«AGENDA IRIS 21» Développement durable. Présentation des projets retenus Appel à projets Plus d infos :

Maat: px
Weergave met pagina beginnen:

Download "«AGENDA IRIS 21» Développement durable. Présentation des projets retenus Appel à projets 2007. Plus d infos : www.bruxellesenvironnement."

Transcriptie

1 Développement durable «AGENDA IRIS 21» Présentation des projets retenus Appel à projets 2007 Plus d infos :

2 TABLE DES MATIERES Fondements de l action et projets PROJETS CATEGORIE 1 Commune d Etterbeek 4 Commune d Evere 5 Commune de Forest 6 Commune de Jette 7 CPAS de Molenbeek-St-Jean 8 Commune de Schaerbeek 9 Commune de St-Gilles 10 Commune d Uccle 11 Commune de Watermael-Boitsfort 12 PROJETS CATEGORIE 2 Commune d Etterbeek : «Potagers et vergers collectifs» 13 CPAS de Molenbeek-St-Jean : «Atelier des consommateurs» 14 CPAS de St-Gilles : «Ecole des consommateurs» 15 Commune de Schaerbeek : «Garages à vélos» 16 Commune de Watermael-Boitsfort : «Diagnostic de performance énergétique des bâtiments» 17

3 La Conférence de Rio AGENDA IRIS 21 Fondements de l action et projets 2008 La Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement (C.N.U.E.D., dite «Conférence de Rio»), qui s'est tenue à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992, a réuni les représentants de 182 pays (dont 117 chefs d'état) et plus de participants. Le «Sommet de la Terre» a fait prendre conscience au monde entier de la nécessité d'un partenariat entre toutes les nations pour préserver l environnement tout en assurant leur développement. La Belgique était présente à la Conférence de Rio et, en accord avec ses Régions, en a signé toutes les déclarations et conventions. Agenda 21 Rio a donné lieu à de nombreuses initiatives positives telles que l'adoption, par les signataires, d'un programme d'action pour le 21 ième siècle, l'agenda 21. Ce programme énumère quelques 2500 recommandations concernant les problématiques liées à la santé, au logement et à la gestion des milieux naturels. Le chapitre 28 de l'agenda 21 souligne que la participation des pouvoirs locaux dans la mise en œuvre d'un développement durable est déterminante si l'on veut atteindre les objectifs du programme. Charte d Aalborg Fin 2004, 2250 administrations locales et régionales de 48 pays européens, dont la Belgique, se sont engagées à adopter des mesures pour préserver l environnement en signant la Charte d Aalborg. Le projet global des signataires de cette charte est le développement de villes ouvertes et accueillantes, prospères, créatives et durables, qui fournissent une bonne qualité de vie à tous les concitoyens et permettent leur participation à tous les aspects de la vie urbaine. Les «Engagements d Aalborg» En signant la charte, les collectivités locales ont élaboré leur propre plan d'action, dit «Agenda 21 local», pour assurer le développement durable dans leurs villes respectives. Pour ce faire, elles se sont engagées à respecter différentes lignes de conduite. Recourir davantage la démocratie participative en invitant tous les acteurs de la société locale à participer réellement à la prise de décisions politiques. Assurer une gestion saine et efficace des villes, en garantissant que les sujets concernant la durabilité soient centraux dans les processus décisionnels urbains. Protéger et préserver le patrimoine naturel, en réduisant la consommation d énergies fossiles, en accroissant celle des énergies renouvelables, en améliorant la qualité de l eau, de l air, des sols, et en favorisant la biodiversité. Utiliser prudemment les ressources naturelles et encourager la consommation durable, notamment par la réduction et le recyclage des déchets. Concevoir les infrastructures urbaines en y intégrant les aspects environnementaux, sociaux, économiques, de santé et culturels au profit de tous. Favoriser la mobilité durable, entre autres en développant les moyens de transports en commun et en réduisant l impact des véhicules polluants sur l environnement et la santé. Protéger le bien-être des citoyens, notamment en permettant l accès de tous aux soins de santé et en luttant contre la pauvreté et les inégalités sociales ou des sexes. Soutenir l économie locale, en stimulant les emplois de proximité et en encourageant la production locale de biens et de services. Soutenir les communautés ouvertes, en améliorant la sécurité et en assurant l'accès de tous aux services publics, à l'éducation, aux offres d'emploi, à la formation et à la culture. Développer une approche stratégique globale, en améliorant la prise de conscience sur les dangers des changements climatiques et en renforçant la coopération internationale. Le texte complet de la Charte d Aalborg peut être consulté sur > Professionnels > Appel à projets Agenda 21 locaux AGENDA IRIS 21 1

4 Agenda IRIS 21 La Région de Bruxelles-Capitale est bien entendu partie prenante dans le programme Agenda 21. En septembre 2007, Madame Evelyne Huytebroeck, Ministre de l Environnement et de l Energie, a lancé un appel à candidatures auprès des 19 communes. Celles-ci ont été rentrées auprès de son administration, Bruxelles Environnement IBGE pour le 14 décembre Deux catégories de projets, de niveau d exigence différent, ont été éligibles. Catégorie 1 (niveau le plus exigeant) : Agenda 21 local Mise en place, réalisation, amélioration ou renforcement d'un Agenda 21 local. Le projet doit concerner de manière transversale l'ensemble de l'administration locale (commune ou CPAS). Il peut être programmé sur 3 années. Catégorie 2 (niveau le moins exigeant) : action développement durable ponctuelle Mise en place d'un projet qui allie plusieurs dimensions du développement durable dont obligatoirement l'environnement et au moins un aspect social ou économique. Le projet doit être programmé sur l'année Dans les deux cas, le champ d action à développer concerne les principes repris dans les engagements d Aalborg (voir infra). Les projets doivent inclure des axes clé de la réalisation d un agenda 21, à savoir : la participation : les personnes et organisations concernées extérieures à l'administration participent à la conception, la mise en œuvre et le suivi du projet ; la transversalité : les différents services de l'administration concernés collaborent et apportent leurs compétences respectives au projet. Aide financière La Région réserve un montant de euros pour cet appel à projets en Un jury mixte (IBGE, Cabinets concernés, AVCB, experts externes en développement) a sélectionné les projets lauréats selon des critères résumés ci-dessous. Les projets de catégorie 1 retenus recevront maximum pour Les projets de catégorie 2 lauréats recevront maximum euros pour Une même commune a pu introduire un projet dans chaque catégorie. Les communes s'engagent à compléter les budgets pour un minimum de 10% de l'aide régionale octroyée (et ceci, hors frais de personnel communal en place). Des appels à projets similaires seront lancés fin 2008 et fin Critères de sélection Un jury de sélection a procédé à l'évaluation des projets proposés en fonction des critères suivants : vision et ambition à long terme du projet composition et qualité de la structure de collaboration (qui doit être transversale) plus-value du projet par rapport à ce qui existe déjà. intégration de plusieurs préoccupations liées au développement durable qualité de la démarche de participation capacité à pérenniser la démarche capacité à mener à bien le projet dans le cadre de l'échéancier proposé Jury Le jury a été composé de : Françoise Lambotte (ABE), Jacqueline Dewulf (SPP-IS), Anne-Françoise Genel (FRB), Quentin Richard (Cabinet Picqué). Eric Van Poelvoorde (Cabinet Huytebroeck), Joëlle Van Bambeke (Bruxelles Environnement - IBGE). Il a été animé par Sandrino Holvoet (FGF) et Philippe Mertens (AVCB) en a assuré le secrétariat. AGENDA IRIS 21 2

5 Les projets retenus et ajournés 23 projets ont été soumis au jury : 12 projets de catégorie projets de catégorie 2. Après délibération, le jury a retenu 14 projet dont : 9 projets de catégorie 1. 5 projets de catégorie 2. Dans les pages qui suivent, nous vous invitons à découvrir un résumé de chaque projet lauréat. AGENDA IRIS 21 3

6 COMMUNE D ETTERBEEK : PROJET CATEGORIE 1 Depuis quelques années, la Commune d Etterbeek marque sa volonté de s inscrire dans la voie du développement durable. Sa déclaration de politique générale comprend des objectifs tels que augmentation de la participation citoyenne, création d un Conseil consultatif DD, mobilité douce, label éco-dynamique, politique d achats durables et équitables, accès au logement, embellissement des quartiers, éco-citoyenneté, plan de déplacement d entreprise, etc. Deux échevinats ont été créés : Développement Durable et Energie. Le projet Agenda 21 permettra de définir concrètement des objectifs opérationnels et d établir un Plan d actions basé sur les compétences des cabinets et des administrations. Objectifs à 3 ans Etablir une méthodologie structurée: indicateurs quantitatifs et qualitatifs de suivi des actions, évaluation permanente, organisation structurée de la consultation des citoyens, etc. Réglementer l octroi de subsides pour les projets d écoles, d associations et de comités d'habitants en matière de développement durable. Organiser une grande campagne de sensibilisation sur un thème à définir. Clôturer le Plan local d Action pour la Gestion Energétique (PLAGE) et procéder à une série d aménagements techniques (isolation, systèmes énergétiques) dans les bâtiments publics sélectionnés permettant d atteindre à terme 30 % d économies d énergie. Créer un Guichet de l'énergie. Réaménager et ré-urbaniser le site des «Jardins de La Chasse». Aménager le Plan communal de mobilité. Réaménager la Place Jourdan et réorganiser toute la circulation du quartier. Réaménager la cité Coquilhat. Dématérialiser le service Informatique. Redynamiser l Ecolabel de l Hôtel communal et labelliser d autres sites de la commune. Etc. Participation Consultation de la population lors de réunions publiques à des fins de diagnostics et lors de l élaboration des fiches-actions. Consultation du Conseil consultatif du Développement durable aux différents stades du projet. Collaboration étroite avec les associations locales. Organisation de deux événements à caractère festif pour communiquer au public l état d avancement des projets. Appel à des experts pour des conseils méthodologiques lors des réunions de participation. Transversalité Une cellule transversale de pilotage composée de membres du Collège, du Secrétaire communal, de fonctionnaires issus de différents services et de représentants extérieurs émanant du CPAS, du projet Atrium, du CCDD et de différentes associations. Piloté par le Secrétaire communal, un groupe interne pour suivre les travaux de manière transversale. Un groupe de travail «Ecolabel», coordonné par l'éco-conseiller du service Environnement et composé d employés et responsables de services, pour veiller à assurer le rôle exemplaire de la commune. Pérennisation Un système d évaluation garantit la pérennité de l outil développé. Inscription de l Agenda 21 dans la déclaration de politique générale de la commune. Le service Développement durable repose sur deux emplois non liés à des subsides. Monsieur Christian DEBATY Secrétaire Communal Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 4

