2009 Jaarverslag. Federatie van bicommunautaire centra voor maatschapelijk werk. Fédération des centres de service social bicommunautaires

Maat: px
Weergave met pagina beginnen:

Download "2009 Jaarverslag. Federatie van bicommunautaire centra voor maatschapelijk werk. Fédération des centres de service social bicommunautaires"

Transcriptie

1 2009 Jaarverslag Federatie van bicommunautaire centra voor maatschapelijk werk Fédération des centres de service social bicommunautaires Rapport d activités 2009

2

3 Sommaire sommaire présentation Page 5 - historique Page 6 - organisation Page 7 - organigramme sections & inter-centres Page 9 - section bruxelloise Page 15 - Inter-centres cap projets Page 21 - guidance sociale énergétique Page 25 - concertation aide alimentaire Page 29 - rapport transversal intersectoriel recherch et form action Page 33 - recherch action Page 37 - form action Nederlands - Page 41 3

4

5 Présentation HISTORIQUE La FCSSB a pris naissance en Rappelons l évolution institutionnelle de la Fédération coupole depuis son origine. Au cours de son histoire, la Fédération des Centres de Service Social s est adaptée aux changements institutionnels qu a connus notre pays. organisation 1970 Dès sa création en juin 1970, la Fédération nationale des Services Sociaux regroupe les services sociaux reconnus et agréés en vue de coordonner leurs activités et de contribuer à leur développement La Fédération adopte le principe d admettre parmi ses membres des services sociaux non encore reconnus à condition qu ils appliquent les critères leur permettant d être reconnus ultérieurement. Organigramme 1976 En 1976, a été créée une centrale bruxelloise et une centrale wallonne de la Fédération Nationale des Services Sociaux. Le fait régional est donc pris en compte pour s adapter aux changements institutionnels. L évolution de l Etat et les diverses réformes de structure qui ont touché l aide aux personnes ont amené la Fédération à se doter d outils en adéquation avec les nouvelles institutions La Fédération Nationale des Services Sociaux devient la Fédération des Centres de Service Social. Au fil des années, la spécificité des Centres de Service Social bicommunautaires sera mieux prise en compte Un sérieux coup de pouce des autorités de tutelle permettra la création en 1997 de la Fédération des Centres de Service Social Bicommunautaires. Celle-ci va regrouper sept Centres privés auxquels viendront se joindre dès fin 1997 deux Centres mutualistes. 5

6 Présentation Organigramme organisation HISTORIQUE Organisation L équipe permanente Betty Nicaise est coordinatrice de la FCSSB, elle assume la représentation générale de la FCSSB et l animation de l Inter-Centres CAP, en collaboration avec la Coordinatrice de l Inter-Centres. L aspect administratif du travail est confié au secrétariat de la FCSS et la responsabilité générale de la gestion des deux Fédérations reste confiée au Secrétaire Général de la FCSS. le conseil d administration Le Conseil d Administration de la FCSS se réunit trois fois par an. Il est composé des représentants des Centres de Service Social affiliés (personnes physiques). Chacun de ces derniers dispose, de droit, d une place au Conseil d Administration. Le C.A. peut coopter des membres extérieurs. C est notamment le cas pour les postes de président et d administrateur-délégué l inter-centres CAP Ce lieu de rencontre des travailleurs de terrain a été créé en octobre 2001, à l initiative de la FCSSB. Les trois secteurs formant la FCSS Centres wallons, Centres bruxellois monocommunautaires et bicommunautaires fonctionnent donc d une manière symétrique, avec chacun un Inter-Centres autonome, lieu de concertation et d échange des travailleurs de terrain, poursuivant des objectifs distincts de ceux qui sont impartis aux Sections, lieu de rencontre et de concertation des employeurs. L Inter-Centres CAP s attache à favoriser la collaboration entre les CAP et avec l ensemble du secteur, à dégager les lignes de force principales du travail social et les difficultés rencontrées pour chercher ensemble des solutions, à construire une analyse et des prises de position communes en matière de politique sectorielle. 6

7 Organigramme organisation HISTORIQUE Fédération des Centres de Service Social (fcss) Fédération des Centres de Service Social Bicommunautaires (fcssb) css agréés et subventionnés par la Région Wallonne casg agréés et subventionnés par la Commission Communautaire Française sasj agréés et subventionnés par la Commission Communautaire Française cap agréés et subventionnés par la Commission Communautaire Commune (fr + nl) Section wallonne Section bruxelloise Inter-Centres CSSW Inter-Centres CASG Inter-Centres CAP Inter-Centres SASJ 7

8

9 Section bruxelloise section bruxelloise IC CAP La Section Bruxelloise est le seul lieu où se rassem blent tous les secteurs bruxellois membres de la FCSS-FCSSB : les CASG et les CAP, mais aussi le SASLS et les services d aide aux justiciables. C est le lieu d échanges d idées et d informations de tous ordres, que ce soient des échanges concernant le pôle patronal des activités de la FCSS ou encore des échanges d ordre poli tique et philosophique. Cependant, force est de constater la difficulté rencontrée pour réunir les membres autour de la table. La question s est plusieurs fois posée au cours des réunions, de comprendre les raisons de l absentéisme de certains. L intérêt des sujets abordés et des exposés des invités n a jamais été mis en cause lors de ces débats, d où il est surtout ressorti que les coordinateurs et/ou administrateurs des Centres sont extrêmement sollicités et doivent faire des chois difficiles quant à leur présence en divers endroits. Des suggestions de thèmes à aborder (notamment les questions patronales) ont cependant été faites et suivies dans toute la mesure du possible par le secrétariat général de la FCSS et la Présidente de la Section bruxelloise. I. LES INVITES La Section Bruxelloise a continué à re cevoir des invités qui ont suscité des débats et des initiatives pour le travail de chacun des Centres. 1. Anne Herscovici, Directrice du Centre d Appui au secteur bruxellois de l aide aux sans-abri - La Strada Anne Herscovici aimerait savoir comment les associations privées peuvent collaborer et prendre leur place vis-à-vis du secteur sans-abri. Son souci est double : - Du côté des associations, mieux «mailler» le réseau des nombreux professionnels sur le terrain. - Du côté des sans-abri, il faut qu ils puissent revenir dans le dispositif d aide sociale générale. Au-delà de l accueil de nuit, il y a ce qui se passe ou pourrait se passer la journée. Les CASG et les CAP ne pourraient-ils pas être un relais de jour? Il faudrait identifier quels services chaque association pourrait rendre de manière récurrente. La FCSS va préparer un tableau qu elle va envoyer aux CAP et au CASG. Cela permettra de lister l ensemble des activités de chaque association avec un aspect spécifique de ce qui pourrait être fait pour les sansabri. Cela permettra de lister par après ce qui pourrait venir en soutien de ce qui existe déjà. On posera également la question de la disponibilité des centres pour ne pas non plus que cela constitue un appel d air. Une rencontre aura ensuite lieu, entre Anne Herscovici et les coordinateurs CASG et CAP, sur base des réponses à ce questionnaire. 2. Présentation des différentes aides à l emploi par Actiris Présentation d un PowerPoint reprenant les principaux renseignements à propos de : Maribel social, Aides régionales (FPI, Prime de transition), Aides aux EI et ILDE, ACS, chèques ACTIRIS (Chèque Langue Job, Chèque TIC, Chèque formation), Stages en entreprises 3. Réseau belge de lutte contre la pauvreté Kristof Dhoore expose le Plan d action fédéral du Secrétaire d Etat à la lutte contre la pauvreté : il 9

