQUÊTE 2014. "(R)évolution: le comptable-fiscaliste devient coach en gestion!" "(R)evolutie : de boekhouder-fiscalist als ondernemerscoach!

ENQUÊTE 2014. (R)évolution: le comptable-fiscaliste devient coach en gestion! (R)evolutie : de boekhouder-fiscalist als ondernemerscoach! 1 ENQUÊTE 2014 "(R)évolution: le comptable-fiscaliste devient coach en gestion!" "(R)evolutie : de boekhouder-fiscalist als ondernemerscoach!" 1. Quelle est la taille de votre cabinet (y compris vous)?

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 28.07.2010 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 28.07.2010 MONITEUR BELGE 48001 N. 2010 2506 VLAAMSE OVERHEID [C 2010/35508] 11 JUNI 2010. Besluit van de Vlaamse Regering tot wijziging van het besluit van de Vlaamse Regering van 19 juli 2007 betreffende de modulaire structuur

Nadere informatie

REGLEMENT CHAMPIONNATS DE BELGIQUE C 500 REGLEMENT BELGISCHE KAMPIOENSCHAPPEN

REGLEMENT CHAMPIONNATS DE BELGIQUE C 500 REGLEMENT BELGISCHE KAMPIOENSCHAPPEN FEDERATION BELGE DE BADMINTON BELGISCHE BADMINTON FEDERATIE REGLEMENT CHAMPIONNATS DE BELGIQUE C 500 REGLEMENT BELGISCHE KAMPIOENSCHAPPEN Version 2013, approuvée par l AG du 26-06-13 Chaque amende est

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 01.06.2012 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 01.06.2012 MONITEUR BELGE BELGISCH STAATSBLAD 01.06.2012 MONITEUR BELGE 31353 Vu pour être annexé àl arrêté ministériel du 23 mai 2012 modifiant l arrêté ministériel du 17 décembre 1998 déterminant les documents comptables à tenir

Nadere informatie

Rumble in the Dungeon

Rumble in the Dungeon Rumble in the Dungeon Un jeu de Olivier Saffre. Flatlined Games 2012, tous droits réservés Il y a trop de monstres et d'aventuriers dans ce donjon. Le trésor du roi mort est bien gardé mais les aventuriers

Nadere informatie

2 2-04- 2010 ERRATUM ERRATUM. tijdelijk, hetzij na ontslag om andere. Commission paritaire de la transformation du papier et du carton n 136

2 2-04- 2010 ERRATUM ERRATUM. tijdelijk, hetzij na ontslag om andere. Commission paritaire de la transformation du papier et du carton n 136 Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale ADMINISTRATION DES RELATIONS COLLECTIVES DU TRAVAIL Direction du Greffe i vz/v Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 14.09.2006 Ed. 2 MONITEUR BELGE. Art. 2. Entrent en vigueur le 1 er janvier 2007 :

BELGISCH STAATSBLAD 14.09.2006 Ed. 2 MONITEUR BELGE. Art. 2. Entrent en vigueur le 1 er janvier 2007 : 46851 FEDERALE OVERHEIDSDIENST JUSTITIE N. 2006 3572 [C 2006/09648] 1 SEPTEMBER 2006. Koninklijk besluit tot vaststelling van de vorm, de inhoud, de bijlagen en de nadere regels voor de neerlegging van

Nadere informatie

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELSE HOOFDSTEDELIJKE RAAD PROPOSITION DE RESOLUTION VOORSTEL VAN RESOLUTIE

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELSE HOOFDSTEDELIJKE RAAD PROPOSITION DE RESOLUTION VOORSTEL VAN RESOLUTIE CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELSE HOOFDSTEDELIJKE RAAD SESSION ORDINAIRE 2000-2001 22 MAI 2001 GEWONE ZITTING 2000-2001 22 MEI 2001 PROPOSITION DE RESOLUTION visant à accorder une aide

Nadere informatie

atelier néerlandais Creatief ondernemen in het hart van Parijs L entrepreneuriat créatif au cœur de Paris

atelier néerlandais Creatief ondernemen in het hart van Parijs L entrepreneuriat créatif au cœur de Paris atelier néerlandais Creatief ondernemen in het hart van Parijs L entrepreneuriat créatif au cœur de Paris Aan zijn mobiele werkbank legt Frans Veurink de laatste hand aan zijn ontwerpen voor Franse opticiens.