7 COMMUNE D EVERE : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme Depuis une dizaine d années, la commune d Evere est fortement active dans le domaine du développement durable. En 2006, elle a d ailleurs obtenu le label deux étoiles «Entreprise écodynamique». Pour la commune, la participation active des citoyens au processus d élaboration de l Agenda 21 est une priorité et dès lors, l ambition du projet est de sensibiliser un plus grand nombre de citoyens au concept de développement durable. Durant l évolution du projet, la Commune d Evere sera particulièrement attentive à une communication adaptée aux publics plus vulnérables ainsi qu au renforcement des structures existantes et à créer. Objectifs à 3 ans Mettre sur pied le Conseil consultatif du Développement durable (C2D2). Etablir un plan d action et progresser dans sa mise en œuvre. Obtenir une plus large participation citoyenne : appel à candidatures pour le C2D2, talonsréponses dans les outils de communication tels que l Evere, etc. Associer davantage les groupes les moins favorisés de la population. Faire adhérer à la dynamique les écoles et les associations de quartiers. Favoriser la diversité au sein de l administration communale. Informer davantage la population sur le développement durable, le changement climatique, l inégalité sociale, etc. Donner le bon exemple en tant qu administration communale : réduire les consommations d énergie dans les bâtiments communaux, obtenir une 3 ème étoile au label «Entreprise écodynamique», etc. Participation Conseil consultatif du Développement durable (C2D2), composé de citoyens, fonctionnaires communaux, mandataires politiques et acteurs associatifs éverois. Commission Développement Durable, composée de conseillers communaux, organe de vigilance et d interpellation des mandataires politiques, en complément du conseil consultatif. «Budget Développement Durable et Citoyenneté» pour soutenir les projets (1 appel à projet annuel) émanant des habitants et des associations. Transversalité Une Cellule Agenda Local 21 (comité de pilotage) composée d échevins et de différents experts de l administration (éco-conseiller, URE, prévention, bâtiments, action sociale, etc.) assure la coordination des projets. Différents «groupes de travail» existants transversaux et/ou participatifs. Pérennisation Engagement du Collège et de l échevine «Urbanisme, environnement, développement durable, égalité des chances et coopération au développement» à travailler sur l Agenda 21 jusqu à la fin de la législature (2012). Débat régulier sur la thématique au sein du Collège et partage de l information au sein de l administration. Création d un site Internet Agenda 21, lié au site de la commune. Monsieur Sven VAN OVERBERGE Service Développement Durable & Mobilité Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 5

8 COMMUNE DE FOREST : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme Forest a connu des mutations difficiles: désindustrialisation des PME, fermeture d entrepôts, restructuration de l usine VW, avec la disparition de milliers d emplois directs et indirects. L Agenda 21 est une opportunité pour la commune de créer une dynamique de développement durable au sein de la population et auprès des acteurs associatifs et économiques de la commune. Le projet permettra également d améliorer l image de la Commune et d y disposer d un Observatoire du Développement durable. Objectifs à 3 ans Modifier les comportements, les modes de consommation et de mobilité au sein de l administration. Exemples : Eco-Maison de l Emploi exemplaire au niveau éco-construction, utilisation rationnelle de l énergie et gestion de l eau, Plan de déplacement d entreprise, etc. Sensibiliser toute la population au développement durable, y compris les sans emplois, les mal logés, les victimes d inondation, etc. Mettre en place un grand Plan de Lutte contre les inondations en fédérant toutes les énergies collectives et individuelles, publiques et privées. Mettre sur pied un programme de marketing urbain pour attirer de nouveaux employeurs, visiteurs et habitants. Mener un programme de développement économique tourné vers le développement durable en organisant des formations professionnelles, en encourageant à s installer dans la commune des entreprises dont les activités sont liées à l environnement, l énergie, l éco-construction, la gestion des déchets, etc. Réduire de 10% la consommation d énergie des administrations communales. Construire au minimum 100 nouveaux logements sociaux et 100 nouveaux logements privés durables. Participation Participation des personnes clés des administrations communale, du CPAS et du Foyer. Concertations avec les comités de quartier, maison des jeunes, associations professionnelles, associations de locataires, centres culturels, etc. au sein de la Cellule de pilotage et des Groupes de travail. Dialogue avec la population dans le cadre d une enquête publique, avec une attention particulière aux personnes les plus défavorisées. Transversalité Une Cellule de pilotage constituée d une trentaine de personnes (administration communale, CPAS, Foyer, société civile). L ensemble du Collège y est systématiquement invité. Des Groupes de travail thématiques sur des projets concrets. Une Cellule de pilotage restreinte constituée d un petit groupe (Bourgmestre, Echevine pilote, Président du CPAS, Coordinateur qui s assure du bon déroulement du projet.) Pérennisation Le projet doit contenir des objectifs réalistes pour les 10 prochaines années comme, par exemple, la création d emplois dans le domaine de la gestion des déchets, la réduction de la facture énergétique des administrations et des particuliers, etc. Il doit permettre la mise en place de nouvelles procédures en phase avec le développement durable : cahiers des charges, audits énergétiques, plan de mobilité, plan de marketing urbain, etc. Ces procédures resteront d application au-delà des 3 ans de soutien par Bruxelles-Environnement. Monsieur Yves ROUYET Echevinat du Développement Durable Tél. : 02/ AGENDA IRIS 21 6

9 COMMUNE DE JETTE : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme La commune de Jette développe depuis plusieurs années des initiatives ponctuelles en faveur de l environnement : compostage des déchets verts, construction durable pour tous les bâtiments communaux, conseil aux Jettois en matière de rénovation durable de leur logement et d acquisition des primes environnementales, etc. Elle souhaite profiter de l Agenda 21 pour instaurer une véritable stratégie de développement durable local. Celle-ci nécessite une collaboration efficace entre le Collège et l administration, des outils de communication vers la population, une participation forte des habitants au projet et la création d'une cellule développement durable au sein de l'administration. Objectifs à 3 ans Développer au sein de la commune une politique de consommation responsable : achats éthiques et respectueux de l environnement, maîtrise des consommations d eau et d énergie, rénovation durable du patrimoine et modification des comportements, plan de mobilité pour la commune et les écoles, achat de véhicules propres. Renforcer la cohésion sociale au sein des quartiers : relations intergénérationnelles et interculturelles, insertion socioprofessionnelle, accompagnement des jeunes et des nouveaux arrivants dans la commune. Donner l accès à un logement de qualité : logement social et moyen en 'basse énergie'. Transversalité La cellule transversale de pilotage permet des collaborations interdisciplinaires. Les élus et les services communaux concernés participent à la cellule ainsi que certains acteurs externes de la Commune (contrats de quartier, maison de quartier, etc.) Le groupe de coordination est au centre des contacts internes et externes. Il assure, entre autres, le suivi administratif et méthodologique du projet entre le Collège, le Conseil et Bruxelles Environnement. Il apporte soutien, formation et conseil aux groupes de travail et rapporte les conclusions des groupes vers le groupe de pilotage. Participation Implication de l ensemble des acteurs de la commune : fonctionnaires, élus, «Ca passe par ma commune», contrats de quartier, maison de quartier l Abordage et 3 autres associations du programme cohésion sociale et des citoyens (éco-conseillers, experts en coopération au développement, en processus participatifs, en santé communautaire ) Participation des habitants au niveau des groupes de travail. Un diagnostic participatif par quartier sera élaboré avec les comités de quartiers. La commune fera appel à des experts au processus participatif pour des conseils méthodologiques. Pérennisation Inscription au cadre du personnel, en 2009, d un poste de subsidiologue, et en 2011, d un poste de conseiller en développement durable. Renforcement du travail en réseau des différents acteurs du développement durable. Concertation accrue avec les citoyens. Madame Inge BONGAERTS Conseillère en Développement Durable Tél. : 02/ AGENDA IRIS 21 7

10 CPAS de MOLENBEEK-SAINT-JEAN : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme Le CPAS de Molenbeek-Saint-Jean exerce ses compétences auprès d une population pauvre et très diversifiée. 10 % de la population locale sollicitent ses services, pour obtenir un soutien. Aujourd hui le CPAS souhaite intégrer les différentes dimensions du développement durable dans son fonctionnement et dans ses missions. Cet agenda 21 est principalement orienté vers la lutte contre la pauvreté et la précarité. Cependant, l exclusion sociale est liée à tous les domaines de la vie d une personne et ne se limite pas à un «simple» problème financier. L approche est donc multidimensionnelle : elle tient compte à la fois de facteurs économiques, sociaux, environnementaux et participatifs. Objectifs à 3 ans Développer la réinsertion professionnelle via des métiers lié à l éco-construction, l éco-rénovation, la production d énergie verte (panneaux solaires ou cellules photovoltaïques), etc. Collaborer avec l épicerie sociale (2008) en y intégrant des personnes en insertion socioprofessionnelle et en permettant aux bénéficiaires de se procurer des denrées à moindre coût. Créer au moins une entreprise d économie sociale de restauration de meubles, couplée avec un atelier décoration et un service déménagement. Créer une «Cellule Energie» que la population puisse consulter pour tous les problèmes liés à la consommation d énergie : choix du fournisseur, maîtrise de la consommation, etc. Créer une «Cellule Santé Environnementale» (coordination des différents «acteurs Santé») pour intégrer la dimension environnementale dans les soins de santé et prévenir les problèmes de santé liés au logement. Rendre le CPAS exemplaire dans ses initiatives environnementales en y menant une politique URE (utilisation rationnelle de l énergie). Exemples : établir un cahier des charges environnementales, acheter des électroménagers peu énergivores, gérer les déchets, acquérir 10 vélos pour les visites à domicile, etc. Participation Clients, personnel, responsables politiques et administratifs du CPAS, associations locales, acteurs du DD (ex : Administration communale) - sont associés à la démarche via le Comité de pilotage, le Comité de suivi et les groupes de travail. Les clients du CPAS ont participé à la définition des objectifs du projet via des entretiens individuels ou de groupe. Des réunions thématiques seront organisées pour le public. Un point de contact Internet sera créé autour du projet et permettra d accueillir des réflexions et des propositions. Le contact Internet sera assuré au travers des différents «Espaces Publics Numériques» accessibles au public. Transversalité Un Coordinateur assure la transversalité de la démarche. Un Comité de pilotage rassemble responsable politique et responsables administratifs des différents Départements pour établir les priorités. Un comité de suivi multidisciplinaire charge le coordinateur de l opérationnalisation des différents groupes de travail. Des groupes de travail réunissent le coordinateur, le responsable thématique et les acteurs locaux liés à la thématique. Pérennisation Les réalisations visent à sensibiliser toutes les personnes précarisées à respecter l environnement dans leur vie quotidienne. Monsieur Vincent LIBERT Responsable Projets subsidiés Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 8