10 Section bruxelloise section bruxelloise IC CAP s étale sur trois années (2009 : préparation ; 2010 : tables rondes et diverses rencontres ; 2011 : recommandations). Ce plan s inscrit dans le cadre de la présidence belge de l Union européenne et de l année européenne de lutte contre la pauvreté et de l exclusion sociale (2010). 4 thèmes seront travaillés : sans-abrisme, logement, standards sociaux et emploi. Les différentes Régions se répartissent les thématiques. Bruxelles travaillera le logement, le sans-abrisme et l emploi. Les résultats des travaux des réseaux des 3 Régions seront croisés lors de réunions de coordination. La méthode se veut participative : organiser la prise de parole des usagers en situation de pauvreté pour arriver à traduire cette parole en discours politique fédéral et, éventuellement, européen. Politiquement, il apparaît que seules les revendications issues de la consultation de la société civile peuvent être prises en considération. Différents questionnements et réflexions sont exprimés par les membres de la section : Quel est le lien entre EAPN, le Réseau belge de lutte contre la pauvreté et le Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté? Rép. : infos trouvées sur le site de l EAPN Réseau belge de lutte contre la pauvreté (EAPN Belgique) Dans le droit fil du modèle de gouvernement fédéral belge, les activités d EAPN Belgique sont réparties entre 3 infrastructures différentes : Le Réseau flamand de lutte contre la pauvreté, composé d associations où les personnes en situation de pauvreté ont la parole ; Le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, composé d associations où les personnes en situation de pauvreté ont la parole, d associations qui soutiennent les personnes en situation de pauvreté et de particuliers ; Le Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté, composé d organisations qui soutiennent les personnes en situation de pauvreté. N y a-t-il pas, en appliquant cette méthodologie, un risque d instrumentalisation du travail social et des «pauvres»? N y a-t-il pas un risque d isoler la problématique de la pauvreté du reste des questions politiques et de traiter cette question sans faire de connexions avec d autres enjeux politiques? Il serait plus efficace d investir les lieux où il existe déjà des groupes de parole plutôt que d en créer de nouveaux. De plus, la parole des usagers est biaisée si elle est recueillie en dehors des espaces de parole habituels des usagers. Comment faire le pont entre les actions de terrain et le lobbying micro qui en découle et les décisions macro qui se passent ailleurs (au niveau fédéral et européen)? Le prochain rapport sur l état de la pauvreté de l Observatoire de la santé et du social de Bruxelles porte sur le thème du sans-abrisme. Comment coordonner le travail pour ne pas abuser de la mobilisation des personnes? Les associations de terrain doivent trouver un difficile équilibre entre collaborer avec les pouvoirs politiques et critiquer ces derniers. 10

11 Section bruxelloise section bruxelloise IC CAP 4. Thierry Lahaye, du Service Santé de la Cocof Plusieurs documents reprenant «Qui fait quoi» : o Le secteur Santé et Social L intérêt du document est qu il met en évidence les liens entre les différents niveaux de pouvoir. Du côté de la COCOF, il y a très peu de liens entre le secteur santé et le secteur social. Comme il y a très peu de liens entre les ministres Kir et Cerexhe. Dans le même sens, il est difficile de faire collaborer les différentes compétences pourtant complémentaires qui sont sous la tutelle d un même ministre Même si dans la déclaration gouvernementale, on parle de la création d une conférence interministérielle santé-social, dans les faits pas grand-chose. Les cabinets et l administration se rencontrent sur des projets ponctuels mais rarement dans le cadre de la construction d une politique plus globale. Il y a dès lors peu de vue d ensemble. C est au terrain à trouver des projets fédérateurs et à mettre les ministres et les niveaux de compétences ensemble. L initiative doit donc venir de la base, il ne faut pas attendre que ça vienne d en haut. o Santé mentale, social et logement o La problématique de l alcool 5. Alexandre Ansay : la Cohésion sociale Les projets de Cohésion Sociale 80% des projets de Cohésion Sociale dépendent des Communes. C est la Commune qui choisit les projets de l associatif à soutenir. Les subsides de la Cocof arrivent aux Communes, qui redistribuent aux Coordinations Cohésion Sociale, qui elles-mêmes redistribuent aux associations. Le Cracs a une mission d appui aux Coordinations (formations, etc ) La Cohésion sociale, cela représente 12 millions et 300 projets. 13 Communes bruxelloises sont éligibles : zones urbaines prioritaires. Il y a donc des Communes qui n ont pas droit à un plans de Cohésion sociale, alors que certains quartiers le mériteraient. Il s agit donc d une politique à dimension territorialisée et non globale. Les projets sont très divers (permanences juridiques, écoles de devoirs, projets socioculturels, etc ). Il y a en tout 16 catégories d actions, d où une difficulté d évaluer. Historique de la Cohésion Sociale 2006 : naissance de la politique de Cohésion sociale. Auparavant, il y avait les projets Eté Jeunes (1986), dont le but était occuper les jeunes (prévention). Il y a également eu le dispositif d Insertion sociale (IS) qui dépendait de la Communauté française et a été repris par la Cocof en 1993 (Actions de type socioculturel). Enfin, le Projet Intégration Cohabitation (PIC) en

12 Section bruxelloise section bruxelloise IC CAP Ces trois dispositifs ont été fusionnés dans le décret Cohésion Sociale en Le décret Cohésion sociale est d abord pensé pour les immigrés et les personnes d origine immigrée. Peu à peu, cette notion a été remplacée par celle de territoire. La précarité frappe certains quartiers, quelle que soit l origine des habitants. On a donc une notion de territoire qui remplace une notion de personnes. La notion de territoire La montée en puissance du territoire va de pair avec le fait que le politique confie de plus en plus de missions au local : on ramène les enjeux à l échelon local, le local est l origine du problème et on néglige les enjeux globaux, transnationaux, etc Quand on territorialise les problèmes, on en impute la faute aux personnes qui habitent ces territoires et on individualise les causes des problèmes. On donne donc aux Communes de plus en plus de prérogatives et de moyens pour mener des politiques sociales. Cela permet aux mandataires locaux de regagner une légitimité mise à mal à l échelon régional ou national. Deux tiers des élus régionaux ont aussi un mandat au niveau communal. Intégration versus cohésion Pour les personnes d origine immigrée, il est plus positif de parler de cohésion que d intégration. En effet, ces personnes ne veulent plus être considérées comme des personnes d origine étrangère, mais souhaitent que l on reconnaisse leurs particularités. La pacification Les nouvelles politiques sociales visent la pacification. Comme on ne peut plus lutter contre les mécanismes d exclusion, on déplace l enjeu sur la sécurisation. On définit des groupes à risques, des enjeux ayant trait à la sécurité. On assiste à un déplacement de la question sociale. On ne lutte plus pour assurer les dispositifs de sécurité sociale, on lutte contre certaines insécurités. Beaucoup de travailleurs sociaux ont l impression d être utilisés comme des pacificateurs. Phénomène de contractualisation : les Pouvoirs Publics proposent des contrats aux associations -> moyens pluriannuels et évaluation. Ce qui engendre des problèmes : Création d un nombre de plus en plus important d associations paracommunales (plus souples en matière de gestion administrative et financière) : les Communes reversent donc les fonds à leurs propres asbl. Ce système ne donne pas la possibilité d entrer en conflit avec l autorité. De nombreuses problématiques sont très proches les unes des autres -> multiplication des dispositifs et nécessité de transversalité. Nécessité d évaluation : l évaluation est une caractéristique des nouvelles politiques sociales. Les cadres procéduraux (Cocof) sont encore très flous. a) Confusion entre contrôle et évaluation : les Pouvoirs Publics rechignent à séparer les deux. Cependant, la Cocof ne veut pas faire de contrôle : il n y a pas d inspection en Cohésion sociale. 12

13 Section bruxelloise section bruxelloise b) Il est difficile de trouver un dénominateur commun pour des projets très différents les uns des autres. c) Question de l accès à l information. La Belgique est un état «consociatif», c est-àdire qui repose sur les conflits : Flamands contre francophones, pilier chrétien contre pilier socialiste, etc L équilibre repose sur des accords entre parties en conflit : culture du compromis. Ce qui engendre un principe de discrétion (chacun chez soi) -> des difficultés à évaluer, pas de transmission des données (Cf CPAS). Le Cracs essaie de construire l évaluation AVEC les associations, selon une méthode réflexive (méthode d analyse en groupe). Des enjeux importants IC CAP Le concept de cohésion sociale est utilisé dans plusieurs dispositifs (Conseil de l Europe, Sommet de Lisbonne). Il est très usité mais très peu défini. «Reconnaître» = reconnaître des identités de groupes (liées à des patrimoines culturels transmis ou au contraire à des ruptures. Reconnaître dans un individu le fait qu il est l héritier d un patrimoine ou le fait qu il veut se différentier de son groupe d appartenance. A l heure actuelle, les politiques de la reconnaissance sont très peu rencontrées par les Pouvoirs Publics. Il n y a, par exemple, par de Musée de l Immigration à Bruxelles. Le secteur associatif offre l opportunité spécifique de pouvoir accueillir des individus en situation de métissage. On n exclut pas. On se conçoit comme un espace tiers entre les administrations universalisantes et les groupes, les familles. On peut accueillir des personnes qui sont entre les deux Pour info supplémentaire, consulter onglet Cohésion Sociale. II. AUTRES SUJETS ABORDES 1. Les projets de la FCSS : guidance sociale énergétique et concertation aide alimentaire (voir infra) 2. Les nouvelles de la FASS : diminution du nombre de travailleurs nécessaire pour demander l établissement d une délégation syndicale dans une entreprise, Maribel fiscal et rehaussement du plafond des interventions salariales Maribel. En termes de Perspectives La Section Bruxelloise continuera à recevoir des invités, notamment Anne Colson, avocate, pour parler du règlement de travail, Brigitte Grouwels, Ministre chargée de l aide aux personnes en Cocom, pour présenter les institutions sociales/bien-être flamandes de Flandre et de Bruxelles, Fabrice Adam du Credal et Julien Coppens, directeur des Petits Riens, à propos de l économie sociale, Le CBCS à propos de la démarche qualité Les préoccupations de type «employeur» garderont également leur place dans les préoccupations de la Section. Un appel sera lancé pour que les membres s organisent pour déléguer un représentant à chaque réunion. 13