Nadere informatie

Mijn opleidingscv in de metaal- en technologische sector- Handleiding

Mijn opleidingscv in de metaal- en technologische sector- Handleiding Mijn opleidingscv in de metaal- en technologische sector- Handleiding 1. Doel en oorsprong. Het sectoraal akkoord 2007-2008 voor de metaal- en technologische sector (PC 209) voorziet dat elke onderneming

Nadere informatie

Patrick VAN ALBOOM Thetis

Patrick VAN ALBOOM Thetis Patrick VAN ALBOOM Thetis 8. Procesmanagement als bron van efficiëntie case bespreking Digimax FOD P&O 8. Management des processus comme source d efficience - discussion du cas Digimax SPF P&O Case Management

Nadere informatie

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Welke strategie zal hier in de dashboard vertaald worden (wat is de scope van de dashboard?): a. De doelstellingen van de beheersovereenkomst b. De doelstellingen van het ondernemingsplan

Nadere informatie

Paritair Comité voor de uitzendarbeid en de erkende ondernemingen die buurtwerken of diensten leveren

Paritair Comité voor de uitzendarbeid en de erkende ondernemingen die buurtwerken of diensten leveren Neerlegging-Dépôt: 10/1012011 Regist.-Enregistr.: 03/11/2011 N : 106668/C0/322 Paritair Comité voor de uitzendarbeid en de erkende ondernemingen die buurtwerken of diensten leveren Collectieve arbeidsovereenkomst

Nadere informatie

BAREME PRECOMPTE PROFESSIONNEL SUR PENSIONS BAREMA BEDRIJFSVOORHEFFING VOOR PENSIOENEN VAN TOEPASSING VANAF 1 JANUARI 2014

BAREME PRECOMPTE PROFESSIONNEL SUR PENSIONS BAREMA BEDRIJFSVOORHEFFING VOOR PENSIOENEN VAN TOEPASSING VANAF 1 JANUARI 2014 BAREME PRECOMPTE PROFESSIONNEL SUR PENSIONS EN VIGUEUR A PARTIR DU 1 er JANVIER 2014 BAREMA BEDRIJFSVOORHEFFING VOOR PENSIOENEN VAN TOEPASSING VANAF 1 JANUARI 2014 01-01- 2014 SdPSP Service Paiements Place

Nadere informatie

64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE

64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE 64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE FEDERALE OVERHEIDSDIENST SOCIALE ZEKERHEID N. 2010 3685 [C 2010/22451] F. 2010 3685 SERVICE PUBLIC FEDERAL SECURITE SOCIALE [C 2010/22451] 15 OKTOBER

Nadere informatie

Human resources à la Défense : un grand défi

Human resources à la Défense : un grand défi Human resources à la Défense : un grand défi 17 Philippe GROSDENT Philippe GROSDENT, Lieutenant géneral, directeur général Human Resources. Le personnel est, par essence, l élément central de toute entreprise

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à la médiation en matière de divorce. betreffende de echtscheidingsbemiddeling DE BELGIQUE

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à la médiation en matière de divorce. betreffende de echtscheidingsbemiddeling DE BELGIQUE DOC 50 0067/005 DOC 50 0067/005 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 18 februari 2000 18 février 2000 WETSVOORSTEL betreffende de echtscheidingsbemiddeling PROPOSITION

Nadere informatie

Deulys presenteert nieuwe website zaterdag 26 november 2011, 03u00

Deulys presenteert nieuwe website zaterdag 26 november 2011, 03u00 Blog Damien Menu Deulys presenteert nieuwe website zaterdag 26 november 2011, 03u00 KOMEN - In Komen werd de nieuwe website van het project Deulys met als thema 'herdenking 14-18' voorgesteld. Na een

Nadere informatie

Sa l o n d e l e m p l o i en l i g n e - On l i n e j o b b e u r s

Sa l o n d e l e m p l o i en l i g n e - On l i n e j o b b e u r s e x p o s a n t s e x p o s a n t e n 2012 Sa l o n d e l e m p l o i en l i g n e - On l i n e j o b b e u r s pour ingénieurs voor ingenieurs w w w.i b j o b f a i r.b e accès à la base de données des

Nadere informatie

IZ -OS- 2005 Bijlage 2 7-07- 2005. Annexe. Commission paritaire pour les employés des métaux non ferreux

IZ -OS- 2005 Bijlage 2 7-07- 2005. Annexe. Commission paritaire pour les employés des métaux non ferreux NEERLEGGING-DÉPÔT REGISTR.-ENREGISTR. IZ -OS- 2005 Bijlage 2 7-07- 2005 NR. Annexe Paritair Comité voor de bedienden van de nonferro metalen métaux non ferreux Collectieve arbeidsovereenkomst van 17juni

Nadere informatie