11 COMMUNE DE SCHAERBEEK : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme Dans son accord de majorité, le Collège a marqué sa volonté d orienter sa politique dans une perspective de développement durable et de se doter d un cadre stratégique global. La Commune entend donc se doter simultanément d un nouveau Plan Communal de Développement (PCD) et d un Agenda 21 local. Ce dernier vise à consolider et à amplifier des initiatives prises depuis plus de 10 ans en matière de développement durable. Objectifs à 3 ans Etat des lieux commun PCD/Agenda 21 effectué par un Bureau d études Etablissement du projet avec les acteurs concernés. Mobilisation des forces vives autour du projet. Détermination et mise en œuvre du programme d actions. Evaluation régulière et réajustement de ce programme. Une systématisation de la participation des habitants et des associations est prévue aux différentes étapes du projet. Participation La Commune s appuie sur son expérience de participation citoyenne : contrats de quartier (depuis 1996) et du PCM (site Internet spécifique, workshops, etc.), correspondants de quartier et Commission Consultative de l Environnement et de l Aménagement du Territoire créée depuis plus de 10 ans. L ensemble de ces acteurs pourra être mobilisé lors de la mise en œuvre des différentes étapes de l Agenda 21. La commune fera appel à des experts du processus participatif pour l élargir à toute la population : enfants, jeunes, étudiants, clubs sportifs, associations culturelles, environnementales, comités de quartiers, commerçants, indépendants, artisans, artistes, etc. Transversalité Depuis 2003, la Commune dispose d un département de Développement Stratégique et Durable, spécialisé dans la gestion transversale des grands projets communaux. L Agenda local 21 sera largement réalisé en interne, via l engagement, en 2009, au sein de ce département d une personne qualifiée chargée de coordonner la démarche. Coordination des acteurs publics de la commune : CPAS, Police, ASBL para-communales, etc., en accordant une place prépondérante à l Administration communale tout en maintenant au Collège son rôle décisionnel. Une extension aux associations et fédérations d entreprises sera envisagée selon les orientations prises par le projet. Un Comité de pilotage et une cellule de coordination. Des groupes de travail thématiques et des groupes de travail transversaux (communication, participation, financements et subsides, évaluation). Pérennisation La pérennité de la démarche sera assurée par : la recherche d une cohérence entre l Agenda 21 et d autres plans stratégiques, la structure de pilotage du projet qui laisse une large place à l Administration, la communication autour du projet, l évaluation et la recherche de moyens financiers complémentaires pour la mise en œuvre du plan d action. Madame Michèle MULDERS Responsable Service Eco-conseil Tél : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 9

12 COMMUNE DE ST-GILLES : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme Aujourd hui à St-Gilles, les projets communaux en faveur du développement durable sont nombreux (environnement, emploi, URE, rénovation, logement, mobilité etc.) mais trop souvent disparates. Le but du projet est de formaliser la transversalité de ces projets en y joignant le tissu associatif et les habitants. Il s agit de sensibiliser l ensemble de la population de la commune, toutes cultures et niveaux socio économiques confondus. Il vise également à donner plus de visibilité aux actions déjà entreprises par la commune : consommables, gestions des déchets, transports, etc. pour que celle-ci devienne une «vitrine éducative». Objectifs à 3 ans Renforcer l exemplarité de la commune pour les bâtiments existants, les nouvelles constructions ou rénovations (en 2008, la commune investira près de 5 millions EUR dans la performance énergétique de ses bâtiments.) ainsi que dans la rédaction des cahiers de charges en y introduisant des critères écologiques et sociaux. Impliquer les écoles communales via des actions concrètes dans lesquelles les enfants et leurs parents peuvent s investir. Encourager les particuliers et les entreprises à s approprier l Agenda 21 grâce à des actions à mettre en œuvre dans leur vie quotidienne. Etablir une structure «développement durable» transversale pérenne. Mobiliser la population et particulièrement les populations précarisées. Augmenter de manière significative les investissements des particuliers dans la production d énergie verte et l utilisation rationnelle de l énergie. Participation Consultation de la population lors de l état des lieux et du programme d action. Aide d un bureau d études pour établir les méthodes adéquates en fonction des groupes cibles ou du type de données recherchées : workshops, forums Internet, réunions, etc. Concertation accrue avec les catégories socio-économiques qui ont le plus de difficultés à faire entendre leur opinion. Transversalité Comité de pilotage multidisciplinaire mandaté par le Collège pour veiller à l élaboration, la mise en place et le suivi de l Agenda 21. Cellule «développement durable» qui reçoit des missions du Comité de Pilotage. Réunions de travail techniques avec le Secrétaire Communal, des techniciens du comité de pilotage et les personnes ressources des services concernés. Pérennisation Le projet est porté par l ensemble des groupes politiques de la majorité, suivi par un groupe multidisciplinaire. Le comité de pilotage sera une structure pérenne dont l existence a été officialisée par une décision du Collège. Le projet doit être opérationnel : une absence de résultat peut démotiver les différents acteurs. Monsieur Quentin MEZOSY Responsable du Service Environnement Tél. : 02/ AGENDA IRIS 21 10

13 COMMUNE D UCCLE : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme L agenda 21 doit contribuer à apporter des solutions concrètes, novatrices et structurées à des problèmes sociaux, économiques ou environnementaux qui touchent la population d Uccle, le territoire et son Administration. Le choix des solutions doit passer par une participation de la société civile, une mise en réseau des compétences collégiales et des services communaux et une approche pluridisciplinaire des dossiers. La définition d une première série de thématiques par les autorités communales sera complétée par une concertation avec les associations et la population. La réalisation de l Agenda 21 de la commune d Uccle sera soutenue par un bureau d études. La Commune souhaite également engager un agent en charge du Développement durable. Objectifs à 3 ans Donner une cohérence et un cadre de référence à un ensemble de mesures de développement durable (éco-gestion, construction, économies d énergie, ) Mettre en réseau divers services de l administration qui opèrent souvent isolément, afin de mieux intégrer la dimension environnementale du développement durable : consommation d énergie, éco-construction et consommation. Créer un Cadastre des émissions de Carbone qui puisse guider l Administration dans ses choix en faveur d un meilleur environnement Créer un plan de gestion des espaces verts, assimilable à un Plan Communal de développement de la Nature, qui prend en considération la biodiversité, la gestion des eaux (ruissellement, évaporation, infiltration et inondations) et les zones spéciales de conservation «Natura 2000» Accroître et rajeunir la population par l établissement d un ensemble de mesures sociales, économiques (primes) et environnementales (primes) en faveur du logement. Mettre en place une coopération au développement bilatérale et active (échange d expériences et de savoir-faire) qui dépasse la seule aide financière actuelle. Participation Au travers du Comité de pilotage, du Forum, et du Comité 21 local. Indépendamment du forum sur le Développement durable de la Commune, organisation de réunions avec un maximum de chefs de service et d employés pour faciliter l implication du personnel. Transversalité Comité de Pilotage composés d élus, de représentants des services administratifs et de participants externes motivés. Il assure l animation stratégique, la coordination et le secrétariat de la mission. Le Forum : lieu de débats publics. Il réunit les habitants, mouvements associatifs, comités de quartiers, associations, etc. Il permet la consultation et la constitution de groupes de travail thématiques. Le Comité 21 local réparti en commissions thématiques qui regroupent des associations, des acteurs socio-économiques, des experts. Il élabore des propositions, orientations, etc. Les services concernés par les thématiques participeront au Comité 21 local. Leur implication sera le garant de la transversalité de la démarche. Pérennisation La résolution pratique et concrète de problèmes rencontrés par les services communaux concernés et les habitants. Etablissement d un travail en réseau formalisé par le Collège. Maintien de structures : comptabilité «Bilan Carbone», Comité 21 local, Comité de Pilotage, etc. Monsieur Geoffroy MARINUS Conseiller en Environnement Tél : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 11

14 COMMUNE DE WATERMAEL-BOITSFORT : PROJET CATEGORIE 1 Contexte et buts du projet à long terme Depuis 2003, la Commune a lancé son «plan Kyoto local» Objectif? Une réduction de 30% de la consommation d énergie. Elle a ainsi obtenu le label «Entreprise éco-dynamique» pour la gestion environnementale de ses bâtiments administratifs. En 2005, suite à l appel à projet Agenda 21, trois programmes de développement durable ont été réalisés : la récupération des parties réutilisables des ordinateurs, une toiture verte à vocation démonstrative, une citerne d eau de pluie utilisée pour le nettoyage des rues. Aujourd hui, la Commune souhaite partager avec tous les citoyens son expérience dans le domaine du développement durable, les informer et les accompagner dans leurs démarches. Certains comités de quartier s engagent, avec l aide de la Commune, dans une dynamique de «quartiers durables». L Agenda 21 sera aussi une manière de formaliser cette démarche et de valoriser les nombreux projets. Objectifs à 3 ans Adopter une méthode transversale et participative pour atteindre les objectifs fixés en matière de mobilité, énergie, éco-consommation, logement, urbanisme, solidarité, participation et donner un cadre commun à toutes les initiatives. Développer une dynamique cohérente de développement durable entre la Commune, les habitants et les entreprises Intégrer une dimension développement durable dans tous les services et décisions au quotidien. Réaliser des fiches d actions pratiques, visant à mettre en place des projets de développement durable dans les quartiers et au sein de l administration. Créer un guichet développement durable comme interface entre le projet d Agenda 21 et les habitants et comme pôle d information sur le développement durable. Participation Tout au long des différentes étapes, la participation des habitants sera organisée de diverses façons : forum ou semaine du développement durable, ateliers thématiques, groupes de travail, séminaires participatifs, charte développement durable à l attention de forces vives de la commune, enquête publique. Une collaboration avec un bureau spécialisé sera sollicitée au cours des trois années afin de garantir une dynamique de participation optimale. Les services de l administration seront fortement impliqués dans la démarche et notamment dans la phase d analyse. Transversalité Comité de Pilotage comprenant un ou plusieurs représentants du Collège des Bourgmestre et Echevins, des chefs de service et le coordinateur Agenda 21. Comité de pilotage élargi associant le CPAS, la société de logement Ville et Forêt, les asbl paracommunales et d autres acteurs communaux (associations, etc.). En fonction des thématiques et groupes cibles visés, des experts extérieurs ainsi que des représentants des forces vives de la commune seront invités à enrichir la dynamique en place. Pérennisation Le projet démarre au début d une législature communale et sera donc initié et mis en œuvre par le même Collège des Bourgmestre et Echevins. Le PCM et le PCD ont déjà été élaborés en faisant appel à la participation des différents acteurs de la commune. L Agenda 21 est l occasion de pérenniser cette méthode et d initier de nouveaux outils. Madame Myriam BRACKELAIRE Responsable du Service Environnement Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 12