14

15 Inter-Centres CAP tion bruxelloise IC CAP L Inter-Centres des Centres d Aide aux personnes est né en octobre Outre un travail de renforcement de la cohésion du secteur et de sa visibilité, l Inter-centres se donne pour mission de mettre en place les outils permettant d identifier les différents intervenants politiques, administratifs et associatifs concernés par les problématiques sociales des usagers. Les Centres d aide aux personnes veulent assurer collectivement leur rôle de révélateur des problèmes et des dysfonctionnements existant dans la société. L Inter-Centres est aussi et ce n est pas son moindre rôle un soutien et un lieu d échange pour les travailleurs sociaux, qui ont l occasion de communiquer entre eux à propos de leurs pratiques professionnelles et des difficultés qu ils rencontrent ou des questions qu ils se posent. L Intercentres CAP s est réuni à 9 reprises durant l année Activités développées en Les groupes de travail L ICCAP a travaillé dans la continuité de l année 2008, notamment au niveau des groupes de travail déjà en place : - Le groupe de travail Aide alimentaire - Le groupe de travail Recueil de Données - Le groupe de travail Handicap Le groupe de travail Aide Alimentaire L évolution des travaux de ce groupe a été extrêmement constructive puisque, parti d un groupe de travail réunissant six personnes en 2004, le groupe a donné naissance en 2006 à une plate-forme réunissant un grand nombre d acteurs de l aide alimentaire à Bruxelles : la Concertation Aide Alimentaire. Cette plate-forme a mené de nombreux travaux, dont la rédaction d un mémorandum politique et la rédaction d une Charte déontologique. Parallèlement, notre cellule Recherch et Form Action était financée pour mener à bien une recherche sur les réalités de l aide alimentaire à Bruxelles. Les résultats de cette recherche ont donné lieu à la réalisation d un colloque de deux jours en novembre Lors de ce colloque, notre initiative a été saluée unanimement par tous les représentants politiques (Cocof, Cocom, Région Wallonne et Fédéral). Suite à ce colloque, nous avons obtenu en 2009 le financement (conjoint par la Cocof et la Cocom) d une permanente à ¾ temps pour coordonner les activités de la Concertation Aide Alimentaire. 15

16 Inter-Centres CAP tion bruxelloise IC CAP Le groupe de travail Recueil de données Après avoir travaillé deux ans sur la réalisation d une grille d items destinée à réaliser un programme informatique d encodage des données et de réalisation de statistiques, le groupe de travail s est ouvert aux travailleurs des CASG pour tenter de réaliser un programme commun aux CAP et aux CASG. Un informaticien a commencé à travailler sur ce programme en En 2009, le programme a été testé dans différents Centres. Ce processus est long et lent, car c est au fur et à mesure de l utilisation en phase de test que l on découvre d une part, les «bugs» informatiques à corriger et d autre part, que certains items font également l objet de discussions. Encore faut-il ajouter à cela le fait que tous les Centres ne sont pas équipés des mêmes outils informatiques et qu il a donc fallu que certains changent un matériel trop obsolète pour travailler avec le programme. Un certain retard a donc été pris, que nous essayerons de combler en De manière réaliste, on peut considérer qu un encodage total sur le nouveau programme débutera au 1er janvier Le groupe de travail Handicap Suite à la journée de sensibilisation du 5 février 2009, journée qui a connu un très grand succès, et aux nombreuses réflexions qui ont émergé à cette occasion, le groupe de pilotage a souhaité poursuivre ses investigations. Un groupe de travail «Synergies entre les services sociaux généralistes et le secteur du handicap» a été mis sur pied. Ses préoccupations se sont principalement portées sur deux points: 1. L accès à l information (pour les personnes handicapées, leur entourage mais aussi les professionnels) ; 2. La formalisation des informations relatives aux dispositions en faveur des personnes handicapées. Nous sommes partis du constat que le maillage social reste encore insuffisant et que trop de personnes «échappent» aux dispositions en leur faveur et ce, d une part, suite à une méconnaissance de celles-ci et, d autre part, à cause de la complexité du système belge dont les compétences sont réparties entre beaucoup d acteurs institutionnels et/ou associatifs. Ce qui nous semblait indispensable, c est une approche transversale, globale, de la problématique mais aussi une centralisation des données utiles. L idée d un Handiportail belge a notamment été évoquée parmi les différentes pistes possibles. Des contacts furent pris avec PHARE, afin de voir les opportunités de collaborer à un projet commun. Malheureusement, ils n ont pu aboutir à ce jour 16

17 Inter-Centres CAP tion bruxelloise IC CAP D autres pistes ont également été abordées telles que : La création d un guide pratique (sous forme papier) reprenant les points essentiels et renvoyant vers le portail internet et/ou vers un «guichet unique» dont éventuellement les services sociaux des mutualités ; Des contacts proactifs avec les usagers dès le constat d une situation de soins «grave» pourraient être entrepris par les services sociaux des mutualités (cfr décret Onkelinx maladies chroniques) ; Pour l instant, les travaux du groupe de travail sont interrompus pour diverses raisons organisationnelles. La pertinence de poursuivre ceux-ci sera examinée dans le courant de Mise en place d une intervision Partant de l idée que les travailleurs des différents Centres trouveraient un enrichissement dans le fait de comparer leurs pratiques et d y réfléchir ensemble, Une intervision entre les équipes de six CAP (30 travailleurs) a été mise en place, avec l appui financier du Fonds Groupes à Risque 330. Trois groupes francophones fonctionnent de puis septembre 2009, au rythme d une rencontre par mois. Le processus s achèvera en juin Le but est de permettre aux travailleurs de prendre du recul, d échanger sur les pratiques et d obtenir des outils méthodologiques qui pourront les aider au quotidien. L approche systémique est privilégiée. Un groupe néerlandophone s est créé également, mais uniquement avec des travailleurs du CAP Brabantia. 1.3 Cours de néerlandais Une demande a également été introduite et acceptée auprès du Fonds Groupes à Risque 330, pour organiser des cours de néerlandais en commun pour les travailleurs de plusieurs CAP. La question de l apprentissage du néerlandais est récurrente dans nos Centres bicommunautaires. Les cours ont débuté en 2009 et se poursuivront en Les participants sont très satisfaits. 1.4 Flyer de présentation des CAP Ce petit outil très simple est utilisé dans les CAP depuis 2006, il permet de renseigner les usagers, de manière claire et succincte, sur les coordonnées et les services offerts par les CAP. Le flyer existe en français, néerlandais, espagnol, italien, allemand et anglais. Un travail d actualisation des données a été mené en 2009, le flyer sera à jour en SERVICES SOCIAUX DES QUARTIERS 1030 RUE DE LA POSTE, SCHAERBEEK TÉL : 02/ FAX : 02/ Les Services sociaux des quartiers-1030 sont situés à côté de la Place de la Reine à Schaerbeek. Accès: Tram 25 (arrêt Lefrancq) Trams (arrêt Place de la Reine) Bus (arrêt Robiano) Permanences : lundi-mardi-mercredi-vendredi de 9h à 12h30-13h30 à 16h Le jeudi de 12h à 18h Permanence téléphonique Entretiens sur rendez-vous Visites à domicile (sur demande) CAP PARTENAMUT MUTUALITE LIBRE BD ANSPACH, 1 - ANCIENNE TOUR PHILIPS 1000 BRUXELLES TÉL : 02/ FAX : 02/ Permanences sociales : du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h30 à 16h30 Entretiens sur rendez-vous Visites à domicile pour les personnes à mobilité réduite Accueil pour toute personne en difficultés Aide sociale en matière de législation sociale Droits en matière d Assurance Maladie Invalidité Orientation et accompagnement vers les institutions adéquates Mise en place de services et de soins à domicile Séjour en maison de convalescence ou maison de repos avec intervention dans les frais de séjour CAP EUROMUT MUTUALITE LIBRE RUE LEON THEODOR, BRUXELLES TEL : 02/ FAX : 02/ Permanences sociales : 1090 JETTE - Rue L. Théodor 89 lundi, mercredi, jeudi de 9h à 13h et de 14h à 16h mardi de 14h à 16h - vendredi de 9h à 12h 1080 MOLENBEEK-ST-J. - Bd Mettewie lundi, mercredi, jeudi de 9h à 12h et de 13h à 16h 1030 SCHAERBEEK - Rue Royale-Ste-Marie 89 mardi de 13h à 16h, mercredi de 9h à 13 h et de 14h à 16h vendredi de 9h à 12h Entretiens sur rendez-vous Visites à domicile ou en institution CAP SOLIDARITE SOCIALISTE 28, RUE DE PARME 1060 SAINT-GILLES TÉL.: 02/ FAX : 02/ SERVICE D AIDE AUX ÉTRANGERS : Guidance et orientation, banque alimentaire et vestiaire social Situé à proximité du Parvis et de la Barrière de Saint Gilles Transports en commun : tram 51,4,3 métro Hôtel des Monnaies ligne 2 Permanences sociales : du lundi au vendredi de 9h à 16h30 Inscription souhaitée avant 9h Les Centres d Aide aux Personnes en Région Bruxelloise Les Centres d Aide aux Personnes de la Région de Bruxelles-Capitale sont ouverts à tous gratuitement. Des équipes de travailleurs sociaux y sont à votre service et vous y trouverez une écoute, des conseils, un suivi, une orientation, quelles que soient les difficultés auxquelles vous êtes confronté. 17

18 Inter-Centres CAP tion bruxelloise IC CAP 1.5 Rapport Inter-Centres CAP L ICCAP a publié deux rapports, en 2002 et 2004, qui étaient des textes de type «rapport d activités». En 2009, un rapport portant sur des problématiques de fond a été rédigé. Le comité de rédaction est parti du «Rapport transversal» rédigé en 2008 par Jordane de Changy, sur base de groupes de discussion avec des travailleurs des CAP, des CASG et des CSSW. Aux thèmes abordés par ce rapport (l accès au revenu, à l énergie, à la culture, au logement, à la santé, aux droits pour les sans-papiers ainsi que l aide alimentaire), les membres de l ICCAP ont ajouté des contributions plus spécifiques sur le travail avec les détenus (puisque deux services d aide aux justiciables sont membres de l IC), le handicap de grande dépendance, la distribution de colis alimentaires et l accès à l information. Le Rapport ICCAP sera diffusé mi-2010, pour ne pas faire concurrence au Rapport Transversal diffusé début Problématiques récurrentes relevées par les Centres en 2009 Les problématiques globales liées aux sans-papiers et la phase de régularisation. Les questions posées par les liens entre précarité sociale et santé mentale. Le problème du logement. La dégradation globale des situations socio-économique des usagers. Les conséquences des situations globales des personnes dans leurs choix en matière de santé. La santé passe après voire est ignorée ce qui ne fait qu aggraver les situations des personnes. Difficultés grandissantes des usagers à faire valoir leurs droits par rapport au CPAS. Problèmes rencontrés par les travailleurs sociaux dans leur pratique : Absence aux rendez-vous des usagers qui semblent de plus en plus avoir «peur» ou sont méfiants vis-à-vis des demandes de justificatifs simples. Le phénomène de la violence physique dans les consultations. Perspectives 2010 Un nouveau Coordinateur Inter-Centres est élu au 1er janvier 2010, après 2 mandats consécutifs de la précédente Coodinatrice. Il est décidé de consacrer plus de temps aux questions de fond dans le cours des réunions. Au vu des problématiques les plus importantes rencontrées dans les services et vécues par les usagers, la question de l accueil sera d abord travaillée, au sens large, au niveau national d une part et plus localement au niveau des services, des pratiques, des méthodologies 18

La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles

La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles Présentation de l édition 2013 Du 14 au 21 octobre 2013 La Semaine de la Démocratie locale Association de la Ville et des Communes de la Région

Nadere informatie

Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011

Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011 Paritair Comité voor de bedienden van de nonferro metalen non ferreux Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011 Tewerkstellings- en opleidingsinitiatieven

Nadere informatie

MIELE SERVICE. Tot uw dienst / A votre service

MIELE SERVICE. Tot uw dienst / A votre service MIELE SERVICE Tot uw dienst / A votre service Miele Service Certificate 2 Miele Service Certificate 10 jaar totale zekerheid Sinds meer dan 100 jaar is het merk Miele synoniem van kwaliteit, duurzaamheid,

Nadere informatie

Over dit boek. Richtlijnen voor gebruik

Over dit boek. Richtlijnen voor gebruik Over dit boek Dit is een digitale kopie van een boek dat al generaties lang op bibliotheekplanken heeft gestaan, maar nu zorgvuldig is gescand door Google. Dat doen we omdat we alle boeken ter wereld online

Nadere informatie

Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009.

Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009. . Déclaration environnementale Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009. Définition dans le cadre de Clé Verte Dans le cadre de l éco-label Clé Verte, l

Nadere informatie

Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais

Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais Begrijpen en begrepen worden begint met het spreken van de Nederlandse taal La langue néerlandaise crée un lien entre nous Wat leest

Nadere informatie

Green Care en Flandre

Green Care en Flandre Green Care en Flandre Willem ROMBAUT 1. Green Care et SGZ 2. Un cadre qualitatif 3. Réunir l offre et la demande 4. Analyse SWOT 1 1. Green Care et SGZ Green Care? L activation, bénévole et assistée, de

Nadere informatie

Installatie van versie 2.2 van Atoum

Installatie van versie 2.2 van Atoum Version française en seconde partie du document. Installatie van versie 2.2 van Atoum U moet in uw databases een nieuwe tabel aanmaken na de installatie van versie 2.2 van de toepassing Atoum. Hiervoor

Nadere informatie

64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE

64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE 64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE FEDERALE OVERHEIDSDIENST SOCIALE ZEKERHEID N. 2010 3685 [C 2010/22451] F. 2010 3685 SERVICE PUBLIC FEDERAL SECURITE SOCIALE [C 2010/22451] 15 OKTOBER

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 28.07.2010 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 28.07.2010 MONITEUR BELGE 48001 N. 2010 2506 VLAAMSE OVERHEID [C 2010/35508] 11 JUNI 2010. Besluit van de Vlaamse Regering tot wijziging van het besluit van de Vlaamse Regering van 19 juli 2007 betreffende de modulaire structuur

Nadere informatie

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Welke strategie zal hier in de dashboard vertaald worden (wat is de scope van de dashboard?): a. De doelstellingen van de beheersovereenkomst b. De doelstellingen van het ondernemingsplan

Nadere informatie

Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT»

Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT» Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT» Paragraphe Page Langue Questions Réponses 1 Généralités Français Votre intention est-elle de travailler avec un seul consultant (personne)

Nadere informatie

De moderne stad. New York. Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens. Bologna. Toronto (Can.)

De moderne stad. New York. Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens. Bologna. Toronto (Can.) De stad en duurzame mobiliteit: verandering op til La ville et la mobilité durable: une transition en cours 1. Vaststellingen De moderne stad New York Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens Bologna

Nadere informatie

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement Vivre le passif, retour d expériences Projet Espoir Donatienne Hermesse Maison de Quartier Bonnevie Donatienne

Nadere informatie

ERRATUM ERRATUM PARITAIR COMITE VOOR DE LANDBOUW COMMISSION PARITAIRE DE. CAO nr 61932 van 27.07.2001. CCT 61932 du 27.07.2001

ERRATUM ERRATUM PARITAIR COMITE VOOR DE LANDBOUW COMMISSION PARITAIRE DE. CAO nr 61932 van 27.07.2001. CCT 61932 du 27.07.2001 Ministère fédéral de l'emploi et du Travail ADMINISTRATION DES RELATIONS COLLECTIVES DU TRAVAIL Direction du Greffe Federaal Ministerie van Tewerkstelling en VAN DE Directie van de ERRATUM COMMISSION PARITAIRE

Nadere informatie

FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles. Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015)

FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles. Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015) FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015) Rapport de la session d information Cahier spécial des charges

Nadere informatie

49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE

49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE 49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE Art. 3. Artikel 15 van hetzelfde besluit wordt vervangen als volgt : «Art. 15. De subsidies die ten bate van het Nationaal Geografisch Instituut zijn

Nadere informatie

PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT PROPOSITION D'ORDONNANCE VOORSTEL VAN ORDONNANTIE

PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT PROPOSITION D'ORDONNANCE VOORSTEL VAN ORDONNANTIE A-187/3 2014/2015 A-187/3 2014/2015 BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT GEWONE ZITTING 2014-2015 3 JULI 2015 PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE SESSION ORDINAIRE 2014-2015 3 JUILLET 2015 VOORSTEL

Nadere informatie

The professional s choice!