15 «Potagers et vergers collectifs» COMMUNE D ETTERBEEK : PROJET CATEGORIE 2 Contexte et objectif à long terme Etterbeek s inscrit déjà dans une démarche de développement durable : ratification de la charte d Aalborg en 2001 et création d un service développement durable. Diverses initiatives rencontrent un vif intérêt auprès du public etterbekois, telles que les formations au compostage individuel et collectif, des conférences sur la biodiversité, etc. Or, la commune dispose de peu d espaces verts et d un habitat dense avec de nombreux appartements. Par ailleurs, le tissu associatif est très développé à Etterbeek mais manque d opportunités pour développer des projets alliant cohésion sociale et économie sociale ainsi que promotion de la biodiversité. Le projet rencontre cette double réalité propre à la commune d Etterbeek : il souhaite mettre à disposition d associations locales les parcelles de potagers et de vergers pour des projets collectifs et de démonstration au public. Objectifs du projet Installer des vergers et potagers collectifs le long de la voie ferrée, à l arrière de l avenue Nouvelle, pour allier économie sociale et cohésion sociale, ainsi que la préservation de la faune et de la flore en milieu urbain et : Confier à des associations des parcelles de potagers et de vergers avec la participation active des habitants (logements sociaux) et d associations ayant des projets sociaux. Préserver la faune et la flore en milieu urbain en installant un site de démonstration, en collaboration avec les associations de protection de la nature «Natagora» et le «Centre Paul Duvignaud». Promouvoir différentes réalisations reproductibles dans les jardins etterbekois : verger, compostage, biodiversité (nids pour oiseaux, chauves souris, insectes, mare), rucher, jardinage sans pesticides, mulching, etc. Ce projet sera organisé avec Natagora et le Centre P. Duvignaud via des ateliers, cours, conférences, etc. Créer un lieu d information et de formation de la population et des écoles : ateliers, cours, conférences, etc. Obtenir l engagement des associations à développer des projets selon les principes du développement durable et favoriser les échanges entre associations. Transversalité Une cellule de pilotage interdisciplinaire comprenant les services Environnement et Développement durable, cohésion sociale, foyer etterbekois, et les associations gestionnaires d une parcelle (Asbl Logement et harmonie sociale, Maison Chambéry, Natagora, etc.) Une plate-forme de co-gestion et de prospective composée de la cellule transversale de pilotage et des acteurs intéressés au projet. Le réseau des jardins solidaires de Bruxelles et de Wallonie intégrera le site pour un échange de bonnes pratiques et l organisation d un échange de semences. Le site sera accessible à la population pour susciter de nouveaux projets et exporter les principes développés vers d autres sites. Participation Les associations géreront elles-mêmes des parcelles sous réserve d adhérer à une charte définissant les objectifs et valeurs communs en matière de développement durable et de participation. Cette charte sera élaborée au sein de la plate forme co-gestion, avec les services et associations participantes. Elle sera créée avec l aide d une expertise extérieure en matière de participation. La population participe au projet via les associations. Pérennité Le projet répond à une carence aiguë de la commune : le manque d espaces verts. Il est une opportunité pour les associations locales en recherche de projets de cohésion sociale, d économie sociale et de promotion de la biodiversité. Monsieur Eric MABILDE Inspecteur de l environnement Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 13

16 CPAS DE MOLENBEEK SAINT-JEAN : PROJET CATEGORIE 2 «Atelier des consommateurs» Contexte et objectif à long terme Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et la précarité, le CPAS de Molenbeek-Saint-Jean veut mettre à disposition de son public une boîte à outils lui permettant d améliorer son quotidien. Ces outils seront transmis au cours d «Ateliers de Consommateurs» qui aborderont une série de problèmes identifiés comme cause ou comme effet de la précarité. La philosophie de ce dispositif intègre des critères économiques, sociaux, environnementaux, participatifs et de cohésion sociale. Objectifs du projet Créer des «Ateliers des consommateurs» dans les domaines de l énergie, du logement, de la santé, l alimentation et la consommation en général. Il entend sensibiliser au moins 120 personnes la première année. Au cours des ateliers, des outils seront transmis aux participants pour leur permettre de sortir de la dette et/ou de la dette énergétique et/ou d augmenter leur capital santé. Améliorer la cohésion sociale : créer des liens sociaux durables entre les participants, améliorer l image de soi, prendre conscience de ses droits et devoirs de citoyen, etc. L évaluation commune (animateurs et participants) de chaque atelier permettra d identifier d autres besoins qui nécessiteront une adaptation des thématiques abordées. La plus-value consiste à mettre à disposition des clients du CPAS le savoir-faire et l expertise des associations locales. Transversalité Diversité des problématiques rencontrées qui visent toutes à l insertion sociale. Intervention du secteur public et associatif, avec une grande attention accordée aux associations, acteurs de première ligne dans le cadre du projet. Projet qui intègre des facteurs économiques, sociaux et environnementaux et offre une place privilégiée à la participation des plus démunis. Cellule de pilotage multidisciplinaire (même comité que le projet de catégorie 1) Participation Le travail en ateliers repose sur une démarche participative. L évaluation de chaque atelier avec le public permettra d identifier d autres besoins ou attentes et de d adapter les thématiques pour qu elles répondent aux besoins du public cible. Le secteur associatif sera consulté par la Coordinatrice pour l organisation, les thématiques et l amélioration de la participation. A terme, un point de contact Internet sera accessible à tous : grand public, associations locales, membres du personnel du CPAS. Pérénnité L année 2008 est une phase pilote des Ateliers de Consommateurs du CPAS de Molenbeek-Saint- Jean. En fonction de l évaluation des ateliers, les thématiques seront maintenues ou renouvelées, en tenant compte des demandes du public concerné et des propositions émanant du secteur associatif et du point de contact Internet. Madame Chantal ANNE DEMOLINA Assistante Sociale en Chef Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 14

17 CPAS DE ST-GILLES : PROJET CATEGORIE 2 «Pour l école des consommateurs, création d une boîte à outils visant le diagnostic énergétique, l information et la sensibilisation en matière de comportement et d équipement, l information et la sensibilisation en matière d amélioration de la qualité énergétique des logements.» Contexte et objectif à long terme L augmentation des prix de l énergie a amené une recrudescence des demandes d aide auprès du CPAS et auprès du service médiation de dettes. Par ailleurs, la piètre qualité énergétique d une partie des logements de la commune et les comportements inadéquats en matière de consommation d énergie des ménages qui sollicitent le CPAS incitent celui-ci à s inscrire dans une démarche de développement durable accessible et adaptée à un public précarisé. L objectif est de permettre à tout habitant de Saint-Gilles d avoir accès à l énergie et d en maîtriser la consommation. Objectifs du projet Les objectifs visent une intervention sur 4 axes. Les difficultés de paiement de l énergie pour une série de ménages. La sécurité relative à l'utilisation de l'énergie domestique. La consommation rationnelle de l énergie (comportements). Les choix d équipements réducteurs de consommation (équipements). Le projet vise la création d outils de diagnostics, d information et de gestion adaptés au public du CPAS infra-scolarisé, d origine multiculturelle, etc. Ces outils aborderont 2 aspects : l aide au diagnostic consommation, état du logement et comportement en matière énergétique ainsi que l apport de solution sous forme de panneaux didactiques et de fiches conseils. Transversalité Un comité de pilotage pluridisciplinaire comprenant des représentants du CPAS, de la CAFA (cellule énergie), de ECORES (projet défi énergie), des techniciens (électricien, plombier, chauffagiste) et deux représentants des échevinats logement et développement durable. Une cellule opérationnelle dont chacune des parties peut être membre (soit 6 membres maximum), en association avec des habitants et d autres associations. Les outils seront élaborés au sein du Comité de pilotage et de la cellule opérationnelle. Ils auront comme point d appui les dispositifs mis en place par le CPAS dans le domaine de l énergie. A savoir la Cellule Energie - permanence énergie et rôle du CPAS relatif à l Ordonnance de libéralisation du marché - et l Espace Consom acteurs, école des consommateurs qui vise à traiter de la problématique du surendettement et des outils de gestion du budget «ménage». Participation Les ateliers énergie et consom acteurs sont déjà des lieux d information, de sensibilisation et de participation à la réflexion. La participation des habitants à la cellule opérationnelle, pour la mise en œuvre et le suivi. Pérennité Les outils créés seront utilisés, remis à jour et adaptés au besoin. La méthode mise en œuvre servira de canevas méthodologique à la création d outils futurs. Le dispositif participatif pourra être maintenu si c est la volonté des partenaires au terme du projet. Madame Marie-José GARCIA Responsable du Service Prévention Adultes Tél. : 02/ AGENDA IRIS 21 15

18 COMMUNE DE SCHAERBEEK : PROJET CATEGORIE 2 «Garages à vélos» Contexte et objectif général Schaerbeek s inscrit depuis de nombreuses années déjà dans un processus de développement durable. Le Plan Communal de Mobilité promeut une mobilité douce, dont l utilisation du vélo comme moyen de déplacement. De nombreux Schaerbeekois sont prêts à modifier leurs habitudes de mobilité mais ne le font pas en raison du manque d espaces de stationnement sécurisés pour leurs vélos. Le projet d installation de «garages à vélos» s inscrit dans une démarche de développement durable en poursuivant un double objectif : promouvoir une autre mobilité dans la commune (objectif environnemental) et participer à l insertion professionnelle (objectif social) en donnant à des travailleurs peu qualifiés l occasion d acquérir une formation par une expérience concrète de travail sur des chantiers. Objectifs du projet Mettre à la disposition des habitants de la commune des parkings pour vélos protégés (des intempéries) et sécurisés (du vol), soit dans l espace public, soit dans des espaces privés accessibles au public. L objectif est d installer une dizaine de garages à vélos pour la fin Faire participer à leur construction et à leur installation un partenaire communal impliqué dans l insertion socio-professionnelle plutôt que d acquérir ces garages «clés sur porte» sur le marché. Transversalité Prise en compte de tous les usagers dans le Plan Communal de Mobilité (PCM) : de nombreux habitants se sont manifestés pendant l enquête publique sur la phase 2 du PCM en faveur d un renforcement de la politique de mobilité en faveur des modes de déplacements doux.. Association au projet de JST (Jeunes Schaerbeekois au Travail), une association dont la mission est l insertion socio-professionnelle. L expertise d associations d usagers comme le GRACQ. Un groupe de travail thématique pour coordonner et assurer le suivi du projet composé de représentants compétents de la Commune, du GRACQ et de JST. Participation La participation des usagers (cyclistes ou futurs cyclistes) est prévue via un large appel aux candidats locataires des garages à vélos. Ils pourront également faire des suggestions d emplacements. Le projet prévoit également d étudier les demandes et besoins en «emplacements vélos» d organismes para communaux comme le Foyer schaerbeekois. Pérénnité Il s agit d un projet pilote qui, après évaluation, sera pérennisé par la poursuite d installation des garages sur d autres sites, partout dans la commune. Monsieur Benoît VELGHE Conseiller en Mobilité Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 16

19 COMMUNE DE WATERMAEL BOISFORT : PROJET CATEGORIE 2 «Diagnostic de la performance énergétique des bâtiments par thermographie et sensibilisation aux économies d énergie dans le bâtiment via un site Internet participatif» Contexte et objectif général La commune de Watermael-Boitsfort intègre la dimension développement durable de manière transversale dans ses différentes politiques : logement, emploi, développement économique, urbanisme, aménagement du territoire, environnement, énergie, espaces verts, déplacements, etc. Depuis 2003, la commune a lancé un plan Kyoto local avec l objectif de réduire de 30% sa consommation énergétique. Ce projet de diagnostic de la performance énergétique des bâtiments par thermographie vise la sensibilisation à l isolation thermique des bâtiments particuliers, publics et des logements sociaux de la commune ainsi que la conscientisation d un large public à la question. Objectifs du projet Mise à disposition pour les acteurs communaux (CPAS, stade sportif, bâtiments régie foncière et communaux ) et les habitants d un service de diagnostic de la performance énergétique de leur bien immobilier. Les diagnostics (maximum 50 durant l hiver ) seront effectués à l aide d une caméra thermique et d un appareil photographique numérique. Les photos permettront de quantifier et de localiser les pertes d énergie au sein d une habitation, de distinguer les faiblesses de l isolation du logement et donner des éléments concrets et précis pour supprimer les déperditions. Création d un site Internet reprenant les photos et analyses avant et après travaux (hiver ), une série de conseils isolation, des échanges d informations pratiques, etc. Ces comparatifs et ces informations permettront de conscientiser le plus grand nombre et de démontrer la nécessité d agir au niveau local. Etendre ce service à la société de logement social, «Cité jardin Le Logis» (maisons classées). La commune espère aider la société de logement dans ses démarches auprès de la CRMS (Commission Royale des Monuments et Sites) et de la Région de Bruxelles-Capitale pour l isolation des bâtiments très gourmands en énergie. Proposer le service à d autres autres sociétés de logement social «Cité jardin Floréal» et «Ville et Forêt». Transversalité La cellule de pilotage est légèrement différente de celle proposée dans le projet Agenda 21, composée de tous les chefs de services. Cette cellule intègre, en plus, le responsable Énergie, l Architecte de la Régie Foncière responsable des éco-rénovations et l Ingénieur des Travaux Publics. Participation Un appel aux candidats habitants de la commune sera lancé via le journal communal, un toute-boîte et le site Internet pour leur proposer de thermographier gratuitement leur habitation. Un projet de charte, les critères de sélection des candidats ainsi qu une fiche de participation seront présentés lors d une soirée d information. Un appel aux candidats sera lancé pour la création d un comité consultatif d habitants souhaitant s investir dans le projet, afin d amender et/ou valider la charte, les critères de sélection des candidats et la fiche de participation. L aide d un modérateur extérieur sera apportée afin de garantir une dynamique de participation optimale. Pérénnité L achat du matériel et la formation du personnel communal rend ce projet permanent de facto. La Commune poursuit également l objectif de créer un guichet en Développement Durable. Si le projet rencontre un grand succès, il pourrait être étendu moyennant paiement. Madame Myriam BRACKELAIRE Responsable du Service Environnement Tél. : 02/ Fax : 02/ AGENDA IRIS 21 17

20 Duurzame ontwikkeling «AGENDA IRIS 21» Voorstelling van de geselecteerde projecten Projectoproep 2007 Informatie :

La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles

La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles La Semaine européenne de la Démocratie locale à Bruxelles Présentation de l édition 2013 Du 14 au 21 octobre 2013 La Semaine de la Démocratie locale Association de la Ville et des Communes de la Région

Nadere informatie

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement Vivre le passif, retour d expériences Projet Espoir Donatienne Hermesse Maison de Quartier Bonnevie Donatienne

Nadere informatie

Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011

Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011 Paritair Comité voor de bedienden van de nonferro metalen non ferreux Collectieve arbeidsovereenkomst van 27 juni 2011 Convention collective de travail du 27 juin 2011 Tewerkstellings- en opleidingsinitiatieven

Nadere informatie

Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009.

Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009. . Déclaration environnementale Document préparé par Marie Spaey, en collaboration avec Pauline de Wouters. Novembre 2009. Définition dans le cadre de Clé Verte Dans le cadre de l éco-label Clé Verte, l

Nadere informatie

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Welke strategie zal hier in de dashboard vertaald worden (wat is de scope van de dashboard?): a. De doelstellingen van de beheersovereenkomst b. De doelstellingen van het ondernemingsplan

Nadere informatie

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement Vivre le passif, retour d expériences Projet Espoir Cleo Swinnen Maison de Quartier Bonnevie Cleo Swinnen

Nadere informatie

De moderne stad. New York. Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens. Bologna. Toronto (Can.)

De moderne stad. New York. Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens. Bologna. Toronto (Can.) De stad en duurzame mobiliteit: verandering op til La ville et la mobilité durable: une transition en cours 1. Vaststellingen De moderne stad New York Curitiba (Braz.) creëert ruimte voor de mens Bologna

Nadere informatie

Green Care en Flandre

Green Care en Flandre Green Care en Flandre Willem ROMBAUT 1. Green Care et SGZ 2. Un cadre qualitatif 3. Réunir l offre et la demande 4. Analyse SWOT 1 1. Green Care et SGZ Green Care? L activation, bénévole et assistée, de

Nadere informatie

PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA

PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA Logique d intervention Interventielogica Structuration des portefeuilles Structuur van de portefeuille Principes de

Nadere informatie

CHARTER HANDISTREAMING 3 DECEMBER 2015 HANDISTREAMING CHARTE 3 DÉCEMBRE 2015. Cette année, la Région de Bruxelles-Capitale ainsi

CHARTER HANDISTREAMING 3 DECEMBER 2015 HANDISTREAMING CHARTE 3 DÉCEMBRE 2015. Cette année, la Région de Bruxelles-Capitale ainsi HANDISTREAMING CHARTE 3 DÉCEMBRE 2015 Cette année, la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que les Commissions communautaires commune et française célèbrent la Journée internationale des personnes en situation

Nadere informatie

Le diagnostic pragmatique

Le diagnostic pragmatique Le diagnostic pragmatique échange d expériences et bonnes pratiques Een beknopte socio-economische uitwisseling van ervaringen en van goede aanpak Christophe Ebermann et Sarah Seus, Ramboll Management

Nadere informatie

0 ^t -05-200*1 D1-07- 2004 NR. Paritair Comité voor de bewakingsdiensten. Commission paritaire pour les services de garde

0 ^t -05-200*1 D1-07- 2004 NR. Paritair Comité voor de bewakingsdiensten. Commission paritaire pour les services de garde Commission paritaire pour les services de garde Paritair Comité voor de bewakingsdiensten Convention collective de travail du 25 mars 2004 Collectieve arbeidsovereenkomst van 25maart2004 PROCEDURE VALIDATION

Nadere informatie

Plan de Gestion de l Eau de la Région de Bruxelles- Capitale

Plan de Gestion de l Eau de la Région de Bruxelles- Capitale Projet de Plan de Gestion de l Eau de la Région de Bruxelles- Capitale ENQUETE PUBLIQUE Ontwerp van Waterbeheersplan van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest OPENBAAR ONDERZOEK Juridische basis van het Waterbeheerplan

Nadere informatie

ERRATUM ERRATUM PARITAIR COMITE VOOR DE LANDBOUW COMMISSION PARITAIRE DE. CAO nr 61932 van 27.07.2001. CCT 61932 du 27.07.2001

ERRATUM ERRATUM PARITAIR COMITE VOOR DE LANDBOUW COMMISSION PARITAIRE DE. CAO nr 61932 van 27.07.2001. CCT 61932 du 27.07.2001 Ministère fédéral de l'emploi et du Travail ADMINISTRATION DES RELATIONS COLLECTIVES DU TRAVAIL Direction du Greffe Federaal Ministerie van Tewerkstelling en VAN DE Directie van de ERRATUM COMMISSION PARITAIRE

Nadere informatie

Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux.

Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux. Porsche Belgium Driving Days 2011 Faire évoluer les voitures de sport, c est bien. Faire évoluer leur conducteur, c est encore mieux. Sportwagens die evolueren, dat is goed. Bestuurders die evolueren,

Nadere informatie

JARDIN OUVERT 1 : AU FIL DE L EAU

JARDIN OUVERT 1 : AU FIL DE L EAU JARDIN OUVERT 1 : AU FIL DE L EAU Il faisait beau le samedi 26 septembre pour le premier Jardin Ouvert de la saison! Cette activité organisée par les jardiniers de Molenbabbel, qui sont à l origine de

Nadere informatie

MIELE SERVICE. Tot uw dienst / A votre service

MIELE SERVICE. Tot uw dienst / A votre service MIELE SERVICE Tot uw dienst / A votre service Miele Service Certificate 2 Miele Service Certificate 10 jaar totale zekerheid Sinds meer dan 100 jaar is het merk Miele synoniem van kwaliteit, duurzaamheid,

Nadere informatie

33662 BELGISCH STAATSBLAD 02.07.2008 MONITEUR BELGE

33662 BELGISCH STAATSBLAD 02.07.2008 MONITEUR BELGE 33662 BELGISCH STAATSBLAD 02.07.2008 MONITEUR BELGE MINISTERIE VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST N. 2008 2191 [C 2008/31345] 19 JUNI 2008. Besluit van de Brusselse Hoofdstedelijke Regering tot vaststelling

Nadere informatie

Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT»

Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT» Questions & réponses dans le cadre du cahier spécial de charge «CobiT» Paragraphe Page Langue Questions Réponses 1 Généralités Français Votre intention est-elle de travailler avec un seul consultant (personne)

Nadere informatie

La méthodologie d évaluation environnementale BREEAM appliquée àla rénovation des stations

La méthodologie d évaluation environnementale BREEAM appliquée àla rénovation des stations La méthodologie d évaluation environnementale BREEAM appliquée àla rénovation des stations Une approche systématique et innovante François-Olivier Devaux STIB Eddy Deruwe IBAM 11e Rendez-vous de progrès

Nadere informatie

Installatie van versie 2.2 van Atoum

Installatie van versie 2.2 van Atoum Version française en seconde partie du document. Installatie van versie 2.2 van Atoum U moet in uw databases een nieuwe tabel aanmaken na de installatie van versie 2.2 van de toepassing Atoum. Hiervoor

Nadere informatie

Over dit boek. Richtlijnen voor gebruik

Over dit boek. Richtlijnen voor gebruik Over dit boek Dit is een digitale kopie van een boek dat al generaties lang op bibliotheekplanken heeft gestaan, maar nu zorgvuldig is gescand door Google. Dat doen we omdat we alle boeken ter wereld online

Nadere informatie

Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone.

Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone. Persbericht Brussel, 22 april 2010 Xpertize.be, de eerste Belgische rekruteringssite met petersysteem, breidt zijn activiteiten uit op de iphone. Xpertize ontwikkelde met behulp van de onderneming AppSolution

Nadere informatie

PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA

PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA PROGRAMME DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE GRENSOVERSCHRIJDEND SAMENWERKINGSPROGRAMMA 1. Où déposer? 1. Déposer un pré-projet? 1. Déposer un pré-portefeuille de projets? 1. Waar indienen? 2. Indiening projectconcept?

Nadere informatie

SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER

SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER KONINKRIJK BELGIË FEDERALE OVERHEIDSDIENST KANSELARIJ VAN DE EERSTE MINISTER ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE Koninklijk besluit houdende regeling van de overdracht

Nadere informatie

Grensoverschrijdende toeristische fietsroute met als thema: van Romeinen tot de appel

Grensoverschrijdende toeristische fietsroute met als thema: van Romeinen tot de appel Grensoverschrijdende toeristische fietsroute met als thema: van Romeinen tot de appel Parcours cyclistes au delà des trois frontières ayant pour thème «Des romains à la pomme». 1. Partners / Partenaires

Nadere informatie

PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT PROPOSITION D'ORDONNANCE VOORSTEL VAN ORDONNANTIE

PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT PROPOSITION D'ORDONNANCE VOORSTEL VAN ORDONNANTIE A-187/3 2014/2015 A-187/3 2014/2015 BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK PARLEMENT GEWONE ZITTING 2014-2015 3 JULI 2015 PARLEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE SESSION ORDINAIRE 2014-2015 3 JUILLET 2015 VOORSTEL

Nadere informatie

Architecture is one part science, one part craft and two parts art. David Rutten

Architecture is one part science, one part craft and two parts art. David Rutten Architecture is one part science, one part craft and two parts art. David Rutten Breevast Belgium ontwikkelt, realiseert en beheert kantoren, commercieel en residentieel vastgoed in België en Luxemburg.

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 08.01.2010 Ed. 2 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 08.01.2010 Ed. 2 MONITEUR BELGE BELGISCH STAATSBLAD 08.01.2010 Ed. 2 MONITEUR BELGE 731 MINISTERIE VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST N. 2010 45 [C 2010/31002] 17 DECEMBER 2009. Besluit van de Brusselse Hoofdstedelijke Regering tot

Nadere informatie

Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais

Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais Comprendre et se faire comprendre commence par s exprimer en néerlandais Begrijpen en begrepen worden begint met het spreken van de Nederlandse taal La langue néerlandaise crée un lien entre nous Wat leest

Nadere informatie

07-02-2012. Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J.

07-02-2012. Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J. 07-02-2012 Formation permanente: le point de vue de la zone Luxembourg Voorgezette opleiding: Het standpunt van de zone Luxemburg Cpt/Kpt J. Louis De moeilijkheden van de permanente opleiding in een grote

Nadere informatie

16002 MONITEUR BELGE 21.03.2007 BELGISCH STAATSBLAD

16002 MONITEUR BELGE 21.03.2007 BELGISCH STAATSBLAD 16002 MONITEUR BELGE 21.03.2007 BELGISCH STAATSBLAD Art. 2. Ces 342,5 agents sont répartis de la manière suivante : Personnel de niveau A : 112,5. Personnel de niveau B : 32,5. Personnel de niveau C :

Nadere informatie

CATALOGUS / CATALOGUE

CATALOGUS / CATALOGUE CATALOGUS / CATALOGUE LA SOCIÉTÉ EUROPOCHETTE HET BEDRIJF [ NL ] Wat 10 jaar geleden aarzelend begon, groeide voor Europochette uit tot een succesverhaal. Met het uitvinden van het bestekzakje gaf Europochette

Nadere informatie

Hoofdstuk 1 - Toepassingsgebied. Artikel 1.

Hoofdstuk 1 - Toepassingsgebied. Artikel 1. Neerlegging-Dépôt: 14/04/2010 Regist.-Enregistr.: 04/05/2010 N : 99171/CO/324 to Collectieve arbeidsovereenkomst van 25 maart 2010 betreffende de korte modules in diamantopleidingen voor de werknemers

Nadere informatie

Soins Verts en Flandre

Soins Verts en Flandre Soins Verts en Flandre Grez Doiceau 25 novembre 2015 Willem Rombaut Steunpunt Groene Zorg Centre de Support pour les Soins Verts Diestsevest 40 3000 Leuven willem.rombaut@groenezorg.be www.groenezorg.be

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 15.07.2014 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 15.07.2014 MONITEUR BELGE 53805 BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST [C 2014/31492] 10 JUNI 2014. Ministerieel besluit tot vaststelling van de typeinhoud en de algemene uitvoeringsmodaliteiten van de energieaudit opgelegd door het Besluit

Nadere informatie

paritaire pour les de travail adapté et les ateliers sociaux (CP 327)

paritaire pour les de travail adapté et les ateliers sociaux (CP 327) (CP 7) paritaire pour les de travail adapté et les ateliers sociaux Convention collective de travail du 9 janvier 999 relative aux conséquences de du revenu minimum mensuel moyen garanti d les entreprises

Nadere informatie

20/04/2015 2. Conférence de presse Persconferentie

20/04/2015 2. Conférence de presse Persconferentie 20/04/2015 2 Conférence de presse Persconferentie 29 juin 2015 La Ville change pour tous les Bruxellois 29 juni 2015 De Stad verandert voor alle Brusselaars Mise en place de la zone piétonne et du plan

Nadere informatie

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, De Brusselse Hoofdstedelijke Regering,

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, De Brusselse Hoofdstedelijke Regering, COORDINATION OFFICIEUSE DE : Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 19 juin 2008 déterminant le contenu de la proposition PEB et de l étude de faisabilité AE22 - Arrêté du Gouvernement

Nadere informatie

Conférence-débat BRUGEL Debat conferentie BRUGEL 04.06.2008

Conférence-débat BRUGEL Debat conferentie BRUGEL 04.06.2008 Conférence-débat BRUGEL Debat conferentie BRUGEL 04.06.2008 Position des fournisseurs Standpunt van de leveranciers Objectifs de la libéralisation des marchés d énergie (1) Objectifs des Directives européennes

Nadere informatie

Le futur électronique?! Un changement essentiel que nous devons porter! e-invoicing op til? Een belangrijke verandering die we moeten dragen!!

Le futur électronique?! Un changement essentiel que nous devons porter! e-invoicing op til? Een belangrijke verandering die we moeten dragen!! Le futur électronique?! Un changement essentiel que nous devons porter! e-invoicing op til? Een belangrijke verandering die we moeten dragen!! Inleiding door Xavier Schraepen, Ondervoorzitter FFF!! Introduction

Nadere informatie

Commission paritaire 307 pour entreprisres de courtage et agences d'assurances

Commission paritaire 307 pour entreprisres de courtage et agences d'assurances Commission paritaire 307 pour entreprisres de courtage et agences d'assurances Convention collective de travail du 20 mars 2000, instituant un Fonds Paritaire pour developpement de I'emploi et de la formation

Nadere informatie

PROGRES Infosession Riverains

PROGRES Infosession Riverains When rail means service > QUADRILATERE NORD RUE DU PROGRES Infosession Riverains Schaerbeek 11/06/2008 Schaarbeek 11/06/2008 Liesbeth Vandeputte Responsable Communication Riverains Verantwoordelijke Communicatie

Nadere informatie

COMMISSION PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES (C.P. n 114)

COMMISSION PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES (C.P. n 114) COMMISSION PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES (C.P. n 114) Protocole d'accord du 03 mai relatif aux conventions sectorielles collectives de travail pour les années dans le secteur des briqueteries (C.P. 1. Champ

Nadere informatie

FAIRE DU SPORT. Final.indd 56 3/11/2011 10:36:20

FAIRE DU SPORT. Final.indd 56 3/11/2011 10:36:20 56 FAIRE DU SPORT Final.indd 56 3/11/2011 10:36:20 SPORTBEOEFENING 57 Final.indd 57 3/11/2011 10:36:21 Le centre sportif / Het sportcentrum Le centre sportif met à disposition de ses membres des salles

Nadere informatie

FORUM COMITÉ D'AVIS SUR LES PRODUITS BIOCIDES

FORUM COMITÉ D'AVIS SUR LES PRODUITS BIOCIDES 1 FORUM COMITÉ D'AVIS SUR LES PRODUITS BIOCIDES Aperçu de la situation relative aux autorisations en Belgique et en Europe Luc Hens Président CAB 2 Introduction composition et mandat du CAB Réalisations

Nadere informatie

Open trainingsprogramma s Programmes inter-entreprises

Open trainingsprogramma s Programmes inter-entreprises Interactieve brochure/brochure interactive Open trainingsprogramma s Programmes inter-entreprises België/Belgique, 2014-2015 Raadpleeg voor meer informatie over de locaties, trainingsdata en honoraria

Nadere informatie

13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE

13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE 13286 BELGISCH STAATSBLAD 09.03.2004 Ed. 2 MONITEUR BELGE PROGRAMMATORISCHE FEDERALE OVERHEIDSDIENST WETENSCHAPSBELEID N. 2004 842 [C 2004/21028] 13 FEBRUARI 2004. Ministerieel besluit tot vastlegging

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN DOC 50 2222/002 DOC 50 2222/002 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 19 februari 2003 19 février 2003 WETSONTWERP tot wijziging van het koninklijk besluit n r 78 van

Nadere informatie

Réalisations 2014 Op het programma in 2015

Réalisations 2014 Op het programma in 2015 Réalisations 2014 Op het programma in 2015 Resultaten 2014 325 terreinvrijwilligers die onbezoldigd werken = ca, 30 voltijdse equivalenten 40% 60% artsen specialisten paramedici en technici 44 kantoorvrijwilligers

Nadere informatie

12 mesures contre le radicalisme et le terrorisme. 12 maatregelen tegen radicalisme en terrorisme

12 mesures contre le radicalisme et le terrorisme. 12 maatregelen tegen radicalisme en terrorisme 12 mesures contre le radicalisme et le terrorisme 12 maatregelen tegen radicalisme en terrorisme 1. Uitbreiding van de terroristische misdrijven en aanpassing wetgeving met het oog op meer doeltreffende

Nadere informatie

Paritair Comité voor de audiovisuele sector - Collectieve arbeidsovereenkomst van 15 december 2006 met betrekking tôt de eindejaarspremie.

Paritair Comité voor de audiovisuele sector - Collectieve arbeidsovereenkomst van 15 december 2006 met betrekking tôt de eindejaarspremie. Paritair Comité voor de audiovisuele sector - Collectieve arbeidsovereenkomst van 15 december 2006 met betrekking tôt de eindejaarspremie. Artikel 1. Toepassingsgebied Deze collectieve arbeidsovereenkomst

Nadere informatie

Atelier Peopleshère. 2 octobre 2012. Katrien Baert Vincent Van Damme

Atelier Peopleshère. 2 octobre 2012. Katrien Baert Vincent Van Damme Atelier Peopleshère 2 octobre 2012 Katrien Baert Vincent Van Damme Introduction EVALUER Pourquoi? Comment? Quoi? Qui? Quand? 2 EVALUER Pourquoi? 3 Pourquoi évaluer? But d une évaluation Améliorer la communication

Nadere informatie

En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk?