The professional s choice! GEEF UW PROJECT KLEUR COLORIEZ VOTRE PROJET The professional s choice! Geef persoonlijkheid aan uw voegwerk Een gevel bestaat voor 15 à 20% uit voegen. Die spelen een belangrijke rol in de duurzaamheid

Nadere informatie

13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE

13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE 13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE PROGRAMMATORISCHE FEDERALE OVERHEIDSDIENST WETENSCHAPSBELEID N. 2004 842 [C 2004/21028] 13 FEBRUARI 2004. Ministerieel besluit tot vastlegging

Nadere informatie

STRESS ENQUETE STRESS ASSURALIA EULER HERMES 2007.

STRESS ENQUETE STRESS ASSURALIA EULER HERMES 2007. STRESS ENQUETE STRESS ASSURALIA EULER HERMES 2007. Historique 1 CPPT 17 février 2005 (réunion préparatoire CP 7 mars) Décision d inviter un spécialiste. Création d un groupe de travail 14 Juin Mr. Bodson

Nadere informatie

; : C.C.T. valable à partir du (A.R. demandé). C.P. COMMERCE ALIMENTAIRE -

; : C.C.T. valable à partir du (A.R. demandé). C.P. COMMERCE ALIMENTAIRE - : C.C.T. valable à partir du (A.R. demandé). ; : C.P. COMMERCE ALIMENTAIRE - I. Art. 1. 1. La présente convention collective de travail conclue en application des conventions collectives de travail n 5

Nadere informatie

07-02-2012. Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J.

07-02-2012. Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J. 07-02-2012 Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J. Louis De moeilijkheden van de permanente opleiding in een grote

Nadere informatie

Ruzie maken se disputer

Ruzie maken se disputer Ruzie maken se disputer Als kinderen ruzie maken Lorsque les enfants se disputent Kinderen maken ruzie. Dat gebeurt in elk gezin. Ruzie om een stuk speelgoed, een spelletje dat uit de hand loopt, een jaloerse

Nadere informatie

Hoofdstuk 1 - Toepassingsgebied. Artikel 1.

Hoofdstuk 1 - Toepassingsgebied. Artikel 1. Neerlegging-Dépôt: 14/04/2010 Regist.-Enregistr.: 04/05/2010 N : 99171/CO/324 to Collectieve arbeidsovereenkomst van 25 maart 2010 betreffende de korte modules in diamantopleidingen voor de werknemers

Nadere informatie

Paritair Comité voor de uitzendarbeid en de erkende ondernemingen die buurtwerken of diensten leveren

Paritair Comité voor de uitzendarbeid en de erkende ondernemingen die buurtwerken of diensten leveren Neerlegging-Dépôt: 10/1012011 Regist.-Enregistr.: 03/11/2011 N : 106668/C0/322 Paritair Comité voor de uitzendarbeid en de erkende ondernemingen die buurtwerken of diensten leveren Collectieve arbeidsovereenkomst

Nadere informatie

PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA

PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA Logique d intervention Interventielogica Structuration des portefeuilles Structuur van de portefeuille Principes de

Nadere informatie

PROTOCOLE PAIX SOCIALE LES EMPLOYES DE DU COMMERCE DU PETROLE, FAIT A BRUXELLES, LE MAI 1999

PROTOCOLE PAIX SOCIALE LES EMPLOYES DE DU COMMERCE DU PETROLE, FAIT A BRUXELLES, LE MAI 1999 PROTOCOLE PAIX SOCIALE LES EMPLOYES DE DU COMMERCE DU PETROLE, FAIT A BRUXELLES, LE MAI 1999 Les parties signataires, membres de la Commission Paritaire de l'industrie et du commerce du pétrole n (employés),

Nadere informatie

Communiqué de presse

Communiqué de presse Persbericht Interregionale jobmobiliteit versterkt p 2 Communiqué de presse Mobilité interrégional renforcée p 5 1 Interregionale jobmobiliteit versterkt Brussel, 19 maart 2015 De vijf grote publieke spelers

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 08.01.2010 Ed. 2 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 08.01.2010 Ed. 2 MONITEUR BELGE BELGISCH STAATSBLAD 08.01.2010 Ed. 2 MONITEUR BELGE 731 MINISTERIE VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST N. 2010 45 [C 2010/31002] 17 DECEMBER 2009. Besluit van de Brusselse Hoofdstedelijke Regering tot

Nadere informatie

Conférence-débat BRUGEL Debat conferentie BRUGEL 04.06.2008

Conférence-débat BRUGEL Debat conferentie BRUGEL 04.06.2008 Conférence-débat BRUGEL Debat conferentie BRUGEL 04.06.2008 Position des fournisseurs Standpunt van de leveranciers Objectifs de la libéralisation des marchés d énergie (1) Objectifs des Directives européennes

Nadere informatie

JARDIN OUVERT 1 : AU FIL DE L EAU

JARDIN OUVERT 1 : AU FIL DE L EAU JARDIN OUVERT 1 : AU FIL DE L EAU Il faisait beau le samedi 26 septembre pour le premier Jardin Ouvert de la saison! Cette activité organisée par les jardiniers de Molenbabbel, qui sont à l origine de

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à l enregistrement abusif des noms de domaine

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à l enregistrement abusif des noms de domaine DOC 50 1069/002 DOC 50 1069/002 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 17 oktober 2002 17 octobre 2002 WETSONTWERP betreffende het wederrechtelijk registreren van domeinnamen

Nadere informatie

Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux.

Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux. Porsche Belgium Driving Days 2011 Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux. Sportwagens die evolueren, dat is goed. Bestuurders die evolueren,

Nadere informatie

Wedstrijdreglement Hug the Trooper

Wedstrijdreglement Hug the Trooper Wedstrijdreglement Hug the Trooper 1. De wedstrijd op hugthetrooper.brightfish.be wordt georganiseerd door Brightfish NV, Eeuwfeestlaan 20, 1020 Brussel. 2. De wedstrijd staat open voor alle personen die

Nadere informatie

Employment Monitor. Voor Corelio/Jobat Door Synovate Datum: 24/5/2011

Employment Monitor. Voor Corelio/Jobat Door Synovate Datum: 24/5/2011 Employment Monitor Voor Corelio/Jobat Door Synovate Datum: 24/5/2011 Methodologie Werkgevers N=500 Telefonische interviews Interviews met HR professionals Representatieve steekproef (Graydon) op basis

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 15.07.2014 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 15.07.2014 MONITEUR BELGE 53805 BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST [C 2014/31492] 10 JUNI 2014. Ministerieel besluit tot vaststelling van de typeinhoud en de algemene uitvoeringsmodaliteiten van de energieaudit opgelegd door het Besluit

Nadere informatie

CHARTER HANDISTREAMING 3 DECEMBER 2015 HANDISTREAMING CHARTE 3 DÉCEMBRE 2015. Cette année, la Région de Bruxelles-Capitale ainsi

CHARTER HANDISTREAMING 3 DECEMBER 2015 HANDISTREAMING CHARTE 3 DÉCEMBRE 2015. Cette année, la Région de Bruxelles-Capitale ainsi HANDISTREAMING CHARTE 3 DÉCEMBRE 2015 Cette année, la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que les Commissions communautaires commune et française célèbrent la Journée internationale des personnes en situation