En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk? Korte inhoud En sécurité et santé au travail? Veilig en gezond op mijn werk? Les résultats de resultaten Odette Wlodarski An Rommel 1. Méthodologie 2. Les répondants 3. L expérience des jeunes stage 4.

Nadere informatie

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 29 SEPTEMBRE 2003, CONCLUE AU

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 29 SEPTEMBRE 2003, CONCLUE AU CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 29 SEPTEMBRE 2003, CONCLUE AU SEIN DE LA COMMISSION PARITAIRE DE HÔTELIÈRE. PORTANT DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 1 DU 25 JUIN 1997, SUR D'UNE NOUVELLE CLASSIFICATION

Nadere informatie

ERRATUM ERRATUM. Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal Overleg. Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale

ERRATUM ERRATUM. Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal Overleg. Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale ADMINISTRATION DES RELATIONS COLLECTIVES DU TRAVAIL Direction du Greffe Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal Overleg

Nadere informatie

Talenthernieuwing, beheer en ontwikkeling bij de MIVB

Talenthernieuwing, beheer en ontwikkeling bij de MIVB CONTEXT Pyramide des âges Pyramide des âges 2009 - ouvriers Pyramide des âges 2009 - employés 60-65 1,3% 60-65 3,4% 55-59 8,2% 55-59 16,2% 50-54 16,1% 50-54 22,7% 45-49 13,4% 45-49 14,4% 40-44 12,9% 40-44

Nadere informatie

Cela vous dit-il d emboîter le pas avec la Loterie Nationale?

Cela vous dit-il d emboîter le pas avec la Loterie Nationale? Let s Move Loterie Nationale Service des Ressources Humaines Service Interne pour la Prévention et la Protection au travail Nationale Loterij Dienst Human Ressources Interne Dienst voor Preventie en Bescherming

Nadere informatie

Wedstrijdreglement Kinepolis 02/11/2015 31/01/2016

Wedstrijdreglement Kinepolis 02/11/2015 31/01/2016 Version française ci- dessous Wedstrijdreglement Kinepolis 02/11/2015 31/01/2016 Deze online wedstrijd wordt georganiseerd door ONLY ENGINEER JOBS SPRL- BVBA, waarvan de bedrijfszetel zich situeert op

Nadere informatie

Koninklijk besluit van 8 februari 1999 tot vaststelling van de retributies bedoeld in artikel 20 van de wet van 10 april 1990 op de

Koninklijk besluit van 8 februari 1999 tot vaststelling van de retributies bedoeld in artikel 20 van de wet van 10 april 1990 op de Arrêté royal du 14 mai 1991 fixant les revances à percevoir visées à l'article 20 la loi du 10 avril 1990 sur les entreprises gardiennage, sur les entreprises sécurité et sur les services internes gardiennage

Nadere informatie

houdende de voordelen toegekend overeenkomstig de statuten van het Zeevissersfonds CAO Nr. 108594/CO/143 van 09 juni 2011.

houdende de voordelen toegekend overeenkomstig de statuten van het Zeevissersfonds CAO Nr. 108594/CO/143 van 09 juni 2011. Neerlegging-Dépôt: 27/10/2014 Regist.-Enregistr.: 24/11/2014 N : 124304/C0/143 Paritair Comité voor de Zeevisserij Collectieve arbeidsovereenkomst van 23 oktober 2014 houdende de voordelen toegekend overeenkomstig

Nadere informatie

1) Capacité économique et financière : pouvez-vous confirmer le chiffre d affaires de 20.000.000,00 euros. Celui-ci parait excessif.

1) Capacité économique et financière : pouvez-vous confirmer le chiffre d affaires de 20.000.000,00 euros. Celui-ci parait excessif. Questions 1) Capacité économique et financière : pouvez-vous confirmer le chiffre d affaires de 20.000.000,00 euros. Celui-ci parait excessif. 2) Capacité technique : les références demandées doivent-elles

Nadere informatie

La prévention des risques psychosociaux en Belgique: projets, campagnes, outils

La prévention des risques psychosociaux en Belgique: projets, campagnes, outils 1 La prévention des risques psychosociaux en Belgique: projets, campagnes, outils Véronique Crutzen, Conseillère DG Humanisation du travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Lancement campagne

Nadere informatie

; : C.C.T. valable à partir du (A.R. demandé). C.P. COMMERCE ALIMENTAIRE -

; : C.C.T. valable à partir du (A.R. demandé). C.P. COMMERCE ALIMENTAIRE - : C.C.T. valable à partir du (A.R. demandé). ; : C.P. COMMERCE ALIMENTAIRE - I. Art. 1. 1. La présente convention collective de travail conclue en application des conventions collectives de travail n 5

Nadere informatie

Prévention et Intérim 7 juin 2012 Prévention de la charge psychosociale: Evaluation de la législation et pistes d action pour l avenir

Prévention et Intérim 7 juin 2012 Prévention de la charge psychosociale: Evaluation de la législation et pistes d action pour l avenir Luc Van Hamme 1 Preventie en Interim 7 juni 2012 Preventie psychosociale belasting: Evaluatie van de wetgeving en acties voor de toekomst Luc Van Hamme Adviseur-generaal Hoofd van de regionale directies

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD 80646 MONITEUR BELGE 23.12.2009 BELGISCH STAATSBLAD AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE FEDERAAL AGENTSCHAP VOOR DE VEILIGHEID VAN DE VOEDSELKETEN [C 2009/18522] [C 2009/18522] 4

Nadere informatie

PARITAIR COMITE VOOR DE GROTE KLEINHANDELSZAKEN COMMISSION PARITAIRE DES GRANDES ENTREPRISES DE VENTE AU DETAIL PC 311 CP 311

PARITAIR COMITE VOOR DE GROTE KLEINHANDELSZAKEN COMMISSION PARITAIRE DES GRANDES ENTREPRISES DE VENTE AU DETAIL PC 311 CP 311 PARITAIR COMITE VOOR DE GROTE KLEINHANDELSZAKEN COMMISSION PARITAIRE DES GRANDES ENTREPRISES DE VENTE AU DETAIL PC 311 CP 311 COLLECTIEVE ARBEIDSOVEREENKOMST VAN 11 DECEMBER 2013 BETREFFENDE DE TEWERKSTELLING

Nadere informatie

FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles. Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015)

FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles. Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015) FAVV -AFSCA AC- Kruidtuin - FSC Kruidtuinlaan 55 1000 Brussel / Bruxelles Verslag van infosessie bestek FAVV_DGLABO_CPM_2016 (29/06/2015) Rapport de la session d information Cahier spécial des charges

Nadere informatie

Extrait du registre aux délibérations du Conseil communal

Extrait du registre aux délibérations du Conseil communal RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE COMMUNE D'AUDERGHEM Extrait du registre aux délibérations du Conseil communal Présents Jean-Claude Vitoux, Président ; Christophe Magdalijns, Bourgmestre f.f. ; Alain Lefebvre,

Nadere informatie

Présentation de l étude

Présentation de l étude Studiedag Journée d études Overdracht en overname van KMO s Transmission et reprise de PME Overnames in de Belgische KMO context Reprises dans le contexte belge des PME De heer Karel VAN EETVELT, Gedelegeerd

Nadere informatie

64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE

64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE 64360 BELGISCH STAATSBLAD 27.10.2010 MONITEUR BELGE FEDERALE OVERHEIDSDIENST SOCIALE ZEKERHEID N. 2010 3685 [C 2010/22451] F. 2010 3685 SERVICE PUBLIC FEDERAL SECURITE SOCIALE [C 2010/22451] 15 OKTOBER

Nadere informatie

BELGISCH STAATSBLAD 28.07.2010 MONITEUR BELGE

BELGISCH STAATSBLAD 28.07.2010 MONITEUR BELGE 48001 N. 2010 2506 VLAAMSE OVERHEID [C 2010/35508] 11 JUNI 2010. Besluit van de Vlaamse Regering tot wijziging van het besluit van de Vlaamse Regering van 19 juli 2007 betreffende de modulaire structuur

Nadere informatie

MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD MONITEUR BELGE 30.12.2013 BELGISCH STAATSBLAD 103249 SERVICE PUBLIC FEDERAL SECURITE SOCIALE [C 2013/22606] 21 DECEMBRE 2013. Arrêté royal modifiant l arrêté royal du 18 mars 1971 instituant un régime

Nadere informatie

IZ -OS- 2005 Bijlage 2 7-07- 2005. Annexe. Commission paritaire pour les employés des métaux non ferreux

IZ -OS- 2005 Bijlage 2 7-07- 2005. Annexe. Commission paritaire pour les employés des métaux non ferreux NEERLEGGING-DÉPÔT REGISTR.-ENREGISTR. IZ -OS- 2005 Bijlage 2 7-07- 2005 NR. Annexe Paritair Comité voor de bedienden van de nonferro metalen métaux non ferreux Collectieve arbeidsovereenkomst van 17juni

Nadere informatie

STRESS ENQUETE STRESS ASSURALIA EULER HERMES 2007.

STRESS ENQUETE STRESS ASSURALIA EULER HERMES 2007. STRESS ENQUETE STRESS ASSURALIA EULER HERMES 2007. Historique 1 CPPT 17 février 2005 (réunion préparatoire CP 7 mars) Décision d inviter un spécialiste. Création d un groupe de travail 14 Juin Mr. Bodson

Nadere informatie

Soutien des équipes algologiques par les centres multidisciplinaires

Soutien des équipes algologiques par les centres multidisciplinaires Soutien des équipes algologiques par les centres multidisciplinaires Initiatives en matière de formation anne.berquin@uclouvain.be Le besoin Rapport interuniversitaire 2011 «Manque sévère de formation

Nadere informatie

15/04/2007 29/04/2008 N : 88093/CO/140.01 PARITAIR COMITE VOOR HET VERVOER COMMISSION PARITAIRE

15/04/2007 29/04/2008 N : 88093/CO/140.01 PARITAIR COMITE VOOR HET VERVOER COMMISSION PARITAIRE Neerlegging-Dépôt: // Regist.-Enregistr.: 9//8 N : 889/CO/. PARITAIR COMITE VOOR HET VERVOER EN DE LOGISTIEK COMMISSION PARITAIRE TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE DU Collectieve april 8 arbeidsovereenkomst

Nadere informatie

COMMISSION PARITAIRE DU COMMERCE ALIMENTAIRE PARITAIR COMITE VOOR DE HANDEL IN VOEDINGSWAREN PC 119 CP 119

COMMISSION PARITAIRE DU COMMERCE ALIMENTAIRE PARITAIR COMITE VOOR DE HANDEL IN VOEDINGSWAREN PC 119 CP 119 PARITAIR COMITE VOOR DE HANDEL IN VOEDINGSWAREN COMMISSION PARITAIRE DU COMMERCE ALIMENTAIRE PC 119 CP 119 COLLECTIEVE ARBEIDSOVEREENKOMST VAN 6 OKTOBER 2011 BETREFFENDE DE BEROEPSOPLEIDING HOOFDSTUK I

Nadere informatie

PROTOCOLE PAIX SOCIALE LES EMPLOYES DE DU COMMERCE DU PETROLE, FAIT A BRUXELLES, LE MAI 1999

PROTOCOLE PAIX SOCIALE LES EMPLOYES DE DU COMMERCE DU PETROLE, FAIT A BRUXELLES, LE MAI 1999 PROTOCOLE PAIX SOCIALE LES EMPLOYES DE DU COMMERCE DU PETROLE, FAIT A BRUXELLES, LE MAI 1999 Les parties signataires, membres de la Commission Paritaire de l'industrie et du commerce du pétrole n (employés),

Nadere informatie

Hoe legacy en mainframe naar eigen ritme en mogelijkheden ontsluiten, rentabiliseren en klaar maken voor de toekomst?

Hoe legacy en mainframe naar eigen ritme en mogelijkheden ontsluiten, rentabiliseren en klaar maken voor de toekomst? mainframe academy Hoe legacy en mainframe naar eigen ritme en mogelijkheden ontsluiten, rentabiliseren en klaar maken voor de toekomst? Comment gérer et planifier l avenir de vos systèmes legacy et mainframe,

Nadere informatie

e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) FORMATION / OPLEIDING 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met:

e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) FORMATION / OPLEIDING 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met: FORMATION / OPLEIDING e-procurement 04/02 (FR) 11/02 (NL) 18/03 (NL) 9:00 à/tot 12:30 En collaboration avec / in samewerking met: Anja Palmaerts www.apexpro.be Elektronisch inschrijven op overheidsopdrachten

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à la médiation en matière de divorce. betreffende de echtscheidingsbemiddeling DE BELGIQUE

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à la médiation en matière de divorce. betreffende de echtscheidingsbemiddeling DE BELGIQUE DOC 50 0067/005 DOC 50 0067/005 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 18 februari 2000 18 février 2000 WETSVOORSTEL betreffende de echtscheidingsbemiddeling PROPOSITION

Nadere informatie

Communiqué de presse

Communiqué de presse Persbericht Interregionale jobmobiliteit versterkt p 2 Communiqué de presse Mobilité interrégional renforcée p 5 1 Interregionale jobmobiliteit versterkt Brussel, 19 maart 2015 De vijf grote publieke spelers

Nadere informatie

Neerlegging-Dépôt: 12/05/2009 Regist.-Enregistr.: 28/05/2009 N : 92213/CO/302

Neerlegging-Dépôt: 12/05/2009 Regist.-Enregistr.: 28/05/2009 N : 92213/CO/302 Neerlegging-Dépôt: 12/05/2009 Regist.-Enregistr.: 28/05/2009 N : 92213/CO/302 COLLECTIEVE ARBEIDSOVEREENKOMST VAN 30 APRIL 2009, GESLOTEN IN HET PARITAIR COMITE VOOR HET HOTELBEDRIJF, TOT WIJZIGING VAN

Nadere informatie

Deulys presenteert nieuwe website zaterdag 26 november 2011, 03u00

Deulys presenteert nieuwe website zaterdag 26 november 2011, 03u00 Blog Damien Menu Deulys presenteert nieuwe website zaterdag 26 november 2011, 03u00 KOMEN - In Komen werd de nieuwe website van het project Deulys met als thema 'herdenking 14-18' voorgesteld. Na een

Nadere informatie

REGLEMENT CHAMPIONNATS DE BELGIQUE C 500 REGLEMENT BELGISCHE KAMPIOENSCHAPPEN

REGLEMENT CHAMPIONNATS DE BELGIQUE C 500 REGLEMENT BELGISCHE KAMPIOENSCHAPPEN FEDERATION BELGE DE BADMINTON BELGISCHE BADMINTON FEDERATIE REGLEMENT CHAMPIONNATS DE BELGIQUE C 500 REGLEMENT BELGISCHE KAMPIOENSCHAPPEN Version 2013, approuvée par l AG du 26-06-13 Chaque amende est

Nadere informatie

Collectieve arbeidsovereenkomst van 8 november 2005

Collectieve arbeidsovereenkomst van 8 november 2005 Commission paritaire pour les services de gardiennage et/ou de surveillance Convention collective de travail du 8 novembre 2005 Paritair Comité voor de bewakingsen/of toezichtsdiensten Collectieve arbeidsovereenkomst

Nadere informatie

HOOFDSTUK I. Definities

HOOFDSTUK I. Definities KONINKRIJK BELGIË FEDERALE OVERHEIDSDIENST BINNENLANDSE ZAKEN 15 mei 2009. Koninklijk besluit tot bepaling van de opleidingsvoorwaarden waaraan de gemeenschapswachten moeten voldoen, evenals de modaliteiten

Nadere informatie

Meer Ruimte voor techniek en wetenschap Het Prins Filipfonds en het Forum Ruimtevaart en Onderwijs

Meer Ruimte voor techniek en wetenschap Het Prins Filipfonds en het Forum Ruimtevaart en Onderwijs Meer Ruimte voor techniek en wetenschap Het Prins Filipfonds en het Forum Ruimtevaart en Onderwijs Les sciences et la technique prennent de l altitude Le Fonds Prince Philippe et le Forum Espace et Enseignement

Nadere informatie

NAR Nationale Arbeidsraad

NAR Nationale Arbeidsraad NAR Nationale Arbeidsraad NEERLEGGING REGISTRATÎE DATUM 11-03-2009 23-03-2009 NUMMER 2009-1232 91505 KONÎNKLUK BESLUIT BELGISCH STAATSBLAD COLLECTIEVE ARBEIDSOVEREENKOMST NR. 96 Zitting van vrijdag 20

Nadere informatie

49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE

49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE 49188 BELGISCH STAATSBLAD 22.09.2008 MONITEUR BELGE Art. 3. Artikel 15 van hetzelfde besluit wordt vervangen als volgt : «Art. 15. De subsidies die ten bate van het Nationaal Geografisch Instituut zijn

Nadere informatie

2 2-04- 2010 ERRATUM ERRATUM. tijdelijk, hetzij na ontslag om andere. Commission paritaire de la transformation du papier et du carton n 136

2 2-04- 2010 ERRATUM ERRATUM. tijdelijk, hetzij na ontslag om andere. Commission paritaire de la transformation du papier et du carton n 136 Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale ADMINISTRATION DES RELATIONS COLLECTIVES DU TRAVAIL Direction du Greffe i vz/v Federale overheidsdienst Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal

Nadere informatie

Barema's op 01/09/2008 Barèmes au 01/09/2008

Barema's op 01/09/2008 Barèmes au 01/09/2008 Barema's op 01/09/2008 Barèmes au 01/09/2008 SPILINDEX 110,51 INDICE-PIVOT 110,51 Tegemoetkomingen aan personen met een handicap Allocations aux personnes handicapées (Jaarbedragen) (Montants annuels)

Nadere informatie

Wie zijn wij? Qui sommes-nous?

Wie zijn wij? Qui sommes-nous? Projectbrochure Brochure promoteurs 2015 Wie zijn wij? Grando Keukens is in België een vertrouwd merk. Met een landelijk netwerk van prachtige toonzalen bedienen wij de keukenmarkt. Gericht op: - Verkoop

Nadere informatie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à l enregistrement abusif des noms de domaine

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS BELGISCHE KAMER VAN. relative à l enregistrement abusif des noms de domaine DOC 50 1069/002 DOC 50 1069/002 BELGISCHE KAMER VAN VOLKSVERTEGENWOORDIGERS DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE 17 oktober 2002 17 octobre 2002 WETSONTWERP betreffende het wederrechtelijk registreren van domeinnamen

Nadere informatie

Commission paritaire pour les entreprises horticoles. Paritair Comité voor het tuinbouwbedrijf. Formation syndicale.

Commission paritaire pour les entreprises horticoles. Paritair Comité voor het tuinbouwbedrijf. Formation syndicale. Neerlegging-Dépôt: 12/12/2013 Regist.-Enregistr.: 18/02/2014 N : 119535/C0/145 Paritair Comité voor het tuinbouwbedrijf Commission paritaire pour les entreprises horticoles Collectieve arbeidsovereenkomst

Nadere informatie

Bondgenotenstraat 68 Rue des Alliés Brussel 1190 Bruxelles. TEL: 02 346 11 50 FAX: 02 344 20 52 e-mail: bebop@bebop.be www.bebop.

Bondgenotenstraat 68 Rue des Alliés Brussel 1190 Bruxelles. TEL: 02 346 11 50 FAX: 02 344 20 52 e-mail: bebop@bebop.be www.bebop. Bondgenotenstraat 68 Rue des Alliés Brussel 1190 Bruxelles TEL: 02 346 11 50 FAX: 02 344 20 52 e-mail: bebop@bebop.be www.bebop.be Bestaat sedert - existe depuis 19-9-1990 Als direct marketing adviesbureau

Nadere informatie

3 1-05- 2007 RÊGISTR, NEERLEGGiNG-DÉPÔT

3 1-05- 2007 RÊGISTR, NEERLEGGiNG-DÉPÔT Paritair Comité voor de bedienden uit de internationale handel, het vervoer en de aanverwante bedrijfstakken Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et des branches

Nadere informatie

Avenant 3 : Programme de dual master pour les «Master ingénieur civil des constructions» et «Master in de Ingenieurswetenschappen : bouwkunde».

Avenant 3 : Programme de dual master pour les «Master ingénieur civil des constructions» et «Master in de Ingenieurswetenschappen : bouwkunde». Avenant 3 : Programme de dual master pour les «Master ingénieur civil des constructions» et «Master in de Ingenieurswetenschappen : bouwkunde». Conformément à l'article 3 de la convention signée entre

Nadere informatie

2 4-06- 2005 2 7 M. NR N. i Convention collective de travail du 13 juin 2005. Paritair Comité voor het vervoer. Commission paritaire du transport

2 4-06- 2005 2 7 M. NR N. i Convention collective de travail du 13 juin 2005. Paritair Comité voor het vervoer. Commission paritaire du transport 2 4-06- 2005 2 7 M. Commission paritaire du transport i Convention collective de travail du 13 juin 2005 NR N Paritair Comité voor het vervoer Collectieve arbeidsovereenkomst van 13juni 2005 Convention

Nadere informatie