Nadere informatie

GOUVERNEMENTS DE COMMUNAUTE ET DE REGION GEMEENSCHAPS- EN GEWESTREGERINGEN GEMEINSCHAFTS- UND REGIONALREGIERUNGEN

GOUVERNEMENTS DE COMMUNAUTE ET DE REGION GEMEENSCHAPS- EN GEWESTREGERINGEN GEMEINSCHAFTS- UND REGIONALREGIERUNGEN 51132 MONITEUR BELGE 12.08.2015 BELGISCH STAATSBLAD GOUVERNEMENTS DE COMMUNAUTE ET DE REGION GEMEENSCHAPS- EN GEWESTREGERINGEN GEMEINSCHAFTS- UND REGIONALREGIERUNGEN VLAAMSE GEMEENSCHAP COMMUNAUTE FLAMANDE

Nadere informatie

Soins Verts en Flandre

Soins Verts en Flandre Soins Verts en Flandre Grez Doiceau 25 novembre 2015 Willem Rombaut Steunpunt Groene Zorg Centre de Support pour les Soins Verts Diestsevest 40 3000 Leuven willem.rombaut@groenezorg.be www.groenezorg.be

Nadere informatie

0 ^t -05-200*1 D1-07- 2004 NR. Paritair Comité voor de bewakingsdiensten. Commission paritaire pour les services de garde

0 ^t -05-200*1 D1-07- 2004 NR. Paritair Comité voor de bewakingsdiensten. Commission paritaire pour les services de garde Commission paritaire pour les services de garde Paritair Comité voor de bewakingsdiensten Convention collective de travail du 25 mars 2004 Collectieve arbeidsovereenkomst van 25maart2004 PROCEDURE VALIDATION

Nadere informatie

Présentation de l étude

Présentation de l étude Studiedag Journée d études Overdracht en overname van KMO s Transmission et reprise de PME Overnames in de Belgische KMO context Reprises dans le contexte belge des PME De heer Karel VAN EETVELT, Gedelegeerd

Nadere informatie

NAR Nationale Arbeidsraad

NAR Nationale Arbeidsraad NAR Nationale Arbeidsraad NEERLEGGING REGISTRATÎE DATUM 11-03-2009 23-03-2009 NUMMER 2009-1232 91505 KONÎNKLUK BESLUIT BELGISCH STAATSBLAD COLLECTIEVE ARBEIDSOVEREENKOMST NR. 96 Zitting van vrijdag 20

Nadere informatie

En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk?

En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk? Korte inhoud En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk? Les résultats de resultaten Odette Wlodarski An Rommel 1. Méthodologie 2. Les répondants 3. L expérience des jeunes stage 4.

Nadere informatie

e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) FORMATION / OPLEIDING 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met:

e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) FORMATION / OPLEIDING 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met: FORMATION / OPLEIDING e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met: Anja Palmaerts www.apexpro.be Elektronisch inschrijven op overheidsopdrachten

Nadere informatie

ERRATUM ERRATUM. Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal Overleg. Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale

ERRATUM ERRATUM. Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal Overleg. Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale ADMINISTRATION DES RELATIONS COLLECTIVES DU TRAVAIL Direction du Greffe Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal Overleg

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD 103249 SERVICE PUBLIC FEDERAL SECURITE SOCIALE [C 2013/22606] 21 DECEMBRE 2013. Arrêté royal modifiant l arrêté royal du 18 mars 1971 instituant un régime

Nadere informatie

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement Vivre le passif, retour d expériences Projet Espoir Cleo Swinnen Maison de Quartier Bonnevie Cleo Swinnen

Nadere informatie

Le diagnostic pragmatique

Le diagnostic pragmatique Le diagnostic pragmatique échange d expériences et bonnes pratiques Een beknopte socio-economische uitwisseling van ervaringen en van goede aanpak Christophe Ebermann et Sarah Seus, Ramboll Management

Nadere informatie

Wie zijn wij? Qui sommes-nous?

Wie zijn wij? Qui sommes-nous? Projectbrochure Brochure promoteurs 2015 Wie zijn wij? Grando Keukens is in België een vertrouwd merk. Met een landelijk netwerk van prachtige toonzalen bedienen wij de keukenmarkt. Gericht op: - Verkoop

Nadere informatie

FORUM COMITÉ D'AVIS SUR LES PRODUITS BIOCIDES

FORUM COMITÉ D'AVIS SUR LES PRODUITS BIOCIDES 1 FORUM COMITÉ D'AVIS SUR LES PRODUITS BIOCIDES Aperçu de la situation relative aux autorisations en Belgique et en Europe Luc Hens Président CAB 2 Introduction composition et mandat du CAB Réalisations

Nadere informatie

FEDERALE OVERHEIDSDIENST MOBILITEIT EN VERVOER SERVICE PUBLIC FEDERAL MOBILITE ET TRANSPORTS

FEDERALE OVERHEIDSDIENST MOBILITEIT EN VERVOER SERVICE PUBLIC FEDERAL MOBILITE ET TRANSPORTS ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL MOBILITE ET TRANSPORTS Arrêté ministériel déterminant les marchandises dangereuses visées par l article 48 bis 2 de l arrêté royal du 1 er décembre 1975 portant

Nadere informatie

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELSE HOOFDSTEDELIJKE RAAD PROPOSITION DE RESOLUTION VOORSTEL VAN RESOLUTIE

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELSE HOOFDSTEDELIJKE RAAD PROPOSITION DE RESOLUTION VOORSTEL VAN RESOLUTIE CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELSE HOOFDSTEDELIJKE RAAD SESSION ORDINAIRE 2000-2001 22 MAI 2001 GEWONE ZITTING 2000-2001 22 MEI 2001 PROPOSITION DE RESOLUTION visant à accorder une aide

Nadere informatie

Hôtel Eurocatering. 26 oct. Sauna 24,75 7 173,25. 27 oct. Petit-déjeuner 14,50 15 217,50. Sous-total 3645,25 TVA 21% 765,50.

Hôtel Eurocatering. 26 oct. Sauna 24,75 7 173,25. 27 oct. Petit-déjeuner 14,50 15 217,50. Sous-total 3645,25 TVA 21% 765,50. CONTEXTE 1.3 Une erreur dans la facture 1. Lisez les nombres productief kaartjes - klassikaal Zie Fiches à découper. Aantal setjes = 1. Elke leerling krijgt een kaartje. Ze lopen rond in de klas en houden

Nadere informatie

PARITAIR COMITE VOOR DE GROTE KLEINHANDELSZAKEN COMMISSION PARITAIRE DES GRANDES ENTREPRISES DE VENTE AU DETAIL PC 311 CP 311

PARITAIR COMITE VOOR DE GROTE KLEINHANDELSZAKEN COMMISSION PARITAIRE DES GRANDES ENTREPRISES DE VENTE AU DETAIL PC 311 CP 311 PARITAIR COMITE VOOR DE GROTE KLEINHANDELSZAKEN COMMISSION PARITAIRE DES GRANDES ENTREPRISES DE VENTE AU DETAIL PC 311 CP 311 COLLECTIEVE ARBEIDSOVEREENKOMST VAN 11 DECEMBER 2013 BETREFFENDE DE TEWERKSTELLING

Nadere informatie

Telebib2 Edifact Validation - Tool introduction page 2 / 15

Telebib2 Edifact Validation - Tool introduction page 2 / 15 Tool introduction Telebib2 Edifact Validation page 1 / 15 10.01.2012 Er is nu een tool beschikbaar die het mogelijk maakt een tekstbestand met inhoud op basis van de Telebib2 Edifact syntaxis the valideren.

Nadere informatie

Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone.

Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone. Persbericht Brussel, 22 april 2010 Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone. Xpertize ontwikkelde met behulp van de onderneming AppSolution

Nadere informatie

Réalisations 2014 Op het programma in 2015

Réalisations 2014 Op het programma in 2015 Réalisations 2014 Op het programma in 2015 Resultaten 2014 325 terreinvrijwilligers die onbezoldigd werken = ca, 30 voltijdse equivalenten 40% 60% artsen specialisten paramedici en technici 44 kantoorvrijwilligers

Nadere informatie

Grensoverschrijdende toeristische fietsroute met als thema: van Romeinen tot de appel

Grensoverschrijdende toeristische fietsroute met als thema: van Romeinen tot de appel Grensoverschrijdende toeristische fietsroute met als thema: van Romeinen tot de appel Parcours cyclistes au delà des trois frontières ayant pour thème «Des romains à la pomme». 1. Partners / Partenaires

Nadere informatie

MINISTERE DES FINANCES MINISTERIE VAN FINANCIEN

MINISTERE DES FINANCES MINISTERIE VAN FINANCIEN MINISTERIE VAN FINANCIEN N. 2002 1081 [C 2002/03145] 14 MAART 2002. Koninklijk besluit tot vastlegging van het model van deel 2 van het aangifteformulier inzake personenbelasting voor het aanslagjaar 2002

Nadere informatie

Vandaag in organisaties Aujourd'hui dans les organisations

Vandaag in organisaties Aujourd'hui dans les organisations Vandaag in organisaties Aujourd'hui dans les organisations STRESS BURN OUTS PESTERIJEN HARCÈLEMENT CONFLICTEN CONFLITS stress DOOR / PAR sociaal - economische veranderingen changements socio-economiques

Nadere informatie

PHILIPPE FILIP BELGISCH STAATSBLAD 02.01.2014 MONITEUR BELGE

PHILIPPE FILIP BELGISCH STAATSBLAD 02.01.2014 MONITEUR BELGE 29 Gelet op het advies nr. 54.492/1 van de Raad van State, gegeven op 17 december 2013 met toepassing van artikel 84, 1, eerste lid, 1 van de gecoördineerde wetten op de Raad van State, op 12 januari 1973;

Nadere informatie

Sa l o n d e l e m p l o i en l i g n e - On l i n e j o b b e u r s

Sa l o n d e l e m p l o i en l i g n e - On l i n e j o b b e u r s e x p o s a n t s e x p o s a n t e n 2012 Sa l o n d e l e m p l o i en l i g n e - On l i n e j o b b e u r s pour ingénieurs voor ingenieurs w w w.i b j o b f a i r.b e accès à la base de données des

Nadere informatie

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 29 SEPTEMBRE 2003, CONCLUE AU

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 29 SEPTEMBRE 2003, CONCLUE AU CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 29 SEPTEMBRE 2003, CONCLUE AU SEIN DE LA COMMISSION PARITAIRE DE HÔTELIÈRE. PORTANT DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 1 DU 25 JUIN 1997, SUR D'UNE NOUVELLE CLASSIFICATION

Nadere informatie

Mijn opleidingscv in de metaal- en technologische sector- Handleiding

Mijn opleidingscv in de metaal- en technologische sector- Handleiding Mijn opleidingscv in de metaal- en technologische sector- Handleiding 1. Doel en oorsprong. Het sectoraal akkoord 2007-2008 voor de metaal- en technologische sector (PC 209) voorziet dat elke onderneming

Nadere informatie

2 2-04- 2010 ERRATUM ERRATUM. tijdelijk, hetzij na ontslag om andere. Commission paritaire de la transformation du papier et du carton n 136

2 2-04- 2010 ERRATUM ERRATUM. tijdelijk, hetzij na ontslag om andere. Commission paritaire de la transformation du papier et du carton n 136 Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale ADMINISTRATION DES RELATIONS COLLECTIVES DU TRAVAIL Direction du Greffe i vz/v Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD 80646 MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE FEDERAAL AGENTSCHAP VOOR DE VEILIGHEID VAN DE VOEDSELKETEN [C 2009/18522] [C 2009/18522] 4

Nadere informatie

Prévention et Intérim 7 juin 2012 Prévention de la charge psychosociale: Evaluation de la législation et pistes d action pour l avenir

Prévention et Intérim 7 juin 2012 Prévention de la charge psychosociale: Evaluation de la législation et pistes d action pour l avenir Luc Van Hamme 1 Preventie en Interim 7 juni 2012 Preventie psychosociale belasting: Evaluatie van de wetgeving en acties voor de toekomst Luc Van Hamme Adviseur-generaal Hoofd van de regionale directies

Nadere informatie

69668 BELGISCH STAATSBLAD 29.09.2004 MONITEUR BELGE

69668 BELGISCH STAATSBLAD 29.09.2004 MONITEUR BELGE 69668 BELGISCH STAATSBLAD 29.09.2004 MONITEUR BELGE 17 jaar = 85 pct.; 16 jaar = 70 pct.; 15 jaar = 55 pct. van het uurloon van de werklieden en werksters van 18 jaar en ouder van dezelfde categorie. C.

Nadere informatie

12 mesures contre le radicalisme et le terrorisme. 12 maatregelen tegen radicalisme en terrorisme

12 mesures contre le radicalisme et le terrorisme. 12 maatregelen tegen radicalisme en terrorisme 12 mesures contre le radicalisme et le terrorisme 12 maatregelen tegen radicalisme en terrorisme 1. Uitbreiding van de terroristische misdrijven en aanpassing wetgeving met het oog op meer doeltreffende

Nadere informatie

COMMISSION PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES (C.P. n 114)

COMMISSION PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES (C.P. n 114) COMMISSION PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES (C.P. n 114) Protocole d'accord du 03 mai relatif aux conventions sectorielles collectives de travail pour les années dans le secteur des briqueteries (C.P. 1. Champ

Nadere informatie

N de question Vraagnummer

N de question Vraagnummer Chambre des représentants Kamer van volksvertegenwoordigers Question Parlementaire Parlementaire Vraag Document : 54 2015201606730 Session / zitting : 20152016 (SO) 20152016 (GZ) Dépôt / Geregistreerd

Nadere informatie

OKB Opleiding PAR Formation

OKB Opleiding PAR Formation OKB Opleiding PAR Formation Visie en aanpassingen Vision et adaptations Agenda Ordre du jour Inleiding Introduction Doelstelling Objectif Probleem Énoncé du problème Oplossing Solution - Strategische keuzes

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 23.12.2011 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD. Par le Roi : Le Secrétaire d Etat au Budget, M. WATHELET

MONITEUR BELGE 23.12.2011 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD. Par le Roi : Le Secrétaire d Etat au Budget, M. WATHELET MONITEUR BELGE 23.12.2011 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD 80387 Sur la proposition de Notre Secrétaire d Etat au Budget, Nous avons arrêté et arrêtons : Article 1 er. Un crédit d engagement et de liquidation

Nadere informatie

atelier néerlandais Creatief ondernemen in het hart van Parijs L entrepreneuriat créatif au cœur de Paris

atelier néerlandais Creatief ondernemen in het hart van Parijs L entrepreneuriat créatif au cœur de Paris atelier néerlandais Creatief ondernemen in het hart van Parijs L entrepreneuriat créatif au cœur de Paris Aan zijn mobiele werkbank legt Frans Veurink de laatste hand aan zijn ontwerpen voor Franse opticiens.

Nadere informatie

Par "travailleurs", on entend : le personnel ouvrier et employé, masculin et féminin.

Par travailleurs, on entend : le personnel ouvrier et employé, masculin et féminin. Sous-commission paritaire des établissemts et services d'éducation et d'hébergemt de la Communauté française, de la Région wallonne et de la Communauté germanophone Convtion collective de travail du 18

Nadere informatie

FAIRE DU SPORT. Final.indd 56 3/11/2011 10:36:20

FAIRE DU SPORT. Final.indd 56 3/11/2011 10:36:20 56 FAIRE DU SPORT Final.indd 56 3/11/2011 10:36:20 SPORTBEOEFENING 57 Final.indd 57 3/11/2011 10:36:21 Le centre sportif / Het sportcentrum Le centre sportif met à disposition de ses membres des salles

Nadere informatie

Commission paritaire pour les entreprises horticoles. Paritair Comité voor het tuinbouwbedrijf. Formation syndicale.

Commission paritaire pour les entreprises horticoles. Paritair Comité voor het tuinbouwbedrijf. Formation syndicale. Neerlegging-Dépôt: 12/12/2013 Regist.-Enregistr.: 18/02/2014 N : 119535/C0/145 Paritair Comité voor het tuinbouwbedrijf Commission paritaire pour les entreprises horticoles Collectieve arbeidsovereenkomst

Nadere informatie

CATALOGUS / CATALOGUE

CATALOGUS / CATALOGUE CATALOGUS / CATALOGUE LA SOCIÉTÉ EUROPOCHETTE HET BEDRIJF [ NL ] Wat 10 jaar geleden aarzelend begon, groeide voor Europochette uit tot een succesverhaal. Met het uitvinden van het bestekzakje gaf Europochette

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 13.06.2013 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 13.06.2013 BELGISCH STAATSBLAD MONITEUR BELGE 13.06.2013 BELGISCH STAATSBLAD 36987 SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES [C 2013/03172] 29 MAI 2013. Arrêté royal portant approbation du règlement du 12 février 2013 de l Autorité des services

Nadere informatie

Open trainingsprogramma s Programmes inter-entreprises

Open trainingsprogramma s Programmes inter-entreprises Interactieve brochure/brochure interactive Open trainingsprogramma s Programmes inter-entreprises België/Belgique, 2014-2015 Raadpleeg voor meer informatie over de locaties, trainingsdata en honoraria

Nadere informatie

Neerlegging-Dépôt: 12/05/2009 Regist.-Enregistr.: 28/05/2009 N : 92213/CO/302

Neerlegging-Dépôt: 12/05/2009 Regist.-Enregistr.: 28/05/2009 N : 92213/CO/302 Neerlegging-Dépôt: 12/05/2009 Regist.-Enregistr.: 28/05/2009 N : 92213/CO/302 COLLECTIEVE ARBEIDSOVEREENKOMST VAN 30 APRIL 2009, GESLOTEN IN HET PARITAIR COMITE VOOR HET HOTELBEDRIJF, TOT WIJZIGING VAN

Nadere informatie

MONITEUR BELGE BELGISCH STAATSBLAD. Numéro tél. gratuit : 0800-98 809 Gratis tel. nummer : 0800-98 809. 104 pages/bladzijden. www.staatsblad.

MONITEUR BELGE BELGISCH STAATSBLAD. Numéro tél. gratuit : 0800-98 809 Gratis tel. nummer : 0800-98 809. 104 pages/bladzijden. www.staatsblad. MONITEUR BELGE BELGISCH STAATSBLAD Publication conforme aux articles 472 à 478 de la loi-programme du 24 décembre 2002, modifiés par les articles 4 à 8 de la loi portant des dispositions diverses du 20

Nadere informatie

SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER

SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER KONINKRIJK BELGIË FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE Koninklijk besluit houdende regeling van de overdracht

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 19.03.2003 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 19.03.2003 BELGISCH STAATSBLAD MONITEUR BELGE 19.03.2003 BELGISCH STAATSBLAD 13137 SERVICE PUBLIC FEDERAL MOBILITE ET TRANSPORTS F. 2003 1044 [C 2003/14035] 23 JANVIER 2003. Arrêté ministériel pris en exécution de l arrêté royal du

Nadere informatie

Commission paritaire 307 pour entreprisres de courtage et agences d'assurances

Commission paritaire 307 pour entreprisres de courtage et agences d'assurances Commission paritaire 307 pour entreprisres de courtage et agences d'assurances Convention collective de travail du 20 mars 2000, instituant un Fonds Paritaire pour developpement de I'emploi et de la formation

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 23.07.2015 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 23.07.2015 Ed. 2 BELGISCH STAATSBLAD 47225 SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES [C 2015/03212] 15 JUILLET 2015. Arrêté ministériel portant exécution des articles 7, 4, et 53, 1 er,3, c) et d), del arrêté royal du 28 juin 2015, concernant la taxation

Nadere informatie

Soutien des équipes algologiques par les centres multidisciplinaires

Soutien des équipes algologiques par les centres multidisciplinaires Soutien des équipes algologiques par les centres multidisciplinaires Initiatives en matière de formation anne.berquin@uclouvain.be Le besoin Rapport interuniversitaire 2011 «Manque sévère de formation

Nadere informatie

Atelier Peopleshère. 2 octobre 2012. Katrien Baert Vincent Van Damme

Atelier Peopleshère. 2 octobre 2012. Katrien Baert Vincent Van Damme Atelier Peopleshère 2 octobre 2012 Katrien Baert Vincent Van Damme Introduction EVALUER Pourquoi? Comment? Quoi? Qui? Quand? 2 EVALUER Pourquoi? 3 Pourquoi évaluer? But d une évaluation Améliorer la communication

Nadere informatie

Cela vous dit-il d emboîter le pas avec la Loterie Nationale?

Cela vous dit-il d emboîter le pas avec la Loterie Nationale? Let s Move Loterie Nationale Service des Ressources Humaines Service Interne pour la Prévention et la Protection au travail Nationale Loterij Dienst Human Ressources Interne Dienst voor Preventie en Bescherming

Nadere informatie

De theaterclown STAGE VAN EEN WEEK THEATRE MODERNE PARIJS

De theaterclown STAGE VAN EEN WEEK THEATRE MODERNE PARIJS De theaterclown STAGE VAN EEN WEEK THEATRE MODERNE PARIJS 1 Algemene presentatie De theaterclown is een personnage ontstaan vanuit zijn persoonlijkheid, die zijn menselijkheid ervaart en deelt al reagerend

Nadere informatie

WETTEN, DECRETEN, ORDONNANTIES EN VERORDENINGEN LOIS, DECRETS, ORDONNANCES ET REGLEMENTS

WETTEN, DECRETEN, ORDONNANTIES EN VERORDENINGEN LOIS, DECRETS, ORDONNANCES ET REGLEMENTS 53478 BELGISCH STAATSBLAD 18.08.2010 MONITEUR BELGE WETTEN, DECRETEN, ORDONNANTIES EN VERORDENINGEN LOIS, DECRETS, ORDONNANCES ET REGLEMENTS GEMEENSCHAPS- EN GEWESTREGERINGEN GOUVERNEMENTS DE COMMUNAUTE

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à la médiation en matière de divorce. betreffende de echtscheidingsbemiddeling DE BELGIQUE

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à la médiation en matière de divorce. betreffende de echtscheidingsbemiddeling DE BELGIQUE DOC 50 0067/005 DOC 50 0067/005 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 18 februari 2000 18 février 2000 WETSVOORSTEL betreffende de echtscheidingsbemiddeling PROPOSITION

Nadere informatie

LE VIEILLISSEMENT: Un anti-modèle VEROUDERING: Een anti-model

LE VIEILLISSEMENT: Un anti-modèle VEROUDERING: Een anti-model VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION ET DEVELOPPEMENT DURABLE VEROUDERING VAN DE BEVOLKING EN DUURZAME ONTWIKKELING Prof. J. DE MOL Dr en Psychologie LE VIEILLISSEMENT: Un anti-modèle VEROUDERING: Een anti-model

Nadere informatie

PROGRES Infosession Riverains

PROGRES Infosession Riverains When rail means service > QUADRILATERE NORD RUE DU PROGRES Infosession Riverains Schaerbeek 11/06/2008 Schaarbeek 11/06/2008 Liesbeth Vandeputte Responsable Communication Riverains Verantwoordelijke Communicatie

Nadere informatie

BES national. BES national. PIETTE Alain. De:

BES national. BES national. PIETTE Alain. De: PIETTE Alain De: PIETTE Alain Envoyé: jeudi 26 juin 2014 13:12 À: PIETTE Alain (Alain.PIETTE@emploi.belgique.be) Objet: BES flash Juni 2014 - BES flash Juin 2014 BES flash Juni 2014 Alle BES flash op:http://www.besweb.be/nl/besflash

Nadere informatie

Seminarie: de nieuwe mededinging- en prijzenwetgeving Boek V en de werkgeversfederaties

Seminarie: de nieuwe mededinging- en prijzenwetgeving Boek V en de werkgeversfederaties Seminarie: de nieuwe mededinging- en prijzenwetgeving Boek V en de werkgeversfederaties Pieter Weyn Adviseur economie FEVIA 17/09/2013 2 Boek V: welke rol hebben de federaties te spelen? Members Third

Nadere informatie

Caractéristiques de la voiture / Eigenschappen van de wagen :

Caractéristiques de la voiture / Eigenschappen van de wagen : BGDC 2016 7 courses / 7 wedstrijden 6 courses au choix / 6 wedstrijden naar keuze INSCRIPTION / INSCHRIJFDOCUMENT Cochez vos choix / Maak uw keuze : Francorchamps 2J/D 02 &03/04 103Db 1*125 ou/of 100+45

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN DOC 50 2222/002 DOC 50 2222/002 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 19 februari 2003 19 février 2003 WETSONTWERP tot wijziging van het koninklijk besluit n r 78 van

Nadere informatie

MARCHE À SUIVRE Cohésion et cohérence d un texte (EE) Concours MediaReporter

MARCHE À SUIVRE Cohésion et cohérence d un texte (EE) Concours MediaReporter MARCHE À SUIVRE Cohésion et cohérence d un texte (EE) Concours MediaReporter 1. Présentation du concours 1. Présenter le concours et donner les consignes aux élèves. 2. Chaque élève choisit un personnage.

Nadere informatie